Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  E.P

Commentaires (5)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 



SUFFOCATION - Human Waste (1991)
Par MOX le 5 Octobre 2004          Consultée 4060 fois

Nous sommes d'accord là dessus: en 1991 la vague death-metal bat son plein. Des tas et des tas de groupes naissent, certains ne feront pas date tandis que nous en retrouverons d'autres à l'heure actuelle. Suffocation, groupe américain formé en 1990 (ah bon? vous vous en seriez doutés?) est de ceux-là. Voulant se tailler une part du gâteau que quelques anonymes comme IMMOLATION ou CANNIBAL CORPSE avaient entamé un peu auparavant, Suffocation, se définissant comme "Purveyors Of Fine Grind" (rien que ça), arrive avec un Human Waste sous le bras. Et bien décidé à puiser le rythme dans l'extrême.

Il est difficile de ranger Human Waste dans une catégorie précise. C'est au-delà du death-metal, pratiquement du brutal death mais les relents grindcore présents ça et là me contrediront. Les lecteurs de mauvaise foi auront déjà leur avis sur la chose: vu que c'est brutal, ça doit blaster du début à la fin. L'intérêt de la musique de Suffocation réside justement là : elle est construite et modérée. Comprenez que le batteur n'a pas uniquement ouvert son bouquin de batterie au chapitre "blast-beat". Disons seulement qu'il l'a bien étudié car le bougre se débrouille sacrément bien. Je ne peux toutefois pas vous cacher qu'il s'agit là d'un somptueux défouloir musical, ayant incorporé un sens de la mélodie et de la brutalité avec une rare justesse. Malgré un son moyen, Human Waste est une preuve que l'on peut faire des couplets, des refrains, un minimum de mélodies et de structures en n'oubliant jamais de déclencher les hostilités à maintes occasions.

Si aucun morceau ne diffère véritablement d'un autre (mis à part Human Waste et son intro avec chœurs et percussions), Suffocation les a tous travaillés. On en arrive à écouter un couplet entraînant, où l'on s'étonne à beugler de la même manière que les borborygmes totalement incompréhensibles du chanteur, puis on attend comme le messie le coup de cymbale annonçant le lâcher de lions. La précision du riff, caractéristique d'un seul et même morceau, et la logique des mélodies permettent à l'auditeur d'assimiler assez facilement la musique. Quand bien même vous n'y arriveriez pas, les 23 courtes minutes que dure ce premier essai devraient largement vous y aider. Les accélérations, implémentées parfaitement au bon moment, sont d'une rare jouissance et le constat est similaire pour les alliances guitares/batterie en pleine compo. Ces classiques du grindcore aèrent une musique qui finalement n'en avait pas la nécessité, tant la finesse du jeu achève de rendre ce Human Waste agréable.

Le seul défaut est en fait la durée regrettable de la galette. 6 morceaux se courent après et puis, plus rien. Certes, je vais m'efforcer de saluer une dernière fois une musique qui ne se contente pas d'attaquer directement mais on ne peut s'empêcher de rester sur sa faim. La seule solution consiste à appuyer sur "Play" une nouvelle fois en essayant de repérer les moments de carnage. Human Waste me semble si intelligent et intéressant que je vous le recommande, ne serait-ce que pour faire taire ces mauvaises langues qui assimilent le brutal death à un déballage incohérent de riffs.

A lire aussi en DEATH METAL par MOX :


IMMOLATION
Harnessing Ruin (2005)
Excellent tonnage de graisse et de violence




BOLT THROWER
The Ivth Crusade (1992)
Death metal

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Frank Mullen (chant)
- Terrance Hobbs (guitares)
- Doug Cerrito (guitares)
- Josh Barohn (basse)
- Mike Smith (batterie)


1. Infecting The Crypts
2. Synthetically Revived
3. Mass Obliteration
4. Catatonia
5. Jesus Wept
6. Human Waste



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod