Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (10)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


2007 Hope
2010 1 Desert Call
2011 2 Tales Of The Sands
2016 1 Legacy
2019 1 Shehili
2019 1 Live In Carthage
 

- Style : Kamelot, Symphony X, Orphaned Land, Cyhra
- Membre : Nawather, Pirania, The Mars Chronicles , Eths, Out Body Experience, Fairyland
 

 Myspace Myrath (1308)
 Site Officiel Du Groupe (1232)

MYRATH - Tales Of The Sands (2011)
Par FREDOUILLE le 24 Octobre 2011          Consultée 11636 fois

Après deux premiers albums d'une qualité rare ("Hope" et "Desert Call"), les Tunisiens de MYRATH ont mine de rien marqué les esprits avec leur Metal Prog agrémenté de sonorités et influences maghrébines. Tant et si bien que le troisième album du groupe était forcément très attendu. Un troisième album synonyme de consécration pour MYRATH ? Probablement.
Car qu'on se le dise, ce nouvel album que nous ramène le groupe dans sa besace, ou plutôt dans sa hotte (vu la qualité du produit c'est plutôt Noël avant l'heure !), est absolument remarquable. A l'image de cette pochette, tout simplement sublime, d'un exotisme clairement affiché, aux couleurs certes un peu ternes et bien moins lumineuses que celles de "Desert Call" (sable d'une tessiture ocre, ciel grisâtre) qui laissent peut-être présager d'horizons plus sombres que de coutume - pas étonnant lorsqu'on sait que MYRATH s'exprime ici, entre autres, sur la récente révolution tunisienne - "Tales Of The Sands" nous émerveille du début à la fin.

Fort de son expérience, des conseils qu'il a pu glaner ci et là depuis son entourage, ou tout simplement de son talent (car indéniablement il y a du talent dans ce groupe), MYRATH est allé encore un peu plus loin que pour "Desert Call", puiser dans le patrimoine musical traditionnel de ses origines arabo-tunisiennes. Le résultat est une nouvelle fois très éloquent et marque du même coup une légère orientation musicale. Les compositions, d'un charme fou (encore une fois !), sont plus courtes que de coutume (seuls 3 titres dépassent à peine les 5 minutes !), concises à souhait et sont relativement moins typées Prog (par rapport à "Desert Call" ou à "Hope"), même si les progueux auront encore de quoi faire avec des plans carrément ahurissants, que ça soit sur le génial "Wide Shut", sur "Beyond The Stars" ou sur le tonitruant "Dawn Within" et ses déflagrations rythmiques. C'est donc plutôt à un Heavy Prog puissant, à la fois élégant, racé et classieux qu'on a affaire et surtout... surtout plus "easy listening" à l'image de "Merciless Times".

Globalement, on se rapproche davantage d'un KAMELOT version maghrébine ou de feu CONCEPTION (époque "Parallel Minds") aidé en cela par un chanteur d'exception à la voix racée, Zaher Zorgati, qui ne sera pas sans rappeler ci et là un certain Roy S. Khan ("Tales Of The Sands", "Wide Shut", "Sour Sigh" et son intro piano/violon d'une beauté inouïe), et d'un virtuose de la six cordes en la personne de Malek Ben Arbia, qui nous délivre là quelques soli de fou (shredding sur "Sour Sigh" notamment ou encore sur "Wide Shut" !) et qui pour le coup nous rappellera un certain Tore Ostby (CONCEPTION, Ex-ARK).


C'est de la fusion que naît la confusion


Cet adage est en partie vrai pour pas mal de choses. Mais il ne fonctionne aucunement ici tant MYRATH magnifie son Metal en décuplant ses origines culturelles avec l'apport - en plus grand nombre - de lignes de chant arabe et arabisant ("Merciless Time", "Tales Of The Sands"), de percussions (darbouka), de lignes de clavier arabisant, de violon ou encore d'orchestrations parfaitement gérées par un Elyes Bouchoucha passé maître en la matière. La fusion est tout simplement parfaite et laisse vraiment la place à chacun des instruments utilisés, qu'ils soient d'origine traditionnelle ou tout simplement Metal (écoutez donc pour vous en rendre compte "Dawn Within" et son break de toute beauté - ah ce son de basse, Anis Jouini s'en donne à coeur joie ! -, "Tales Of The Sands" ou encore le très musclé "Beyond The Stars" qui saura vous séduire avec son invitation aux saveurs de l'Orient).


Tout cela pour dire qu'une nouvelle fois, MYRATH ne déçoit aucunement ses fans. Non, au contraire, il nous surprend encore et nous confirme tout le bien qu'on pensait de lui. Son savoir-faire est indiscutable, son talent d'écriture explose littéralement à nos tympans. Les Tunisiens n'ont pas fait les choses à moitié, tout ici est pensé de façon ingénieuse et mis en œuvre avec minutie. Du grand art assurément !
MYRATH trace donc sa route tranquillement (les influences par trop flagrantes par le passé, je pense notamment à SYMPHONY X, sont par conséquent bien digérées) en empruntant une voie plus "mainstream" et en affirmant encore plus son origine arabe et culturelle au travers de compositions plus courtes mais très riches en saveurs.
L'ensemble est bien évidemment et encore une fois servi par une production monstrueuse (assurée par le fidèle ami de MYRATH, Kevin Codfert - ADAGIO -) et un mix de qualité confié à Frederik Nordstrom (DIMMU BORGIR, IN FLAMES).

"Tales Of The Sands" est un très grand album !!!


Morceaux préférés : "Tales Of The Sands", "Dawn Within", "Beyond The Stars", "Wide Shut".

Guest Singer : Clementine Delauney sur "Under Siege".

Note réelle : 4,5/5.

A lire aussi en METAL PROG par FREDOUILLE :


CIRCUS MAXIMUS
The 1st Chapter (2005)
L'album de Metal Progressif de l'année 2005!




REDEMPTION
Snowfall On Judgment Day (2009)
Magnifique album de Metal Prog ! La classe !


Marquez et partagez






 
   FREDOUILLE

 
   ALANKAZAME
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Zaher Zorgati (chant)
- Malek Ben Arbia (guitare)
- Piwee Desfray (batterie)
- Elyes Bouchoucha (chant, clavier)
- Anis Jouini (basse)


1. Under Siege
2. Braving The Seas
3. Merciless Times
4. Tales Of The Sands
5. Sour Sigh
6. Dawn Within
7. Wide Shut
8. Requiem For A Goodbye
9. Beyond The Stars
10. Time To Grow



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod