Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  DVD

Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Style : Machine Head, Hertz & Silence, Infernoise, Lowdown, Exhorder, Biomechanical, Kristendom
- Membre : Hellyeah, Down, Jerry Cantrell , Philip H. Anselmo & The Illegals, Arson Anthem, Necrophagia, Crowbar, Damageplan, Viking Crown, Rex Brown
 

 Site Officiel Du Groupe (622)
 Myspace Du Groupe (564)
 Chaîne Youtube (432)

PANTERA - 3 Vulgar Videos From Hell (1999)
Par BIONIC2802 le 30 Novembre 2009          Consultée 3094 fois

Mon dieu que PANTERA était né pour faire des conneries à ne plus savoir qu’en faire ! Y'a pas pire gamins dans toute la galaxie ! Là où PANTERA tue, c’est musicalement… et ce qu'à partir de 1990 s’entend, soit à l’arrivée de l'album "Cowboys From Hell" !

Sur ce DVD, nous avons l’immense joie d’avoir les 3 K7 vidéos officielles du groupe (sorties à différentes époques) réunies en un seul support ; plus en adéquation avec son temps. Marketing ou pas, ceux qui n’avaient pas su mettre la main sur ces « joyeux délires » ont été heureux de la sortie de cette édition et, personnellement, je n’en ai eu cure de ce marchandising au vu de mon plaisir d’avoir obtenu le tout en une seule fois ! Nous pouvons également voir cela comme un documentaire très représentatif de ces musiciens de talent qui n’ont eu de cesse de parcourir la planète afin de contaminer et de pervertir les jeunesses du monde entier avec leur puissant Power Thrash.

Bon, en ce qui concerne la 1ère partie, soit "Cowboys From Hell" (1990), vous pouvez vous délecter en continu des pétages de plomb - souvent de très mauvais goût… la plupart du temps, en fait ! – ainsi que des vidéos de l’album du même nom. A voir avec des potes une fois de temps en temps, pourquoi pas, mais bon, c’est plus un fourre-tout où la découverte du groupe dans son intimité est plaisante pour les fans mais leurs conneries à répétition vous lasseront rapidement. En revanche, nous pouvons voir leurs amitiés multiples dans le milieu et ça, c’est génial (Rob Halford, Peter Steele, Kerry King, Mike Muir…). Et pour couronner le tout, y pas de sous-titrage mais bon, au vu de l’ensemble, c’est vraiment pas nécessaire !

Bon, allez, je vous l’accorde, le meilleur passage, m’est avis, est celui où nous retrouverons le regretté et immense guitariste - bien que ce soit un « gamin de merde », en dehors de la scène, comme les 3 autres, hein ! – que nous retrouvons au coin d’une rue en train de jouer de la guitare comme un clodo et dont les gens se contrefoutent totalement. Ça en dit long sur notre comportement et en même temps, c’est un splendide moment de solitude pour notre gaillard en courte culotte. A regarder avec affection !

Bien, passons donc à la musique et à son aperçu visuel.

Les morceaux étant déjà très combatifs à la base, la réalisation vidéaste n’en fut que plus parfaite et en adéquation fusionnelle avec les partitions musicales. Parvenant même à nous transmettre la fibre fiévreuse des compositions énergiques et jubilatoires à l’audition de nos cages à miel (Francis, une fois de plus, nous te bizzons !). Ils ont beau faire les cons, ce sont néanmoins des experts en communication. PANTERA est un excellent vendeur en plus d’être original et performant. L’engouement consommé est donc perceptible d’emblée.

La suite, consacrée à la période "Vulgar Display Of Power" (1992), est plus respectueuse envers son public. PANTERA a toujours eu des égards incommensurables pour ses fans et leur dévotion. Il y a communion et volonté de partager un moment qui se doit, à chaque fois, d’être intense, jouissif et unique. Tout au long des rencontres, le groupe se veut proche et sur le même pied d’égalité que son public. C’est grand ! Tout le monde n’en fait pas autant dans le milieu, loin de là… PANTERA est juste sur scène avec une kyrielle de potes dans une ambiance surchauffée aux seins souvent libérés et dont le partage « houblonesque » est à chaque occasion d’anthologie gargantuesque. En résumé ? Hystérie collective permanente.

Un peu comme NEVERMORE actuellement, arrivé sur le marché beaucoup plus tard que nos sbires, c’est la fête qui prédomine leur carrière. La musique ne vaut que d’être vécue en groupe et partagée par le plus grand nombre. Débauche sonore se répandant contagieusement !

L’engouement véritable que portait Diamond « Dimebag » Darrell à KISS a laissé également des traces et son admiration en présence de ses modèles fait plaisir à voir. Nous rêvons tous de rencontrer en chair et en os nos idoles, n’est-ce-pas ? Il en a eu le privilège.

Les vidéos sont également plus « professionnelles ».

Le second DVD nous révèlera – par les apparitions salasses d’un Mefisto grassouillet (pas le nôtre – au sein de NIME - qui lui, est Québécois et bâti comme un taureau athlétique !) - en fait, que les conneries continueront. Petite variante, introduction d’un mec qui se prend pour l’incroyable Hulk. J’vous dispense de son action… Passons donc outre des passages de la ponceuse et des pétards du 14 juillet pour nous plonger vers l’artistique, le vrai ! Retenez que PANTERA est le Père Noël de tout métalleux qui se respecte, point, à la ligne.

Bref, ici, les vidéos sont apparentées à la période "Far Beyond Driven" (1994). Plus dépouillées mais tout aussi percutantes, avec apparition d’images de synthèse : trop froides pour ce chaleureux band, trouve-je ! Ah oui, les concours les plus stupides vont bon train encore et encore.

MAIS VOILA, l’un des plus grands moments de la carrière du groupe est présent dans ce 2ème DVD : sa prestations aux « Monsters Of Rock » à Moscou. C’est gigantesque et le PANTERA fustige en image l’agression permanente et inutile des policiers moscovites qui sont dépassés par l’événement et qui mettent en exergue le "fascisme-communisme" dans toutes leurs interventions. Européens à l’Occidental, vous pouvez être heureux d’être né de ce côté-ci du « Mur » ! Y'en a plus historiquement mais, dans la vie de tous les jours, allez donc exprimer votre mépris à ces dirigeants-là, juste pour voir, hum ?

En résumé, nous passerons de la crête à la barbe d’Anselmo… Bref, insupportable en tant que compagnon de route, il n’empêche que PANTERA est un immense groupe de Metal qui se doit d’être connu, ne fusse que par l’entremise de ce DVD testamentaire.

A lire aussi en THRASH METAL par BIONIC2802 :


The CROWN
Possessed 13 (2003)
Mariage d'époques lointaines, plutôt thrashisantes




SLAYER
Show No Mercy (1983)
Monstre de splendeur sulfureuse au sens historique

(+ 4 kros-express)

Marquez et partagez




 
   BIONIC2802

 
  N/A



- Phil Anselmo (chant)
- Dimebag Darrell (guitare)
- Vinnie Paul (batterie)
- Rex (basse)


- Cowboys From Hell

1. Cowboys From Hell
2. Art Of Shredding – Live 1990
3. Cemetery Gates
4. Heresy - Live 1990
5. Psycho Holliday

1. Walk
2. This Is Mine
3. This Love
4. Mouth For War
- Dvd 2

1. I’m Broken
2. 5 Minutes Alone
3. Drag The Waters
4. Planet Caravan

1. Pantera Live From Monsters Of Rock In Moscow



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod