Recherche avancée       Liste groupes



      
BABY METAL  |  STUDIO

Commentaires (13)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Kitsune Metaru
 

 Facebook (475)
 Site Officiel (1266)

BABYMETAL - Babymetal (2014)
Par JEFF KANJI le 22 Mars 2014          Consultée 1234 fois

On peut en penser ce qu’on veut mais il est clair que le tsunami BABYMETAL ne laisse pas indifférent ! Sans rire, depuis combien de temps sur nattfoll une news avait-elle été autant kro-expressée si peu de temps après sa publication ?

BABYMETAL se dit tout fier d’avoir inventé un nouveau style : le Baby Metal, ce mélange parfois diaboliquement réussi et souvent raté de J-Pop pour gamins et de gros Metal qui tâche, option Heavy la plupart du temps car l’avantage d’une musique mélodique est de pouvoir s’accommoder des mélodies Pop de ce premier longue durée. D’ailleurs globalement quand on est dans le Heavy ça fonctionne très rapidement avec un potentiel hymnique dingue : la seule raison qui aurait pu me pousser à trouver ça incroyable musicalement aurait été d’avoir dix titres de la qualité de "Megitsune" qui déchire tout, de son riff de synthé obsédant, aux chorégraphies efficaces des jeunes filles à la mélodie redoutable, le tout aligné dans une structure originale incluant un breakdown de mammouth, ou encore de "Akatsuki", mémorable tant l’ombre de X JAPAN rôde, quelque part entre "Silent Jealousy" et "Dahlia".

Les hybrides constituant la plupart des autres morceaux de la galette s’en sortent parfois avec une faculté à abrutir assez dingue ("Do ki Do ki Morning" avec ses « ding, ding, ding », "Gimme Choko" avec ses couplets épileptiques de Soa et Yui) ou "Headbanger" abrutissante avec ses « hedoban, hedoban » répétés à l’envi. Et puis c’est à peu près tout, le reste n’a que l’intérêt de la curiosité et de la bizarrerie sauf si ça vous éclate de tomber sur le passage Reggae de "4 No Uta" ou le Gangsta Rap Polly Pocket de "Li Ne !", perso ça ne me suffit pas, et les rythmiques MESHUGGAH-esques ne me satisfont pas dans leur seul intérêt sonore et rythmique. À l'image de l'album, cela marche aux premières écoutes mais ne cache pas la vacuité ad vitam aeternam.

Je ne sais pas combien de temps ce projet peut durer mais même quand l’approche se fait plus Metal ("Uki Uki Midnight" et son Dubstep bien intégré pour le coup, ou "Ijime Dame Zettai"), la recette pêche, à cause de cette batterie Électro-Pop insupportable pour la première ou bien les chœurs aussi inutiles que mauvais sur la seconde. Tout est résumé dans l’introductif "Babymetal Death" qui n’a aucun sens mais qui arrive à fonctionner à coups de riffs rouleau-compresseur et de grunts jusqu’à ce que ces trois merdeuses l’ouvrent de manière tout à fait incongrue et inutile.

Retenez tout de même "Megitsune", "Akatsuki" et "Ijime Dame Zettai" qui valent leur pesant de cacahuètes et se démarquent très nettement du reste de cet album pas très éloigné du n’importe quoi sonore.

2/5.

A lire aussi en POP ROCK / METAL par JEFF KANJI :


BULLET FOR MY VALENTINE
Bullet For My Valentine (2004)
Le début d'une belle aventure à l'époque




BLACK VEIL BRIDES
Black Veil Brides (2014)
L'album de la maturité


Marquez et partagez






 
   DARK MORUE

 
   CHAPOUK
   DARK SCHNEIDER
   JEFF KANJI

 
   (4 chroniques)



- Su (chant)
- Moa (chant)
- Yui (chant)
- Des Anonymes (tout le reste)


1. Babymetal Death
2. Megitsune
3. Gimme Choko!!
4. Li Ne!
5. Benitsuki -akatsuki-
6. Do·ki·do·ki? Morning
7. Onedari Daisakusen
8. 4 No Uta
9. U.ki.u.ki? Midnight
10. Catch Me If You Can
11. Akumu No Rinbukyoku
12. Headbanger!!
13. Ijime, Dame, Zettai



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod