Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Twilight Force

MUSTASCH - Ratsafari (2003)
Par THE LURKING FEAR le 7 Avril 2010          Consultée 1891 fois

Il m’arrive quelquefois de réfléchir (c’est tout de même rare) et d'imaginer le nombre incroyable de bons et très bons albums qu’il me reste encore à découvrir. C’est toujours une sensation plaisante que de se dire qu’il y a encore tant de groupes méconnus, des perles qui ne demandent qu’une écoute pour se faire apprécier, des petites merveilles dispersées dans les rayons poussiéreux des « CD d’occaz » de nos disquaires ou tapies dans les profondeurs obscures de la toile… j’en ai presque le vertige.

MUSTASCH fait partie des formations restées dans l’ombre des géants qui trustent encore et toujours les plus belles places dans nos cœurs de passionnés. "Ratsafari" mérite qu’un bon samaritain prenne une heure pour poser son oreille sur l’offrande. Ce sera le même brave personnage qui, après l’écoute, lèvera la main devant le parterre d’internautes pour réclamer le silence afin de s’écrier : « Hey les gars, j’ai trouvé un truc pas mal là ! »

« Un truc pas mal » c’est un euphémisme. Avec ce deuxième album, les Suédois ont trouvé leur voie ; direction l’Amérique avec tout le bastringue qui en découle, blouson en cuir sur le dos, Santiags aux pieds et une Lucky coincée entre les dents. Entre Hard Rock et Stoner, MUSTASCH s’affirme et confirme dans un Rock lourd, gras et puissant avec les félicitations du jury.

Déferlante d’énergie, de talent et de riffs qui font vrombir les enceintes, le tout accompagné par la voix éraillée d’un Ralf Gyllenhammar infernal de maitrise. Il accélère, temporise, hurle avec talent et rappelle tour à tour Ian Astbury, Glenn Danzig ou James Hetfield. La personnalité du groupe s’affine et on ne pourra que saluer les compositions aux mélodies imparables. Pas étonnant que MUSTASCH soit nominé pour la deuxième fois consécutive aux Swedish Grammy Awards, même si les Suédois ne remportent pas la mise, le combo fait parler de lui dans le pays Scandinave. (j’ai vérifié quatre fois, oui la Suède fait partie de la Scandinavie, ouf !)

Revenons à nos moustaches, avec un "Black City" qui sent le gaz d’échappement à plein nez et réveille comme un crissement de pneu sur l’asphalte brûlant. Que du bon, mes amis, que du bon. "Unsafe At Any Speed" défonce à coup de riffs hypnotiques et il n’est pas si étonnant d’entendre Ralf s’égosiller à de multiples reprises : « You will remember our name ».
Puis débarque l’énorme "Ratsafari" et son refrain accrocheur et tenace comme une armada de morpions dans un slip. C’est gras, efficace, survolté. Du vrai Rock de mâle qui suinte la testostérone couplé à un Stoner écrasant et lancinant.

C’est que tout semble simple dans cet album accessible dès la première écoute. Mélodies, refrains et chants font mouche à chaque fois. Faire de la bonne musique parait si facile, c’est bien ça le talent de MUSTASCH, une apparente simplicité qui révèle en réalité un travail de fond impressionnant.

Même si quelques titres sont un soupçon moins prenants, il devient évident que la formation livre là un album de très bonne facture. Le groupe rentre dans la cour des grands et y restera avec des prochains opus tout aussi convaincants. La qualité des compositions, la science de la bonne mélodie, un chanteur talentueux, une personnalité hors du commun font de MUSTASCH une valeur sûre pour la suite.

Pour qui veut du Rock qui a de la gouaille, du son bourru, des hurlements à la chaine "Ratsafari" est idéal. Une vraie tarte dans la gueule qui vous remet les idées en place, moins nocif qu’un Prozac ou qu’une demi-bouteille de Whisky pourtant l’effet est le même ; on est content, on a le sourire jusqu’aux oreilles, on a l’air vraiment niais mais on est heureux.

A lire aussi en HARD ROCK :


FOREIGNER
Double Vision (1978)
Hard rock




DJERV
Djerv (2011)
La meuf de "Gateways" va encore te botter le cul

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   THE LURKING FEAR

 
  N/A



- Ralf Gyllenhammar (chant, guitare)
- Mats Johansson (basse)
- Mats Hansson (batterie)
- Hannes Hansson (guitare)


1. Stinger Citizen
2. Black City
3. Unsafe At Any Speed
4. Ratsafari
5. 6:36
6. The Deadringer
7. Fredrika
8. Alpha Male
9. Mareld
10. Lone Song (reclusion)
11. Monday Warrior



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod