Recherche avancée       Liste groupes



    

TRUE / FALSE : les yeux dans les yeux (deuxième et dernière partie)
Par CANARD WC le 11 Octobre 2010 Consulté 4908 fois

Bon alors maintenant qu’on sait tous de quoi on parle, on va passer à la correction de vos copies et c’est pas brillant. Plus de la moitié de la classe n’a pas la moyenne ! C’est pas comme ça vous allez obtenir votre diplôme de True, c’est moi qui vous le dis. Donc sortez les stylos verts, on va passer en revue les différentes questions, je sais pas ce que j’ai fait au grand Rob HALFORD pour mériter une telle bande d’incapables.


Partie IV : LES QUESTIONS A LA LOUPE : L’appréciation des réponses


Question 1 : l’âge du premier skeud. A priori plus on écoute tôt du Hard, plus on a de chances d’avoir des points ? Non, pas forcément. Il faut recouper avec la question 13. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir un entourage qui l’incite à écouter cette musique. Certains se sont construits tout seul et c’est très respectable (je vous renvoie au quizz de MYSTIC MONKEY). Pour marquer des points à cette question, il faut comparer le degré d’amour du Metal (question 4) et faire un comparatif entre question 1 et 13. En général, le « déclic » (pas celui de MANARA) selon moi c’est le moment où on se sent devenir « Hardos ». Le jour où on commence à dire à son entourage « Moi, je suis un Hardos » est à marquer d’une pierre blanche.

Question 2 : La réaction de l’entourage est une question que je trouve intéressante. Et assez révélatrice. Quand tout le monde « se doute » que vous écoutez du Metal, c’est bien qu’il y a quelque chose (l’attitude, le caractère, la passion…) qui « transpire » de votre personnalité. Et ce n’est pas qu’une question de « look ». A contrario, quand les gens sont étonnés, n’aurez pas cru que vous écoutiez cette musique satanique, que ça vous va pas au teint, en général c’est pas un signe de True-ttitude ça.

Question 3 : La conversion de l’entourage. Il est important de ne pas avoir « honte » de ce qu’on écoute. Et le fait d’essayer d’intéresser l’entourage en est un témoignage. Il est le témoin d’une passion et d’une forme de pédagogie : on ne se contente pas d’aimer, on essaie aussi de présenter sa passion sous son meilleur jour. Le nombre de « convertis » n’est pas en principe trop déterminant. Je note surtout la propension à parler ou non de sa passion. Ceux qui ne veulent pas « partager » et préfère garder leur musique rien que pour eux tout seul n’ont pas été pénalisés dans la mesure où cette réponse ne rentrait pas en contradiction avec la suite (Cf. questions 5, 10 et 14).

Question 4 : « Aimer beaucoup le Metal » ne suffit pas. On aime beaucoup aller au cinéma, ou manger des pâtes. Ca ne veut rien dire. Les réponses « TRUE » étaient donc a) c) d) et f). Ceux qui ont croisé en disant (par exemple) « je sais pas, j’hésite entre a) et f) » n’ont pas été pénalisé. Pour avoir la totalité des points, le mieux était encore de faire un laïus en expliquant sur « le comment on avait le Metal dans ses tripes » et dépasser ainsi les réponses du questionnaire.

Question 5 – la rencontre des idoles. J’ai vraiment noté en fonction des justifications de chacun. Je ne pense pas qu’on peut dire qu’on est vraiment TRUE parce qu’on se comporte en groupie. Mon but était plus de jauger le degré de Fan-itude (le jusqu’auboutisme du candidat en somme), ainsi que les extrêmes jusqu’ou certains sont capables d’aller. Ceux qui pensent que rencontrer ses idoles c’est aller les voir en concert sont à coté de la plaque. Question que je recoupe avec la 11 pour voir un peu ce qu’est capable de faire le participant.

Question 6 – Les autres styles dont vous auriez pu être fan. Ceux qui pensent être capable d’aimer tout un autres tas de styles (+ de deux) prennent pas de points. Je n’ai pas jugé les styles par ailleurs – je ne crois pas qu’on peut dire que tel genre est plus ou moins bien. J’ai jugé le nombre de styles différents cités. La meilleure réponse à donner pour cette question, c’était : « aucun style, y a que le Metal qui me plaît », « j’imagine pas un monde sans Metal, pas possible » ou autre variante « sans Metal, le néant ». Je pense que vous avez saisi l’idée.

Question 7 – Le nombre d’heures de musique. Question importante. L’intensité de l’écoute quotidienne est plus que révélatrice. Ceux qui ont évoqué un « manque », ou comparer le Metal à une drogue ou de la nourriture engrange le max de points (en gros tout le champ lexical relatif à l’accoutumance). Après, ceux qui sont à moins de deux heures de musique quotidienne sont Falses. Ceux qui n’écoutent pas au moins 75 % de Metal sont aussi Falses. C’est comme ça, parfaitement arbitraire.

Question 8 – L’histoire du bureau. J’avais précisé d’emblée « fermez les yeux ». Il fallait imaginer, hein. Ca m’a super énervé les histoires de « j’ai pas de bureau, je suis étudiant… ». Blabla. Il y avait deux réponses TRUE : la b) ou la c). Les petites digressions (expérience personnelle) ont été majorées d’un petit bonus. Ceux qui en ont profité pour casser METALLICA ont pris un malus. Sinon, rien à voir, rétrospectivement, je trouve cette question pas très pertinente et l’une des moins intéressantes en terme de réponses (ceci explique cela). Oui je fais mes commentaires comme ça me chante, je vais pas me gêner.

Question 9 – La discothèque. Difficile de tester la TRUE attitude la dessus. Certains ont les moyens, d’autres non. Certains sont plus jeunes que d’autres. Certains ont des circonstances atténuantes. Je me fixe surtout sur la proportion de CDs affiliés Metal (le pourcentage) que je compare au pourcentage d’écoute Metal. Il faut aussi recouper cette question avec la 16 pour voir la cohérence.

Question 10 – le Fan de Metallica bidon. Tous ceux qui en ont profité pour cracher sur Metallica ont pris un malus. Parce que : 1/ METALLICA est l’un des plus grands groupes de Metal et 2/ j’ai pris ce groupe au hasard et donc s’arrêter dessus c’est vraiment pas jouer le jeu. Il n’y avait pas vraiment de réponses FALSES sur cette question. Toutes les réactions que j’ai évoquées ont une logique défendable. Ca dépendait donc de la justification donnée, et des explications que certains ont fournies. Il était assez bien vu de décliner les réactions en degré.

Question 11 – Le truc débile en rapport avec le Metal. Le but de cette question était plutôt de classer un peu les participants en « enfant sage » (« Angel »), « enfant pas sage » (« Problem Child »), et de comparer un peu les expériences marrantes. J’ai remarqué qu’en général tous les Hardos ont une anecdote un peu caustique à raconter, un souvenir fendard, un truc dont on est à la fois fier et aussi honteux. C’est vers ce genre de réponses que je voulais aller. Ceux qui se sont « livrés » ont eu des points, et pour être classé « TRUE » sur cette question il était impératif que l’XP soit bien en rapport avec l’univers du Metal. Je précise que pogoter dans un concert n’a rien d’extrême.

Question 12 – La phrase représentative. Réponses TRUE = d) et e) NEUTRE = b) FALSE = a) et c). Mais ce n’était pas figé. Ceux qui ont explicité un peu leur choix ont eu des points en plus. Et c’est ce qui fait que certains ont été « classés » TRUE en répondant b) par exemple.

Question 13 – Le sentiment d’être un Hardos. C’est une question importante, je trouve. En moyenne, le déclic est de 2-3 ans après avoir écouté le premier skeud. Ceux qui ne se sentent pas « Hardos » ont pris un méchant malus (genre BAST qui me répond « jamais » - pire réponse, impossible pour lui ensuite de recoller le peloton). Pour choper quasiment tous les points à cette question, il fallait que l’âge donné corresponde avec celui de la réponse 1. C’est-à-dire que tous ceux qui ont eu le sentiment que cette musique était fait pour eux dès leurs premières écoutes était dans le « TRUE ». Après il y a certaines variables que je prends en compte, comme le milieu social (certains m’ont expliqué qu’ils venaient de milieux bourgeois) ou des circonstances atténuantes (« tout le monde écoute du Rap autour de moi »). On ne nait pas tous libres et égaux en True-ttitude, malheureusement.

Question 14 – la gonzesse du Bar. Je rappelle que le but était de jouer le jeu. Imaginer. Il est évident que les choix ne correspondaient pas parfaitement avec vos réponses dans la vraie vie – surtout si vous étiez une nana. Là encore, il était difficile d’étiqueter TRUE ou FALSE en fonction de l’option choisie. En gros, plutôt TRUE réponses : d) et f) NEUTRE = b) et c) FALSE = a) et e). Je sais que c’est contestable. Là encore ceux qui ont gradué leur réponse ou mieux ont inventé la leur ont eu pas mal de points.

Question 15 – TRUE, c’est quoi pour vous ? Ceux qui ont cité MANOWAR étaient dedans. Ceux qui ont fait des références à la mouvance Black aussi. Tous ceux qui ont essayé de justifier leur choix et qui ont étayé ont eu aussi des points. En revanche, ceux qui ont renvoyé une image péjorative (moqueries par exemple) sont des FALSES. C’est comme ça et c’est d’une logique implacable.

Question 16 – La somme d’argent. A recouper avec la question de la discothèque. Le matos ne rentre pas en ligne de compte. Je rappelle que la somme d’argent est toujours relative à la chose acquise. Je n’aime pas trop non plus les réponses faisant référence à des achats massifs de CDs sur Internet – c’est un peu facile. Fallait qu’il y ait une relativité par rapport à la chose achetée genre un EP à prix d’or (+ de 100 €) par exemple.

Question 17 – La liste de personnalités. Ceux qui ont répondu « Machin par défaut » sont des TRUE. Ceux qui ont mis en avant certaines qualités et ont justifié leur choix prennent des points. Tout était une question de justifications. Y a qu’en me citant ARTHUR ou YOUN qu’il fallait vraiment me justifier le choix. Meilleure réponse donnée : « Aucun, je rappelle que Lemmy les prends tous en levrette sans marque de politesse. J't'en foutrais moi des Depardieu...».

Question 18 – Le Metal animal. Question plus intéressante qu’elle en a l’air. Pour être TRUE il valait mieux citer un prédateur. Ceux qui ont fait référence à des titres de chansons pour appuyer leurs dires ont eu des points. Là encore, tout dépendait de la justification. Ceux qui ont répondu n’importe quoi pour faire des blagues (genre : un bonobo) sans donner aucune justification ont pris un malus.

Question 19 – la plus longue période sans Metal. Tout dépendait pas mal encore des circonstances atténuantes, et des « excuses » données. Pour choper des points, il fallait comparer le Metal à une drogue, ou parler de manque. Ceux qui sont restés sans écouter de Metal pendant plus d’une semaine sans vraiment de raisons sont des falses.

Question 20 – The MANOWAR question. C’était LA question vraiment pas objective. C’est pour ça qu’elle n’était que sur 3 points. Pour être TRUE c’était la réponse a) évidemment. Toutes les autres vous font basculer chez les Falses. Pour prendre tous les points, il fallait profiter de la question pour balancer soit une anecdote, soit son amour pour le groupe. Puisqu’on vous dit qu’elle n’était pas objective cette question.


Sans doute la seule partie vraiment intéressante de cet édito en deux parties ce qui nous donne une idée de la vacuité de ce que je fabrique sur NIME. Dans un souci de non respect de la confidentialité des échanges, nous avons décidé que l’anonymat c’était pour les sans-couilles (en plus après on peut pas se moquer), donc ouais on affiche les noms du « kidikoi ». Sinon c’est pas drôle.


Partie V : le Best Of.

Plutôt que Best Of, parlons de pot pourri : des réponses parfois amusantes, parfois juste débiles ou juste « exemplaires ». Les meilleurs élèves côtoient les pires l’espace d’une partie, histoire de rigoler un peu.


Remarque n°1: les remarques sont à peu près classées dans l’ordre du questionnaire.

Remarque n°2 : j'ai fait le choix de faire du c/c en respectant l'orthographe hasardeuse des candidats (ça vous donne une idée de combien on se casse le cul à corriger vos fautes...).



1/ A quel âge avez vous écouté votre premier album de Hard / Metal ?

GOUNOUMAN : Dès ma naissance. Mes sœurs passaient du Kiss, du Manowar et du Accept à longueur de journée dans leurs chambres, et j’étais fasciné… Je leur dois tout, qu’Odin les bénisse ! Dès que j’ai eu mon premier baladeur, j’ai pris l’habitude de piquer leurs K7 (eh oui, ça existait encore) d’Aerosmith, Angra, Megadeth... J’ai vénéré Kiss dès l’école primaire, mes petits camarades s’en souviennent encore.

SUPPLICE : J'ai eu même eu droit à des : "Tu caches bien ton jeu", "Je pensais que tu écoutais des trucs du genre Michel Sardou" (Cette personne est malencontreusement accidentellement décédée suite à son enterrement vivante, ou presque, pieds et mains cloués au cercueil).

3/ Combien de personnes avez-vous converti ou réussi à intéresser au Metal ?

MEFISTO : Quelques-uns, dont un de mes meilleurs potes qui n'écoutaient rien en Metal avant. Pour le reste, j'essuie des refus à presque toute tentative. La cause? Le putain de chant et le manque d'intérêt pour tout ce qui est autre que tu Death ou du Thrash ou du satané Gothique radiophonique. Les gens veulent pas savoir que le Metal est divisé en 50, trop difficile pour leur petit coco et opposé à la foutue culture pop de merde.

LTF : Je saoule pas mal ma famille avec ça, j'essaie de leur tester des choses avec ça. Ma grand-mère a apprécié pas mal de trucs Metal finalement (du Death Angel notamment !).

4/ D’un point de vue général, vous diriez que vous aimez le Metal :

VALANDRYL : a) à la folie. Pas moyen de vivre sans.

FAFNER : Je me surprend quelquefois a me dire:"-putain mec,mais tu te rend compte que tu gueulera"War Ensemble" jusqu'a ton dernier souffle?,-ouais,c cool !"


5/ Avez-vous déjà rencontré vos idoles ? Jusqu’ou seriez-vous capable d’aller pour les rencontrer ?

YSTE : Pas toutes ( Judas priiiiiiiiiiiest ), mais je les verrais toutes au moins 7 fois avant de mourir (ou qu'elles meurent plutôt d'ailleurs). Evidemment que je peux briser la tirelire, me couper un doigt et offrir mon corps.

STOA : Beuh, non...font peur, avec tous ces poils, je préfère les types bien propre qui font du Post-qqch moua...

EVILMAN : Je serais prêt à vendre ma mère pour serrer la main de Dave MUSTAINE, ça c'est clair.

MOUCHE QUI PETE : Je serais capable de lécher les doigts de pieds de Steve Harris un à un après 2 heures de concert, si ça me permet de lui serré la pince.

DANTES : Je suis pas du type « fan », mes héros sont bien plus brillants lorsqu’ils brillent dans le firmament de la voix lactée que lorsqu’ils me serrent la pince.

ROB : J'en ai rencontré quelques unes, mais n'étant pas une groupie, je paierai volontiers quelques binouzes à mes musicos préférés, sans pour autant me coller une plume dans le cul aux couleurs de leur groupe.

MYSTIC MONKEY : Mais la limite dépend de qui sont les idoles en question : tu penses que si je ramène un bébé chèvre et que je lui tronçonne la gueule en plein milieu du show, Infernus me fera monter sur scène ? Que si j’éclate une boutanche de Jack Daniel et que je me lacère la gueule avec le tesson, Kvarforth me roulera une pelle ? Plus sérieusement, bah je suis prêt à lâcher des biftons et faire le déplacement en Europe à des tarifs raisonnables pour rencontrer mes idoles. Peut-être un peu plus pour les vraies de vraies (type Rosetta – oui Rosetta, j’assume.) Mais me foutre à poil et danser le flamenco en agitant un drapeau du Ku Klux Klan au milieu du rond point de la Concorde, faut pas déconner, y’a des limites quand même.

LTF : J'aimerais bien pouvoir en interviewer certaines, le regard qu'elles sont par rapport à leur carrière, par rapport au fans, aux autres groupes, leur état d'esprit actuel. En n'hésitant pas à leur rentrer dedans, à leur demander pourquoi ils font ces choix, qu'est-ce que vous avez foutu les mecs pour que ça tourne comme ça ? Quand je vois les interviews de gus comme Mustaine, qui font tranquillement leur promo en disant que le nouvel album est au niveau de Rust In Peace, etc... je suis désespéré de voir les journalistes se pisser dessus. Tout ça manque de passion, d'initiative, de couilles. Bref le metal a perdu toute sa facette subversive et c'est bien dommage.

6/ Si le Metal n’existait pas, de quel style auriez-vous pu être fan ?

KALMA : Alors là je me la jouerai Pendaison défenestrée avec les boyaux à l’extérieur… Non mais quelle horreur tu va nous inventer là ? (tu me permets de te tutoyer j’espère…)

XAN : Ben déjà je trouve ça bizarre comme question, je ne vois pas comment le métal n'aurait pas existé si on voit l'évolution de la musique au cours des deux derniers siècles disons.

8/ Fermez les yeux… Vous êtes au boulot, on vient de vous attribuer un nouveau bureau que vous décidez de personnaliser un minimum avec (au hasard) un magnifique poster de « Master of Puppets ».

JAYMEZ : e) Vous ne mettrez jamais un poster dans votre bureau. Mon métier ne me le permet pas, j'ai essayé à la maison de mettre un drapeau de metallica au dessus de mon ordi ( le drapeau de metallica vendu dans le coffin collector de Death magnetic) mais ma femme m'a clairement fait comprendre que c'était elle ou le poster... ma fille de 8 ans (la metalleuse) à demander si elle pouvait le mettre au dessus de son lit et au vue des éclairs dans les yeux de ma femme le drapeau est retourné sagement dans son cercueil!!!

10/ Vous rencontrez un soi-disant fan de Metallica (...) Quel est votre réaction ?

JUDAS : b) Vous essayez de lui démontrer qu’il se plante et récapitulez calmement avec lui ses erreurs tout en lui expliquant que le groupe est mort avec Cliff, et qu'il est, avec Muse, le groupe le plus surestimé de la planète.

11/ Quel est le truc le plus débile, le plus extrême que vous ayez fait en rapport ou pour le Metal ?

LARSEN : L'achat d'un split EP 4 titres à 150€.

CAMEROUN : t-shirts, posters, tonne de CDs, tatouages Judas Priest et Scorpions,... J'aime, J'Aime, J'Aime! Le seul truc que Je n'ai pas fait c'est Me branler sur le magazine Rock hard!

MEFISTO : Devenir chroniqueur sur Nightfall.

ENYACK : J'en vois que deux. J'ai laissé tomber un pote sur une aire d'autoroute parce qu'il a fait « mouais » a la fin de Painkiller (blasphème nom de dieu !), et j'ai quitté une salle de cours parce qu'un prof a marmonné « musique de sauvage » en voyant mon tee-shirt. Rien de bien extrême en soi.

ZODD : J'ai répondu "666" à la question 3 de ce questionnaire. Plus sérieusement un jour à 15 ans j'ai foutu mon poing dans la gueule d'un gars parcequ'il me disait qu'Indochine c'était mieux que Motorhead. En reparlant de ça à l'ancien gérant du fan club belge de Motorhead (qui par ailleurs a plus de 200 vinyles rien que de Motorhead), il m'a dit que j'avais bien agi! Ceci dit la violence ne m'intéresse pas vraiment.

FAFNER : me percer trois fois les oreilles avec une epingle a nourrice tout seul a 16 ans,le jour ou j'ai decouvert Slayer avec Undisputed Attitude,dans le vestiaire du lycée devant mes camarades de classe (fallait voir leur tronches) -sinon il y a des trucs de mon epoque Black metal,mais c long a expliquer(cimetieres,messes noires...) et je prefere nous epargner un pavé.


13) A quel âge avez-vous eu le sentiment (l’intime conviction) d’être un Hardos ?

ROB : A 11 ans, devant la baffe magistrale que m'avait collé Therapy avec son "Troublegum". J'ai balancé mes CD de Ace of Base et je suis parti direct acheter leur album, et tous les Maiden par la même occasion.

SISCO : Dans les couilles de mon papa.

BAST : Jamais

MYSTIC MONKEY : 21. Mais pas Hardos intégriste hein, je suis tout autant « fan » (putain je hais ce terme) de post-rock, par exemple. (Ca va paraître tard à certains, peut-être, mais je me dis qu’au moins c’est un sentiment plus maturé, pas un effet de mode à la con type « j’ai 14 ans, le dark c’est übber cool, et les scarifications me montreront la voie. Kvarforth brille au firmament poisseux de nos existences malmenées. » comme j’ai beaucoup vu.)

LTF : 19 piges. Un gros coup de déprime après un concours raté. J'étais à moitié comateux et je me suis foutu "Welcome To My Nightmare" d'Alice Cooper. Dès les premiers accords, j'étais dans un autre monde, avec une envie monstrueuse de rebotter le cul à tout le monde. Ca a l'air con, mais c'était vraiment un moment fort où j'ai eu l'impression que finalement ce putain de disque et cette putain de musique comptaient plus que tout au monde.

14/ Vous étiez tranquille, vous étiez pénard et une fille est entrée dans le bar. Elle vous regarde d’un air louche et vous jette : « T’as un T-shirt, mon pote. L’est pas dégueu … Aie-Rhone-Mais-Daines » C’est quoi ? C’est un groupe ? Votre réponse :

FAFNER : -je lui expliquerai juste un peu sur le groupe,lui dirait que CA c'est de la vraie zic,et si elle est vaginalement squattable,je serai un peu dragueur.

IVY : Quand on a rencontré qqun qui ne connait même pas Queen, on perd un peu espoir pour l'humanité. Alors s'attendre à ce que les gens connaissent maiden...

15/ Lorsqu’on vous dit « TRUE », quelle est la première chose à laquelle vous pensez ?

BAST : Powersylv

ULVER : « Cuistres élitistes, geeks musicaux et autres communistes musical communautaristes adeptes du "pas écouté mais c'est d'la merde", du " ouais p'tain, ils ont repompé 3 notés de ce riff sur la démo de 1992 sur ce titre à 2:32..." et de la pensée unique et du « t’aime pas ? ben t’aime pas le métal. Eux seul peuvent capter la quintessence du metal et l'apprécier à sa juste valeur car ils sont les élus, les trve du cvlt".»

MYSTIC MONKEY : Un Blackeux qui peaufine des accords de six cordes dans une cave sombre et dégueulasse au fin fond de la Norvège, en violant un rat et en « growlant » à sa chauve-souris de lui chier dessus immédiatement sans quoi son aile droite risque d’être victime d’un coup de cutter une fois qu'il aura décuvé - dans l'hypothèse ou ce phénomène peut se produire.

ERWIN : Eric, Joey et Ross qui headbanguent avec moi sur « Army of the Immortals »

NESLUX : Moi quand quelqu'un me dit "je suis un TRUE" ça me fait penser à Manowar. Ils se la pètent, se considèrent comme les meilleurs, et dénigrent les autres.

EVILMAN : - A moi évidemment.

THIBAUT : ca me rappelle la fois où j'ai crucifié un false one dans la fosse avec des clous modelés à l'image de la verge de joey demaio. j'étais tranquillement entrain de réfléchir pour les chaines plus longues, afin que mes pleasure slave puisse atteindre la rivière pour nétoyer mon glaive, un peu taché (c'est qu'il y a de plus en plus de false ces temps si....) le bougre aurait prétendu que karl logan était meilleur que ross THE BOSS, ce qui a mit le hatred dans mon heart of steel. néanmoins, ses taches de sang ont bien decorés ma peau de bête à patch...

IVY : True Blood. Ouais mais c'est pas de ma faute, en ce moment la nouvelle saison est magnifique.

CAMEROUN : Malheureusement, l'esprit true est trop bouffé par des grandes-gueules et des naz(i)es qui foutent la honte au metal et font passer cette musique pour un clan de neuneus! Demandez à Manowar des 2000's! Demandez à Manowar au Hellfest 2009 "Si Ta mère n'aime pas le metal, dis FUUUUUCK à Ta Mère!!!!"

16/ Quelle est la plus grosse somme d’argent que vous ayez dépensé d’un coup pour quelque chose en rapport avec le Metal ?

FIGHT : 220 euros exactement pour un collector Metallica.

17/ Parmi cette liste de « personnalités », quelle est votre préféré ?

ZEKALL : Je ne saurrais pas dire pourquoi, mais j ai de la sympathie pour Depardieu. sinon bah: Hulot, pseudo ecolo à 2 francs (et en francs belge en plus) "votre planete est en danger vous dever la sauver" mes couille. Youn, je vais pas tirer sur une ambulance, si les gens sont assez con pour aller voir ses films c est leurs probleme (puis Fatal Bazooka c etait sympa sur 2 chanson mais sa soûle vite) Ardisson, Monsieur Jesucelabitedemesinvités. Dupontel ça va. Pernaut le présentateur de la rubrique du chien écrasé je m'en tape un peu.Juppé, je suis belge la politique en France je m en bas les couille. Arthur, symbole de la télépoubelle made in tf1 (on capte le télé Française en Belgique), sont one man show est affligeant de médiocrité, je déteste ce personnage.

ARCH : Aucun, je rappelle que Lemmy les prends tous en levrette sans marque de politesse. J't'en foutrais moi des Depardieu...

DANTES : Merde å tout ces cons.


18) Si le Metal était un animal, ce serait quoi selon vous ?

BIONIC : Un ornithorynque, bien sûr.

NESLUX : un marsupilami à queue courte.

SUPERMANOWAR : une elegante chauve-souris.

CAMEROUN : Un Bonobo!!! Parce que ca encule tout ce qui bouge et On en redemande...

FLUSTER : Je pense à un énorme sanglier aux yeux rouge, avec un énorme anneau dans le nez, debout (Enfin... Pas assis quoi...) sur un pentacle. OUAIS.

AEROT : Un ours certainement. Un ours c'est baraqué et ça fait peur, comme le Metal. Mais il parait qu'ils ont aussi un pêché mignon: le miel. Chose qu'on retrouve (Ô surprise ) dans le Metal, cette tendance qu'on certains groupes à faire des concessions, à se rendre plus accessibles, ça commence par une petite ballade qui passe à la radio, après on se coupe les cheveux... Mériteraient qu'on leur crache dessus ces mecs là! Et je ne parle pas des autres aberrations telles que le Black avec un son propre ou du Death Metal avec du chant clair et des mélodies!

19/ Quel est la durée maximum pendant laquelle vous êtes déjà resté (volontairement) sans écouter du Metal ?

METAL BERZEKER : Volontairement ? Tu veux une baffe ?

20/ Que se passe t’il quand vous écoutez MANOWAR ?

MYSTIC MONKEY : d) Je préfère la carrière solo de Manu CHAO. Hein ? Ah merde, MANOWAR ! J'avais pas compris, et non je connais pas. Façon de dire que je n’ai tout simplement pas suffisamment écouté MANOWAR. *Esquive le coup de poing dans la gueule lancé amoureusement par Canard.* Mais j’y remédierai, hein, et je te paierai un coup au prochain Fest Grindthrashcore à Ljubljana, mais nom de Dieu *PAAAF* pour l’amour du Ciel *CRAAAAC* BORDEL !!! Par tous les appendices du Grand Cornu, du calme, du caaaaaalme !

DARKMORUE : -Ben j'écoute pas Manowar. Le heavy me fait rien. Je sais que mon score va diminuer de moitié, mais le genre dans l'ensemble m'en touche une sans remuer l'autre, alors un groupe aussi clichesque (je suis mazo je sais) risque pas de m'attirer ses faveurs!

FROMAGE ENRAGE : Jamais écouté Manowar. Et merde, mes dernières chances de passer la barre s'envolent ! Tant pis ! Quant à Manu Chao, je le trouve sexy en diable.

...

Et pour finir, en vrac :

FLUSTER : tu peux considérer les Dire Straits de mon père comme du Hard.

CSUS4 : Et là, c'est le drame. J'aime le prog.

ENYACK : Cher Canard, j'implore votre infinie sagesse, suis-je un vrai "TRUE" qui sent la sueur et le sang ou ne suis-je qu'un misérable "FALSE" qui ne méritrait même pas d'être piétiné par une foule enragée dans un concert de Tokio Hotel ?

CAMEROUN : Oui, Je suis métis antillais... alors les gens s'attendent à ce que Je danse la biguine sur La Compagnie Créole en jonglant avec des noix de coco.

SUPERMANOWAR : le pire c'est que j'en connai un ,et ce mec me dit que le meilleur album c'est death magnetic ,enfoiré va ! beh quand meme pour dire que slayer (ah ah !)c'est du death metal et que slipknot aussi (alors que c du neo (pourri)) et me dire que slipknot surpasse slayer alor qu'on a jamais ecouté slayer ,j'ai envi de pleurer.

SUPPLICE : J'espère que tu t'es autant amusé à le lire que moi je me suis autant amusé à l'écrire que toi à l'écrire. Pour faire simple.

...

Maintenant que vous avez le mode d’emploi en main, vous comprenez pourquoi la clé 12 ne rentrait pas dans l’élément C (cf. figure 1). Du coup, ça semble bien facile toussa et vous vous dites que - s’il avait participé à son propre jeu - le Canard a beau faire son malin, c’aurait pas été si sûr qu’il fusse « True ». Possible. Faute de réponse formelle à cette question, voici mes réponses complètes – main sur le cœur, les yeux dans les yeux. Ouais je tends le bâton, je suis comme ça, oh oui allez y frappez moi aie oh oui c’est bon aie et avec du sel aie aie ouille.


Partie VI : LE CANARD SUR SON CANAPE DE QUIZZ AUX AIRELLES


J’avais déjà répondu à mon propre en quizz en 2004. Comme je suis bon joueur, je vous c/c mes réponses avec quelques commentaires modificatifs de 2010. Si ça c’est pas de la transparence…


1/ A quel âge avez vous écouté votre premier album de Hard / Metal ?

2004 : En théorie, mon premier skeud date de 1989 et c’était un album de SURVIVOR. J’avais écouté la BO « Best Of » de Rocky et j’avais accroché sur « Eyes of the Tiger ». Cela dit, mon vrai premier album, celui qui a vraiment compté et qui a été le début de tout, c’est « KEEP THE FAITH » de Bon Jovi. Je devais avoir dix ou onze ans. Je vous raconte pas le nombre de fois que j’ai frissonné sur « Dry County ».

2010 : Forcément, ça n’a pas bougé. J’aurais dû préciser que déjà tout gamin, les clips de SCORPIONS et EUROPE (« Still Loving You » et « Final Countdown ») avec ces mecs chevelus qui serraient le poing me procuraient déjà des tas de frissons ici et là.


2/ Lorsque vous discutez avec quelqu’un pour la première fois et que vient la question des goûts musicaux : quelle est la réaction de votre interlocuteur lorsqu’il apprend votre penchant pour le Metal ?

2004 : a) « Bah ça m’étonne pas du tout » / e) Vous n’avez pas besoin de le dire, le T-Shirt de Metallica que vous portez tous les jours suffit à lever toute ambiguïté. C’est entre les deux. Je porte souvent mes T-Shirts – même au boulot, surtout au boulot rien que pour voir la gueule de mes collègues. Sinon même quand j’ai pas de signes extérieurs, en général les « gens » ne sont pas étonnés.

2010 : Je ne porte plus mes T-shirts au boulot. En « vieillissant », ma passion est plus « intériorisée », j’ai moins besoin de « montrer » en somme. Cette évolution me surprend moi-même, c’est un amour à la fois plus discret et plus fort en même temps.


3/ Combien de personnes avez-vous converti ou réussi à intéresser au Metal ?

2004 : Bon je suis assez « prédicateur » dans l’esprit. Je prêche la bonne parole du Metal, mais mon but n’est pas de convertir. J’aime « casser » les idées reçues sur le Metal (c’est du bruit, c’est pas mélodique, c’est bourrin…) et j’adore « former » (déformer aussi) mon entourage. J’ai toujours des Best Of persos tout prêts ou des compiles initiatiques. J’en parle à qui veut l’entendre et ceux qui me connaissent savent que j’ai toujours un avis et du temps à consacrer aux gens sincères. Pour répondre à la question, je dirais aux bas mots des dizaines de personnes. Collègues, copains, camarades de classe, compagnons de circonstances… je suis comme la mort je prends tout le monde et je ne fais pas de ségrégation.

2010 : J’en ai plus rien à foutre. Les Best Of « tout prêt », je me les garde pour moi désormais. Et je n’ai plus envie d’expliquer aux « gens » en quoi SLAYER est formidable, ni ce qu’il ya de beau dans MANOWAR (ils ne méritent pas mes explications). Je ne tiens plus vraiment à partager ma musique. Dans le fond, c’est pas plus mal comme ça. A la limite, je préfère partager mes avis dans le cadre plus « averti » de NIME, où là au moins je suis sûr de trouver un certain écho.


4/ D’un point de vue général, vous diriez que vous aimez le Metal :

2004 : a) à la folie / d) radicalement / f) envers et contre tous. Il n’y a pas vraiment de mot pour exprimer ce que le Metal représente pour moi. C’est un mélange de ces trois propositions.

2010 : Si y a un mot, même que c’est « passionnément ». Il est con ce Canard de 2004.


5/ Avez-vous déjà rencontré vos idoles ? Jusqu’ou seriez-vous capable d’aller pour les rencontrer ?

2004 : Non. Juste en concerts. Sinon j’ai une photo avec SAS et le gratteux de Type-O-Negative (mais ce ne sont pas mes idoles). Je ne suis pas capable de grand chose pour les rencontrer car non seulement je n’ai pas envie de les emmerder, je ne saurais pas trop quoi leur dire (hormis les généralités) et je ne suis pas du style « groupie ». Si la musique fait partie intégrante de moi, je fais une distinction avec ceux qui la font.

2010 : Pareil, je rajouterais que j’ai déjà écrit à des groupes ou des artistes, mais davantage pour me plaindre ou leur exprimer ma grande affliction.

6/ Si le Metal n’existait pas, de quel style auriez-vous pu être fan ?

2004 : a) Alternatif / Rock indépendant… J’aime tout ce qui est plus ou moins affiliable au « Rock » - ça va de JIMI HENDRIX en passant par ZAPPA, récemment certains trucs PUNK ou encore de la POP/ROCK US ou anglaise. Donc a) sans hésiter, et j’y vois de surcroît une certaine cohérence.

2010 : Marrant, déjà à l’époque, je cherchais à me donner un peu d’air. Et ouais depuis le temps j’ai pas mal mis le curseur sur le Punk et des artistes de la sphère Rock que j’ai approfondi (genre Neil YOUNG, Frank BLACK / PIXIES, Lou REED etc.).


7/ Combien d’heures de musique écoutez-vous en moyenne quotidiennement ? Et combien d’heures de Metal ?

2004 : Je dois tourner à au moins 10 heures de musique par jour – dont environ 90 % de Metal (les 10 % non Metal qui traînent c’est la musique que je partage avec ma Blonde). Dès que je me lève, je mets un CD dans la chaîne, je me ballade systématiquement avec mon baladeur (dans les transports, quand je cuisine, quand je révise, quand je fais les courses…), même au boulot j’ai les écouteurs rivés sur les oreilles la moitié du temps (j’arrive pas à me concentrer sans musique). Je suis un fanatique de la musique portable.

2010 : Je suis toujours un maniaque de la musique « portative ». Mais bon, 10 heures de musique par jour, ça me semble beaucoup. Je dirais que c’est variable, que ça dépend des jours, de mes envies et que mes écoutes Metal sont pas mal diluées avec du Punk.


8/ Fermez les yeux… Vous êtes au boulot, on vient de vous attribuer un nouveau bureau que vous décidez de personnaliser un minimum avec (au hasard) un magnifique poster de « Master of Puppets ». Votre chef, responsable, directeur… que sais-je entre dans le bureau et vous gratifie d’un regard qui en dit long : le poster n’est pas le bienvenu. Comment réagissez-vous ?

2004 : b) "C’est mon bureau oui ou merde !" / c) "C’est ce poster ou moi, je vous préviens !". Je répondrais « b » dans un premier temps mais je suis tout à fait capable d’aller sur la réponse « c ». Pas de compromis.

2010 : N’importe quoi. Dans mon boulot actuel, écouter SLAYER au bureau c’est quasiment un acte terroriste. Donc bref, ouais j’écoute du Metal au taf quand je peux, j’ai un bel écran avec James HETFIELD qui transpire et tout le monde sait ou se doute que je suis un Hardos. C’est déjà pas mal.


9/ Combien d’albums de Metal possédez vous approximativement ? Proportion avec l’ensemble de votre discothèque ?

2004 : Sans doute un de mes gros points faibles. Je ne claque pas beaucoup d’argent pour le Metal. En fait, jusqu’à présent, le peu que j’avais (en tant qu’étudiant) était entièrement consacré à l’achat de vins (et pour la cuisine plus généralement). J’ai toujours survécu sans dépenser des folies en CDs… enfin c’est surtout grâce à la technologie du MP3s si je survis sans trop dépenser de thunes. Mais je me suis fait la promesse de racheter tous les albums que j’ai aimés et que j’ai découverts en MP3. Dans l’absolu, je pense me satisfaire d’environ 600 – 700 CDs. Et pour répondre à la question, ma pauvre discothèque doit compter quelque chose entre 100 et 200 CDs originaux (90 % de Metal et assimilés) – je ne sais pas exactement (je ne suis pas un maniaque des tableurs Excel).

2010 : AH AH AH AH Ca me fait marrer de lire ça. J’en ai rien à foutre des Cédés. J’achète régulièrement « par principe » (pour régulariser), mais ça m’emmerde. Parce qu’un CD, c’est pas pratique, ça prend de la place et ce support me saoule.


10/ Vous rencontrez un soi-disant fan de Metallica qui se proclame lui même « die-hard-fan-ultime » mais qui persiste à dire que le meilleur album du groupe c’est « S&M » et qui affirme avec certitude que Ride est sorti en 1986 et Master en 1983. Quel est votre réaction ?

2004 : b) Vous essayez de lui démontrer qu’il se plante et récapitulez calmement avec lui ses erreurs / c) Ca vous énerve, vous vous cassez, entendre ce genre de conneries vous fait monter la tension / e) Après l’avoir insulté, vous le ridiculisez en lui expliquant que c’est le dernier des cons et que n’est pas fan de Metallica qui veut. L’ordre serait – je pense – le suivant : b) puis s’il persiste e) pour finir sur une variante de c). Et je ne pense pas que je pourrais aller jusqu’à cogner sur un type qui salit METALLICA. Même les insultes, il faudrait qu’il ait vraiment une tète de con et/ou que je sois particulièrement mal luné.

2010 : Pareil. Ca bouge pas trop. Je peux être virulent, voire impulsif mais bon j’en viendrais pas à foutre une mandale à un mec qui pense que « Reload » est un bon album.


11/ Quel est le truc le plus débile, le plus extrême que vous ayez fait en rapport ou pour le Metal ?

2004 : J’ai essayé de faucher l’album « Peace Sells » de MEGADETH quand j’avais 14 ans et je me suis fait attraper. Je n’ai plus jamais rien volé par la suite. En 1999, j’ai quitté mon taf de nuit pour aller au concert de MISANTHROPE au Plan. J’y suis allé avec un collègue. Je me rappelle pas de grand chose car j’avais fumé un truc vraiment bizarre et j’ai été malade toute la soirée. Bad Trip. Mais je me souviens surtout d’une certaine pression du fait d’avoir quitté le boulot sans autorisation, et d’une certaine excitation. En 2001, quand je travaillais de nuit pour payer mes études, j’écoutais « GUERILLA RADIO » sur Oui FM (émission Metal) et j’attendais avec impatience des nouvelles du dernier SLAYER (ils avaient annoncé qu’il diffuserait en avant première un morceau). Dans mon équipe de nuit, il y avait un mec de mon âge (une petite frappe racaille) qui a déréglé le poste au moment où la chanson a commencé. Je suis devenu fou. On s’est battu comme des chiffonniers. Il m’a ouvert le menton avec une chaise mais rassurez-vous je lui ai arraché un sourcil (il en a pleuré) – pour info la chanson de SLAYER que j’ai raté c’était « Here comes the Pain ». J’ai failli me faire virer mais j’ai eu mon patron sur un point de procédure qu’il n’avait pas respecté. Je m’en suis sorti avec un avertissement parce que j’avais utilisé du matériel de travail sur un collègue (véridique) ... et c’est comme ça que j’ai décidé de faire du droit du travail. Sinon plus classique, mais grosses émotions, j’ai bien aimé au concert de GOJIRA monter sur scène, headbanguer puis me jeter dans la fosse. C’est un moment « live » que je n’oublierais pas. J’avais le cœur qui battait à 100 à l’heure. J’arrête là pour les anecdotes.

2010 : Marrant, je me rappelais pas de toussa. Je rajouterais à cette liste de joyeusetés le fait qu’en 2005 - suite à un concours de circonstances - je me suis retrouvé à faire une présentation devant le Conseil d’Administration de ma première boite en T-shirt de SLAYER. Apparemment je suis tombé sur une bande de Falses parce que peu de temps après, nous avons convenu d’un commun accord de mettre un terme à cette collaboration « fructive ».


12/ Quelle phrase vous représente le mieux :

2004 : d) "Faut vraiment être un connard fini pour raconter autant de merde en si peu de temps" / e) "Je crache sur cette putain de musique, ce putain de groupe, cet enculé, ce genre de merde…" Ca dépend de l’humeur et je module mon vocabulaire suivant le contexte et les personnes.

2010 : Ca bouge pas non plus. Sauf que mes convictions se sont teintées d’un zest d’indifférence. Les gens ont le droit de penser que le Metal CDLM, je m’en fous. Quelque part, ils ont raison, le Metal est une musique médiocre, mais c’est quand même ma musique à moi.


13/ A quel âge avez-vous eu le sentiment (l’intime conviction) d’être un Hardos ?

2004 : Dès l’âge de 12 ans à peu près, dès que j’ai eu fini de « digérer » l’album de Bon Jovi : j’avais vraiment l’impression que cette musique était faite comme moi. Ce sentiment est devenu une certitude quand par la suite je me suis penché peu de temps après sur des groupes comme Aerosmith, Def Leppard, Cinderella… Je suis devenu véritablement fusionnel avec cette musique – du moins j’en avais l’impression.

2010 : Pareil, le passé reste le passé de toute façon.


14/ Vous étiez tranquille, vous étiez pénard et une fille est entrée dans le bar. Elle vous regarde d’un air louche et vous jette : « T’as un T-shirt, mon pote. L’est pas dégueu »… « Aie-Rhone-Mais-Daines » C’est quoi ? C’est un groupe ? Votre réponse :

2004 : c) (académique) Iron Maiden est un groupe de Heavy Metal anglo-saxon culte et référentiel pour tous les fans de Metal et de musique en général. Leur premier album sorti en… / d) (Fucking Hostile) : Si tu sortais ta tète de ta poubelle et que tu décollais de la Star Ac’ tu saurais ce qu’est Iron Maiden ! Un mélange des deux. J’ai d’ailleurs un Best Of tout prêt.

2010 : Je dirais que je me la jouerais plus « académique » et « distant » qu’hostile. Et je mettrais une bonne dose de cynisme (registre qui me va de mieux en mieux !! avec le temps).


15/ Lorsqu’on vous dit « TRUE », quelle est la première chose à laquelle vous pensez ?

2004 : Je pense à MANOWAR. Puis à la mouvance Black à deux balles. Je pense à quelqu’un de passionné « à fond dedans » mais aussi d’intolérant et de fermé.

2010 : Pareil, pas mieux. Comme quoi, en 2004, j’étais pas si con que ça.


16/ Quelle est la plus grosse somme d’argent que vous ayez dépensé d’un coup pour quelque chose en rapport avec le Metal ?

2004 : Franchement je sais pas. Moins de 150 Euro. Je suis pas un grand dépensier parce que ma thune file directement dans les mains de mon caviste ou pour la bouffe. (Cf. question 9). Je pense que ça va changer prochainement.

2010 : Ca n’a toujours pas changé. Sauf que je dépense moins dans le vin, vu que ma cave est à peu près constituée. Je passe ma petite commande AMAZON tous les mois et je fais à peu près 3 ou 4 concerts par an. Je ne dépense pas des sommes folles dans le Metal en définitive.


17/ Parmi cette liste de « personnalités », quelle est votre préféré ?

2004 : e) Albert DUPONTEL. HULOT me saoule avec son laïus « écolo » même si j’aime bien ses émissions. Je mets DUPONTEL par défaut parce qu’il a un humour bien décalé et noir. Et c’est un mec qui je pense n’est pas prêt à tout pour l’argent ou la gloire. Mais je peux me tromper.

2010 : Elle est nulle cette question, à tel point que je ne réponds pas.


18/ Si le Metal était un animal, ce serait quoi selon vous ?

2004 : Un loup. Sans problème. Il y a le coté « clan », prédateur et solitaire aussi. Il alimente beaucoup de rumeurs bidons et est globalement impopulaire. Sans parler de toutes les chansons de Metal qui y font référence.

2010 : Ouais, pas mal. J’ajouterais que le loup est en voie de disparition, souvent malade et décharné. Par ailleurs, c’est aussi un prédateur chétif, grégaire. Ce qui finalement colle vraiment bien avec le Metal.


19/ Quel est la durée maximum pendant laquelle vous êtes déjà resté (volontairement) sans écouter du Metal ?

2004 : g) quelques jours. Je ne peux pas rester plus de 24 heures sans Metal. C’est impossible. Même quand je suis sorti avec une nana et que je me suis mis au jazz – j’écoutais très régulièrement un album vite fait. J’avais comme l’impression de reprendre une bouffée d’oxygène.

2010 : ca n’a pas changé. Je vous la fais pas à la Joey (« I need Metal… »), mais j’en suis pas loin. Toujours un peu de Metal tous les jours. Même un tout petit peu (genre 1h), mais y a pas une journée sans que j’écoute au moins un album. Sachant qu’il y a pas mal de groupes dont je m’abreuve très régulièrement, un peu comme des « cures » (ANTHRAX, JUDAS, METALLICA, SLAYER, MAIDEN, LED ZEP, MANOWAR etc.).


20/ Que se passe t’il quand vous écoutez MANOWAR ?

2004 : a) je serre le poing en hurlant de concert avec ADAMS les yeux révulsés. J’aime MANOWAR de toute mon âme. L’un de mes drames de ma vie est justement d’avoir attendu aussi longtemps pour découvrir ce putain de groupe. Je crois que je suis passé à coté pour des histoires débiles d’à priori et parce qu’au lycée j’avais lu –pour la première fois - une interview d’eux ou ils avaient l’air vraiment cons et que j’étais en pleine passe « DEATH METAL ». Vous avez pas idée comme je regrette de pas avoir écouté plutôt…

2010 : Pareil, MANOWAR est plus qu’un groupe de Metal, c’est le symbole de ce qu’est le Metal dans toute sa splendeur ET sa bêtise. Fondamentalement nul pour l’immense majorité des « gens », mais grandiose pour une minorité. MANOWAR est un groupe sur lequel je reviens régulièrement, malgré la profonde détresse qui m’a saisi avec les derniers albums du groupe.






CONCLUSION et remarques en vrac :

• Pour commencer, étonnamment, je note une certaine distance par rapport à la notion de « True / False » de la part de quasiment tous les candidats, ce qui quelque part est rassurant quant à votre santé mentale. En gros, vous vous en foutez de ces histoires et vous n’avez pas manqué de me le dire. Par contre, vous m’avez semblé très content de participer, très pressé d’avoir les résultats (voire oppressant pour certains) et vous avez beaucoup tenu dans l’ensemble à m’expliquer en quoi je me trompais etc. A croire donc que la motivation a porté essentiellement sur le jeu et non sur le résultat.

• Les lecteurs de NIME ne sont pas des groupies. J’ai quasiment eu aucune réponse de fan (dans le sens de « fanatique »). L’immense majorité des candidats attachent de l’importance à la musique, mais assez peu à ceux qui la font. J’ai noté beaucoup de distance par rapport aux artistes, peu d’anecdotes de mordus prêt à faire n’importe quoi pour un autographe. Ca m’a assez étonné, je dois dire.

• J’ai eu l’impression à la fin du jeu que METALLICA était finalement un groupe « pas aimé ». Je ne compte plus le nombre d’attaques directes adressées au groupe. Certains ont bien pris le temps de m’expliquer en quoi c’était un groupe de merde, en prenant des exemples et en changeant carrément les questions du quizz. J’ai envie de dire : « UN PEU DE RESPECT MERDE A LA FIN !!! ». Autant METALLICA ces dernières années est devenu un groupe merdique, autant en vertu des quatre (voire des cinq) premiers albums on peut pas non plus dire tout et n’importe quoi.

• Question de génération je suppose, mais pour moi avoir les MP3s d’un album ce n’est pas « posséder un album ». Même si on achète légalement les MP3s. Posséder un album (pour moi) ne peut être exclusivement immatériel, ça implique un support, un achat, pouvoir le toucher. Je précise cela parce que j’ai été gené par les réponses du style « d’après mon IPOD Nanomescouilles je possède 1500 albums dont 89,3 % référencés en Metal ». Autant je suis adepte du MP3 (parce que pratique, facile etc.), autant je rappelle qu’il FAUT acheter les CDs originaux. Même si c’est cher, même si on peut pas en acheter beaucoup etc. Faut juste le faire par principes et parce que l’immense majorité de nos groupes ne roulent pas sur l’or.

• Le Rock, ce n’est pas la même chose que le Hard Rock. Et selon moi, le Metal est une sphère qui englobe le Hard Rock. Quand je lis que LED ZEP ne fait pas du Hard Rock mais du Rock, qu’on met DIRE STRAITS dans la sphère Metal : j’ai parfois lu pas mal de trucs assez aberrants. Dans le même genre, le Rock Progressif à la PINK FLOYD ne peut rentrer dans la sphère Metal non plus. Certains font des confusions la dessus, alors je le redis en gras : le Metal au sens générique inclut le Hard Rock (le Metal va donc de MARDUK à DEEP PURPLE), le Rock non. Donc DIRE STRAITS, PINK FLOYD, GENESIS etc. ne font pas partie de la grande famille du Metal.


Pour finir, merci d’avoir participé. Sachez que ce fut très chiant à consigner (même ce laborieux édito). J’ai vraiment été touché par les petits messages personnels que certains m’ont glissé à la fin du quizz. Ca fait toujours plaisir, d’autant que je m’attendais pas à lire certaines choses (parenthèse « bisounours » refermée). Vu le « succès » du quizz « True / False », nous allons réfléchir à un nouveau quizz pour l’été prochain (pour égayer le mois d’aout farniente et compenser la petite baisse chronique de parution). Et justement, si l’envie vous prenait de perdre un peu plus votre temps à poster un commentaire à cet édito, nous serions curieux de savoir si :

- Vous aimeriez que NIME continue à vous proposer ce genre de « jeu » ?
- Si oui, sur quels thèmes ? A quelle fréquence ?
- Si vous voyez des améliorations à faire, des critiques à formuler (« trop compliqué, trop long, trop chiant, Canard tu pues ») ou tout simplement des remarques d’ordre général.


Evidemment, on est tous le False de quelqu’un d’autre. Evidemment, fallait prendre ce petit quizz au second degré. Et évidemment, l’essentiel était de s’amuser un peu. Dans tous les cas, merci à tous pour votre participation.

Maintenant, je vais pouvoir retourner chroniquer tranquillement mon Thrash de merde.



Le 25/03/2011 par FLUSTER

Ah ah tu me vois désolé pour ma catégorisation de DIRE STRAITS, mais c'est la chose qu'écoutait mon entourage familial qui ressemblait le plus à du Hard / Metal. Comme quoi j'ai du rattraper pas mal.

Sinon merci pour ce quizz (être classé true c'est un + en société.), et j'suis ok pour en faire un nouveau, même si le sujet sera peut être plus difficile à trouver ("Etes vous Death ou Thrash ?" en 40 questions ça me parait ardu.)


Le 27/10/2010 par LAMOUCHEQUIPèTE

"le metal n'est pas une musique médiocre, il n'est pas stupide non plus, ni ridicule. Vive DARKTHRONE." par SUPERMANOWAR.

Best comment. Ever.
J'espère juste que c'était du second degré.

En tout cas j'me suis bien marré à lire le best of et les réponses du canard.
Pour d'autres quizz, pourquoi pas. Tant que ça reste dans le léger et pas dans l'étude sociologique ou le concours de bite.


Le 26/10/2010 par POIGNETTE

Ça y est ! Je sais qui je suis, je suis SUPERMANOWAR, cool. Et le metal n'est pas une musique médiocre, il n'est pas stupide non plus, ni ridicule. Vive DARKTHRONE.



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod