Recherche avancée       Liste groupes



      
VIOLONCELLES  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Hevein

APOCALYPTICA - Inquisition Symphony (1998)
Par POSSOPO le 11 Décembre 2005          Consultée 5047 fois

Après un premier album discutable et uniquement composé de reprises de METALLICA, les quatre finnois d’APOCALYPTICA reviennent en ayant bien compris que la formule utilisée pour donner naissance au précédent opus avait une durée de vie particulièrement limitée et que le flacon était maintenant éventé. Cette simple constatation est une première bonne nouvelle pour tous ceux qui étaient restés de marbre à l’écoute de "Plays Metallica By Four Cellos", titre merveilleux d’ingéniosité, mais qui pensaient que quatre violoncellistes s’intéressant au metal ne pouvaient raisonnablement se contenter de si peu.
Les possibilités d’évolution n’étaient pas légion. Il était donc possible de piocher dans le répertoire d’autres artistes et de recopier la formule de 1996 (idée probablement la plus simple, pas forcément la plus conne). Pourquoi ne pas tenter de composer soi-même un petit quelque chose? Deuxième possibilité nettement plus difficile à mettre en œuvre. Ou alors, adjoindre au groupe d’autres instruments et remodeler un peu une formation trop minimaliste aux yeux de beaucoup. Ou alors, faire du reggae. Ou des pâtes au jambon.

APOCALYPTICA retient les deux premières idées, met la troisième au frigo, laisse Dread Zeppelin se charger de la quatrième et moi-même de la cinquième.

Les reprises de METALLICA, difficile de tourner le dos à un passé si glorieux (?!?) se laissent écouter, comme se laissait écouter le premier album, tout gentil et pas dangereux pour un sou. Pourtant, un tout petit quelque chose a changé et le quatuor montre qu’il comprend aujourd’hui un peu mieux la notion de dynamique. J’irai même jusqu’à dire que l’interprétation est assez largement supérieure à celle de la galette précédente.

Les nouveaux groupes à prendre place sur la table de chirurgien sont FAITH NO MORE, SEPULTURA et PANTERA. "From Out Of Nowhere" est correctement interprété, ne perd pas trop en énergie, la surprise est même de taille pour un morceau fort différent du heavy thrash de METALLICA. Domination est un choix étonnant, ce titre n’étant ni le plus connu, ni le meilleur de PANTERA. Un léger brin de nostalgie m’a fait esquissé un mouvement de cil en pensant à ce "Cowboys From Hell" que je n’ai pas écouté depuis plus d’un lustre.
Si tout cela n’est encore qu’anecdotique, "Refuse/Resist" mérite une écoute plus attentive. Les violoncelles apprennent à jouer de la distorsion et ne se contentent plus de reproduire à l’exact les partitions. Le son qui sort de chacun des quatre instruments devient par instants proprement hallucinant. C’est donc cette cinquième plage qui permet au sceptique de s’autoriser à poser une demi-oreille sur les compositions originales parsemant la rondelle.

Passé le dérèglement cérébral qui consiste à essayer de trouver de quelle reprise il s’agit (ce qui est sacrément emmerdant puisqu’on rate la première minute de chaque morceau en fouillant sa tête comme un couillon), on se met à chercher dans quelle direction va le morceau, ce qui n’est pas toujours évident. En fait, à un seul moment, mon attention s’est réellement focalisée sur la musique (après un nombre d’écoutes pourtant fort honorable, qui plus est éparpillé sur plusieurs années) ; le solo hispanisant de "Toreador" est séduisant, à tel point qu’il en est trop court. Le reste ressemble beaucoup à du metal, possiblement du METALLICA, mais avec des violoncelles, des violoncelles qui jouent donc des riffs puissants, énergiques mais pas extraordinaires. J’ai dans la tête comme l’idée qu’exécutés par des instruments plus naturels pour ce genre musical, ces morceaux ne plairaient pas à grand-monde, en tout cas, probablement pas à moi.

Finalement, APOCALYPTICA ne me séduit toujours pas malgré sa louable évolution. "Cult", même s’il n’est pas un disque monumental, arrivera à point nommé, juste avant que je ne défèque sur les archers, mais cela est une autre histoire.

A lire aussi en DIVERS par POSSOPO :


ULVER
A Quick Fix Of Melancholy (2003)
avant-gardiste




KILLING JOKE
Hosannas From The Basements Of Hell (2006)
Metal ?


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Eicca Toppinen (violoncelle)
- Paavo Lötjönen (violoncelle)
- Antero Manninen (violoncelle)
- Max Lilja (violoncelle)


1. Harmageddon
2. From Out Of Nowhere
3. For Whom The Bell Tolls
4. Nothing Else Matters
5. Refuse / Resist
6. M.b.
7. Inquisition Symphony
8. Fade To Black
9. Domination
10. Toreador
11. One



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod