Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY JPOP KAWAï  |  E.P

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Kitsune Metaru
 

 Facebook (462)
 Site Officiel (870)

BABYMETAL - Ijime, Dame Zettai (2013)
Par DARK MORUE le 26 Janvier 2013          Consultée 4482 fois

Ohoho, vous aviez vraiment cru que c'était terminé? Que j'allais vous laisser tranquille avec mes délires de petites écolières metalheads en jupes rouges avec armures de plates ?
Diantre, que les humains sont naïfs de nos jours.
On aurait pu croire que BABYMETAL n'était qu'un délire de japs, un de plus. Vu comment elles ont démarré en même temps, on aurait pensé qu'après un peu de déconne puérile c'est direction les oubliettes, mais l'évolution de ce projet aberrant a pu mettre la puce à l'oreille. On part du fun et décomplexé "Doki Doki Morning" et du gros nawak "Li Ne", là on est effectivement au statut de pur groupe à la con pour faire le buzz. Mais on a détecté une grande hausse de sérieux avec l'EP "Headbanger" qui se permettait deux compositions en béton fédératrices incroyablement bien foutues pour ce genre de groupe.
Alors on se doutait que cette histoire n'était pas finie. Et quand on voit ce qui est en train de se passer pour elles, on se dit qu'on va encore en avoir pour un moment.

Ben ouais, maintenant BABYMETAL passe à la Télé japonaise, des gros panneaux d'affichage publicitaire à leur image, et le nouvel EP ici présent qui sort en 4 versions, entre la régulière et les limitées blindées de différents bonus (titres lives, making-off...). Et même pour ce qui est des concerts, différence de taille: fini le playback, maintenant on a un vrai groupe avec même des musiciens aux costumes tout droit sortis du clip de "Vampira" de DEVIN TOWNSEND. On croit nager en plein rêve, avouez-le. M'enfin, plus qu'à voir de quoi il retourne cette fois.
Nouvel EP, deux titres, et les versions instrumentales, exactement comme celui d'avant. Une claque énorme, et un gros froncement de sourcils.
Bref, le titre éponyme, ça fait maintenant plusieurs mois qu'il traîne sur la toile avec son clip, donc on a eu le temps de s'en remettre. Parce que franchement, désolé, mais là c'est juste plus possible de conserver sa mauvaise foi, c'est une tuerie monumentale qui ferait chialer un fan de MANOWAR tellement c'est épique, puissant et accrocheur.

En fait, c'est tout simplement le même principe que les conneries radiophoniques ultra calibrées que Kevin et Vanessa ingurgitent à longueur de journée. Sur ce titre fleuve de plus de 6min, BABYMETAL appliquent à la lettre le manuel de "comment charmer un metalhead lambda". Une introduction poignante au piano pour faire monter la pression parce que les metalleux, ils aiment bien les trucs sentimentaux et engagés. Mais faut pas déconner hein, ils sont quand même super méchants alors après on fait péter un gros riff Thrash qui démoule, et une explosion de guitares claires pour mettre des étoiles dans les yeux de ces gros durs poilus au grand cœur. Hop, des couplets assez agressifs mais bien mémorisables, avec la voix très typique de Su à laquelle on s'est habitué, relevée de petites interventions des deux autres gamines. Un refrain de la mort qui te colle au crâne pour le restant de tes jours. Un break un poil plus violent pour faire secouer les cheveux (mais pas trop, sinon ça fait mal). Une joute solistique absolument démentielle dans la pure règle du Heavy. Un final en feu d'artifice. Bref, une énorme tuerie de Heavy/Thrash avec du chant Kawaï tout mignon mais quand même relativement puissant (purée elle a de la voix la petite en fait, cf le refrain). Et même le clip est assez évocateur, avec son gros metalhead barbu qui se fait tabasser par des weshs, le "Stand Up Metal!" sur la colline, enfin voilà, c'est True et ça joue avec les sentiments des pauvres hardos persécutés, merde.
Et le pire c'est qu'on est pris au jeu. Le titre "Ijime Dame Zettai" est totalement calculé pour plaire, et marche du feu de Dieu. Si les médias prenaient le contrôle du Metal, ça donnerait ça, et en fait c'est pas si pire que ce à quoi on se serait attendu.

Bon par contre, passé cette débauche de Metal avec un grand M que même les Blackeux tirent des larmes, l'autre morceau me laisse assez septique. Sérieux, elles ont essayé de faire quoi là? Certes, jusque là aucun morceau de BABYMETAL ne ressemble à un autre, mais je ne sais pas trop comment qualifier ce truc. Cette fois ça s'adresse aux amateurs d'Extrême et d'Indus? Beaucoup plus sale, porté par un gros riff à la MINISTRY et des growls bourrins dans tous les sens, quelques gros tabassages de double qui rappellent THE BERZERKER avec un son totalement digital (oui, carrément). Et là c'est même pas Su qui chante et les voix de petites filles paumées dans ce tourbillon de violence aléatoire font carrément mal aux oreilles, et je parle pas de ce refrain Pop sorti de nulle part... Donc, on a pris de la J-Pop qu'on a passé dans un véritable broyeur néo-industriel alourdi et encrassé, et même si ça a ses qualités, ça ressemble vraiment à rien. Enfin, moi je finis par apprécier, mais purée c'est quand même nul et difforme, il faut l'avouer... Leur premier vrai faux-pas, qu'elles recommencent pas parce que ça fait quand même mal au crâne.
Bon, et les versions instrus, je crois qu'on en pense la même chose: rien à secouer, merci au revoir.

Bref bref, et oui je suis revenu vous parler de ces petites gamines qui buzzent et qui crient, et c'est que ça devient presque un vrai groupe. Moins fun, carrément plus sérieux, et pas forcément pour le pire quand on voit la tronche du titre éponyme qui peut désormais se placer comme un des titres phares de la scène Metal de l'année. Ouais rien que ça. Bientôt elles composeront le prochain hymne du Wacken moi je vous le dis.
On a donc un nouveau single bipolaire, avec un éponyme monumental duquel il est bon d'abuser et un deuxième morceau violent, bourrin et relativement raté. Un peu moins frais qu'avant, mais bel et bien renouvelé, hors de question de bouder notre plaisir coupable, perso je suis tellement gayzou que j'attends de les revoir bientôt. KAWAAAAAIIIIIII !

*Petit mot en plus sur l'édition limitée, qui contient en plus le titre "BabyMetal Death" qui ressemble plus à une outro en forme d'énorme tornade de violence pas particulièrement intéressante bien que massive, et une versions "Nemesis" du titre éponyme que je pige pas trop les différences à part les soli différents. Voilà.*

ロリコン : le retour des petites fofolles du Metal, en grandes pompes avec un énorme hymne et un énorme bide. Dark Morue content.

A lire aussi en POP ROCK / METAL par DARK MORUE :


BABYMETAL
Headbangeeeeerrrrr!!!!! (2012)
Japan, what the fuck seriously...




BABYMETAL
Megitsune (2013)
Me gusta


Marquez et partagez




 
   DARK MORUE

 
  N/A



- Su-metal (chant)
- Moa-metal (chant et danse à gauche)
- Yui-metal (chant et danse à droite)
- Des Squelettes (tout le reste)


1. Ijime, Dame Zettai
2. Catch Me If You Can
3. Ijime, Dame Zettai (instrumental)
4. Catch Me If You Can (instrumental)



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod