Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Membre : Twilight Force

MUSTASCH - Powerhouse (2005)
Par THE LURKING FEAR le 23 Mars 2010          Consultée 1950 fois

Je vais aujourd’hui jouer au Père Noël du Hard Rock. Gentil comme je suis, je vous ai sorti de derrière les fagots un putain d’album qui fait l’effet d’une bombe lacrymogène dans la gueule. Le genre de son qui pique les yeux et fait couler le nez. Préparez-vous à vous moucher jusqu’à en avoir la moustache qui frise comme Salvador Dali. Justement, il est question de pilosité faciale car MUSTASCH fait de la musique pour les barbus, les vrais, tandis que les adeptes de l’épilation nasale sont invités à passer leur chemin.

Ce qui est important chez MUSTASCH, c’est la bouche qui se trouve juste en dessous, celle de Ralf Gyllenhammar capable de délivrer un flot mélodieux avant de pousser la gueulante comme un Dio. Preuve à l’appui avec "I Tried", début des plus tranquilles qui rappelle presque un Cantat anglophone, s’en suit un hurlement digne d’un Danzig de la belle époque. Mais ce n’est pas tout, notre chanteur s’adapte, varie la forme et se renouvelle avec un charisme digne d’un Jake Starr. Le tout avec un style très personnel, inimitable. Putain, la classe quoi !

Prenons donc ce chanteur talentueux et foutons-le au milieu d’une formation particulièrement douée dans son domaine de prédilection, c’est-à-dire un Hard Rock bien costaud à tendance Stoner. En creusant un peu, on peut s’apercevoir que MUSTASCH oscille dans cet album entre divers autres horizons ; Heavy, Doom ou Metal. "Accident Black Spot", par exemple, développe un rythme entêtant à la BLACK SABBATH avec des riffs gras comme les cheveux de mon banquier. Niveau ambiance, ça suinte la transpiration, c’est noir comme un blouson en cuir et comme le dit monsieur Ralf lui-même dans le refrain :

This is not a love song
It´s a song about fear
If you need a love song
You won´t find it here


MUSTASCH excelle dans ce coté lourd et pesant que l’on retrouve tout au long de l’album. Puis sans qu’on s’y attende vraiment, ça accélère avec un "Turn It Down" qui ferait même headbanger les résidants d’une maison de retraite avec un riff de malade et un chanteur déchaîné. Presque aussitôt, on se calme grâce à "Life On Earth" plus posé, dans un style proche du DANZIG des premiers albums. Puis, les refrains ravageurs de "Powerhouse" et "I’m Alive" viendront se greffer dans votre cerveau pour un bon moment. On retombe là du coté d’un Hard Rock bien pêchu dans lequel Ralf Gyllenhammar s’illustre à merveille.

Et encore, je ne vous ai pas parlé des bons petits soli qui parsèment cet opus ni des frappes puissantes du batteur et encore moins du titre qui conclut l’album. "In The Deep – October", Stoner lourd, écrasant, avec un final phénoménal. MUSTASCH ne laisse rien au hasard, tout est soigneusement travaillé et préparé aux petits oignons comme un plat de Jean Pierre Coffe (j'ai rien trouvé de mieux, désolé). Le groupe multiplie les titres ravageurs comme Jésus les petits pains. Et pas sûr que les miches du barbu soient autant délectables que les sons des moustachus, vous suivez ?

Pour terminer aussi connement que j’ai commencé, j’aimerais vous dire que le Hard Rock c’est une affaire de poil. Il y a deux sortes de Hard Rock, celui des pauvres, le bas de gamme dit "poil de cul". En gros, on se rapproche de la bouse commerciale. Puis il y a l’élite : le poil soyeux, le poil qui a de la classe, le poil qui en jette, ça c’est MUSTASCH. Alors filez immédiatement vous procurer cet album ou je m’occupe de vous faire un rasage de près comme on en fait du coté de Fleet Street…

A lire aussi en HARD ROCK :


URIAH HEEP
Demons And Wizards (1972)
Hard rock




QUEEN
A Day At The Races (1976)
Succès ON

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   THE LURKING FEAR

 
  N/A



- Ralf Gyllenhammar (chant, guitare)
- Mats Johansson (basse)
- Mats Hansson (batterie)
- Hannes Hansson (guitare)


1. Haunted By Myself
2. Accident Blackspot
3. Frosty White
4. Dogwash
5. Turn It Down
6. Life On Earth
7. Powerhouse
8. I Lied
9. I´m Alright
10. Evil Doer
11. In The Deep - October



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod