Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH TECHNIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Hate Eternal, Malevolent Creation

SUFFOCATION - ...of The Dark Light (2017)
Par DODO DILDO le 24 Novembre 2022          Consultée 141 fois

Pas fan de SUFFOCATION, leur concert à Toulouse en 2015 en première partie de NILE a été une révélation. Ces derniers étant jusque-là mon groupe de Brutal Death préféré, la hiérarchie s’est instantanément inversée. Les gros durs de SUFFOCATION relayant les puceaux de NILE au rang de simples rockeurs un peu méchants. La différence de groove et de puissance leur aura été fatale. Ricky Myers avait du charisme à revendre (Dallas Toler-Wade et Karl Sanders auraient pu se cotiser pour en acheter). Terrance Hobbs avec son association assumée calvitie/dreadlocks était au top. Bref, ils ont survolé la soirée. La setlist ayant été majoritairement élaborée à partir de l’album de légende "Pierced From Within" et de l’EP qui suivit, "Despise The Sun", les mid-tempos et le son de l’époque étaient restés ancrés dans mes oreilles fraîchement défleuries à la sauce Brutal Death Technique de la fin des années 90.

Vingt ans plus tard, la claque est belle à l’écoute de "Clarity Through Deprivation", le morceau qui ouvre l’album. Tendant l’autre joue comme on me l’a toujours répété au catéchisme, la deuxième baffe n’est jamais vraiment venue. "Return To The Abyss" peut faire office de demi-fulgurance. Quant à "Some Things Should Be Left Alone", il complète le podium. Médaille en chocolat pour "Epitaph Of The Credulous". Le restant des morceaux n’est franchement pas folichon. Le superbe travail de Frank Mullen derrière le micro n’y changera rien. La complexité des riffs type "guitar hero" (dixit Charlie Errigo) non plus. L’album est officiellement moins bon que le précédent, "Pinnacle Of Bedlam". Malgré cela, les bons points vont au son froid des guitares et à la production vraiment excellente et millimétrée. Persuadé que cet album moyen est très bien défendu en live, je n’en suis que plus déçu d’avoir loupé le groupe au début du mois d’août 2022…

Si vous n’avez jamais vu la bande originaire de l’état de New York en concert, courez-y dès que vous en aurez l’occasion ! Pour les autres, courez-y de nouveau et tenez bien la main de vos camarades chevelus, dreadeux, chauves, ou même les trois en même temps.

A lire aussi en DEATH TECHNIQUE :


INTERNAL SUFFERING
Awakening Of The Rebel (2006)
Le Death plus ultra !




TREPALIUM
Alchemik Clockwork Of Disorder (2006)
Irrésistible Death groovy français


Marquez et partagez







 
   T-RAY

 
   DODO DILDO

 
   (2 chroniques)



- Frank Mullen (vocaux)
- Terrance Hobbs (guitares)
- Derek Boyer (basse)
- Eric Morotti (batterie)
- Charlie Errigo (guitares)


1. Clarity Through Deprivation
2. The Warmth Within The Dark
3. Your Last Breaths
4. Return To The Abyss
5. The Violation
6. ...of The Dark Light
7. Some Things Should Be Left Alone
8. Caught Between Two Worlds
9. Epitaph Of The Credulous



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod