Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL AVANT-GARDISTE  |  STUDIO

Commentaires (4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style + Membre : Attila Bakos
 

 Myspace (580)

THY CATAFALQUE - Rengeteg (2011)
Par MEFISTO le 19 Décembre 2011          Consultée 4011 fois

Quelle belle histoire que ce groupe quand même. En espérant que vous l'avez suivie ou que vous ayez réussi à vous y intéresser, car il faut avouer que ce n'est pas tous les jours facile de dompter une bête hongroise nourrie au Black Indus/avant-gardiste aux bidouillages et synthés de cinglé. Depuis ses débuts, THY CATAFALQUE, que j'ai eu l'honneur de suivre et décortiquer le mieux possible, ne cesse de surprendre et d'affiner son style, tout en ne reniant pas ses origines, c'est-à-dire un mélange de foutoir élitiste et de n'importe quoi aux influences extraterrestres. Vous suivez ?

THY CATAFALQUE, il y a deux ans encore, c'était le bébé de deux types bons à interner : Janos et Tamas, des inséparables depuis la création du groupe en 1998. Et si vous vous souvenez bien, il y a deux ans, on a eu droit au génial "Roka Hasa Radio", au nom et au contenu pas mal plus accessibles que les trois skeuds précédents. C'est simple : le duo a percé le marché mondial avec ce disque. Qui parlait de THY CATAFALQUE avant cette réussite ? Personne, à part moi et deux-trois dingos demeurant au Bouthan, au Sri Lanka et en Guyane Française, trois de mes destinations voyage rêvées. Maintenant, THY CATAFALQUE est synonyme de Black expérimental de grande classe, au potentiel infini et à la profondeur encore incalculable. Rançon de la gloire, logique respectée, hasard ?

Qu'importe, "Rengeteg" était attendu au tournant et bordel de merde, il ne déçoit pas l'ensemble de la critique (encore sous le choc et impressionnée devant un tel dédale en apparence incompréhensible, mais très assimilable comparativement aux premiers efforts du groupe), dont moi. Moi qui l'a vu grandir et mûrir, grimper les échelons un à un, peaufiner sa technique tout en demeurant mystérieux et "avant-gardiste" (i.e. complètement fucké), audacieux, planant, à mi-chemin entre l'Espace et les vers de terre. La cuvée 2011 du Hongrois (eh oui, Janos a déguerpi) est on ne peut plus excellente et pas mal plus claire que "Roka Hasa Radio", qui contenait pas mal trop de masturbations artificielles. Il y en a encore, sinon THY CATAFALQUE devrait changer de nom ! Disons que "Rengeteg" permet à Tamas de mettre le monde à sa botte une fois pour toutes et de s'imposer dans un style apeurant le plus courageux des musiciens grâce à des compos plus directes. Donc chapeau pour cette avancée !

Félicitations d'abord parce que la somme de travail qu'a demandé "Rengeteg" (une heure au compteur) doit être colossale. Le nombre d'ambiances, de mélodies et nappes de synthé/orgue variées et marquantes, est impressionnant ! Après, ce qui est probablement le plus enivrant dans cette musique est la jonglerie qu'effectue Tamas entre l'austérité des sonorités bizarroïdes issues de son cerveau mi-humain mi-alien et les passages plus lyriques qu'il administre ici et là. Il en teinte surtout ses riffs et les couvertures avec lesquelles il recouvre son orgie clinquante. Tout en douceur, malgré les instruments lourdauds et le Black sauvage dont se sert le Hongrois à l'occasion. Je vous dis, ces touches noires et blanches ne sont pas les plus subtiles du siècle…

Seulement, Tamas sait comment les jumeler à ses autres munitions, dont sa voix claire qui peut être suffisamment mélancolique pour toucher ("Fekete Mezok", "Az Eso, Az Eso, Az Eso", "Minden Test Fu"), comme cette nymphe qui apparaît sur quelques titres. Rares sont les combos créant autant d'émotions dans un style si particulier, dont la fonction première est de faire voyager l'auditeur dans de curieux univers. Les émotions sont alors un bonus dont on n'aurait jamais soupçonné l'existence, compte tenu de la production tout sauf étoilée. Et surtout si on ne connaissait THY CATAFALQUE ni d'Ève ni d'Adam avant de se farcir "Rengeteg". Si le dépucelage est chose du passé, ça va.

"Rengeteg" est donc plus listener friendly et pense à ouvrir sa grange à un plus large public. Disons que le buzz positif qu'a engendré "Roka Hasa Radio" n'y est sûrement pas étranger. La preuve qu'on peut partir dans sa tête et garder un pied sur Terre…

Note : la même que "Roka Hasa Radio", évidemment.

A lire aussi en AVANT-GARDE par MEFISTO :


SOLEFALD
Norrøn Livskunst (2010)
Brillant et vachement surprenant !!!

(+ 1 kro-express)



THY CATAFALQUE
Sgùrr (2015)
Peut mieux faire ? Pense pas.


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Tamas Katai (tout)


1. Fekete Mezok
2. Kel Keleti Szél
3. Trilobita
4. Ko Koppan
5. Vashegyek
6. Holdkomp
7. Kék Ingem Lobogó
8. Az Eso, Az Eso, Az Eso
9. Tar Galyak Végül
10. Minden Test Fu



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod