Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ORIENTAL  |  STUDIO

Commentaires (6)
Questions / Réponses (1 / 4)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2007 Hope
2010 1 Desert Call
2011 2 Tales Of The Sands
2016 1 Legacy
 

- Style : Symphony X, Orphaned Land, Kamelot
- Membre : The Mars Chronicles , Out Body Experience, Eths
 

 Myspace Myrath (1074)
 Site Officiel Du Groupe (515)

MYRATH - Legacy (2016)
Par FREDOUILLE le 15 Août 2016          Consultée 5343 fois

Comme une évidence… Revoici nos amis de MYRATH en sélection du site sur Nightfall (la troisième fois en trois disques, c'est à souligner !). En effet, il y avait fort à parier que le nouvel et quatrième album de nos amis de MYRATH, j’ai nommé "Legacy", rejoigne la rubrique espérée, tant les talentueux tunisiens, musiciens hors pairs, possèdent déjà à leur actif quelques pépites des plus reconnues telles que "Desert Call" (2010) ou "Tales Of The Sand" (2011). J’aurais pu aussi et bien évidemment citer le premier album "Hope" (2007) qui possède également de très belles qualités. Bref… Il aurait donc et quand même été surprenant que MYRATH nous déçoive tant leur savoir-faire n’est incontestablement plus à démontrer, tant leur travail est brillant, tant leurs morceaux, pour la majorité sublimes, possèdent ce pouvoir mélodique d’exception, ce charme irrésistible fort de ces belles couleurs chaudes et orientales puisées dans les origines arabo-tunisiennes du groupe.

Et bien évidemment, sur "Legacy" les Tunisiens ne dérogent pas à la règle. Bien au contraire... Dans la démarche et un peu à l’instar d’un ORPHANED LAND, MYRATH affiche même sur "Legacy", en promoteurs de la paix, encore un peu plus ses origines, à l’image de cette pochette aussi fouillée qu’élégante, truffée de détails (les branches d’olivier, le drapeau tunisien) dans cette belle Khamsa ou main de Fatma, et accentue indubitablement et sensiblement l'aspect oriental de sa musique. Forts de onze nouvelles compositions pour le moins léchées aux petits oignons et travaillées dans leurs moindres détails, MYRATH nous fait encore un peu plus et une nouvelle fois chavirer au détour de ces si belles et exceptionnelles mélodies (que dites-vous de cette superbe ballade qu’est "I Want To Die" ?), du chant encore une fois et pour le moins impeccable de Zaher Zorgati, d’arrangements magistraux qui n’ont peut-être jamais été aussi proches de la perfection ("Get Your Freedom Back" et son petit solo de basse, "Nobody's Lives" en sont les meilleures illustrations) ou bien encore des orchestrations menées de main de maître par l’excellent Elyes Bouchoucha.

Des orchestrations qui n’ont d’ailleurs jamais été aussi bien mises en valeur que sur "Legacy" à l’image de cette superbe intro qu’est l’épique et oriental "Jasmin", bande son touchant presque au divin, de l’introduction monumentale du monstrueux "The Needle", son passage arabisant et ses violons en masse, ou bien encore de ce single bien troussé qu'est "Believer", truffés de violons et de chœurs arabisants, aussi accrocheur qu’efficace et possédant un break absolument magistral. Pas à dire, les Tunisiens ont mine de rien frappé fort encore une fois, le boulot abattu ici étant de toute évidence plutôt conséquent. "Legacy" est sans contestation possible une réussite absolue dont le pouvoir de séduction atteint ici par MYRATH n’a jamais été aussi fort comme l’illustre si bien cette très belle carte postale qu’est "Nobody’s Lives", très beau panorama de ce que MYRATH est capable de réaliser, truffé de petites trouvailles et agrémenté d'un break jouissif, aussi astucieux qu’ingénieux, et un passage en chant arabe de toute beauté.

Un pouvoir de séduction tel, qu'il nous ferait presque oublier le coté plus « mainstream » du disque et son approche nettement plus commerciale par rapport à ses prédécesseurs. La musique de MYRATH s’avère il est vrai plus orientale mais en même temps plus « simple » (tout est relatif), moins Prog’ qu’à ses débuts (on sentait de toute façon l’évolution au fil des années), - les influences SYMPHONY X ont quasiment disparu - , plus lisse aussi et du coup moins agressive même s’il y a quelques coups d’accélérateurs balancés par le groupe comme sur "The Needle" qui ne manque assurément pas de panache, "Get Your Freedom Back" et ses quelques fulgurances ou encore sur "Storm Of Lies". Des compositions plus énergiques et sur lesquelles les guitares de Malek Ben Arbia se font plus incisives et plus musclées. Un pouvoir de séduction qui éclipsera aussi les quelques ressemblances parfois par trop prononcées avec KAMELOT, groupe duquel MYRATH se rapproche le plus, et notamment sur ce "Duat" (même type d’intro, chœurs féminins atypiques de ce que KAMELOT a déjà pu nous délivrer par le passé) doté cependant lui aussi de superbes consonances arabisantes et sur "Endure The Silence", Zaher Zorgati rappelant là aussi et allègrement Roy S. Khan.

Des petits bémols qui n’entachent donc en rien la qualité de ce "Legacy", superbe et irrésistible album mélodique (produit une nouvelle fois par Kevin Codfert - ADAGIO -), qui au fil des écoutes passe comme une lettre à la poste. Les Tunisiens n’ont cessé depuis "Hope" de progresser en écriture, de digérer avec brio leurs premières influences (SYMPHONY X avec qui ils partagent désormais l’affiche), de peaufiner leur style, tant et si bien qu’ils deviennent aujourd’hui une sacrée référence dans le genre. L'approche plus commerciale et la qualité de "Legacy" ne pourront d'ailleurs et certainement que les aider en ce sens.

PS: A noter que cet album est dédié à l’ex-manager du groupe, le regretté Amhed Ben Arbia père de Malek Ben Arbia. Je lui dédie à mon tour cette modeste chronique. Grâce à lui j’ai pu tisser quelques liens avec le groupe et pour cela je l’en remercie.

Morceaux préférés : "Nobody's Lives", "Believer", "Get Your Freedom Back", "I Want To Die".

Note : 4,5/5.

A lire aussi en HEAVY METAL par FREDOUILLE :


MANITOU
The Mad Moon Rising (2005)
Heavy mélodique teinté prog racé et séduisant!




GRAVE DIGGER
The Last Supper (2005)
Brut, direct, dans la lignée de "The grave digger"


Marquez et partagez






 
   FREDOUILLE

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Zaher Zorgati (chant)
- Malek Ben Arbia (guitares)
- Elyes Bouchoucha (claviers, chant)
- Anis Jouini (basse)
- Morgan Berthet (batterie)


1. Jasmin
2. Believer
3. Get Your Freedom Back
4. Nobody's Lives
5. The Needle
6. Through Your Eyes
7. The Unburnt
8. I Want To Die
9. Duat
10. Endure The Silence
11. Storm Of Lies



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod