Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vlad Tepes, Torgeist, MÖevÖt, Belketre, Brenoritvrezorkre, Aakon Keetreh
- Style + Membre : Hell Militia, Meyhnach
 

 Myspace (209)

MÜTIILATION - Majestas Leprosus (2003)
Par ONCLEGUUD le 18 Mai 2009          Consultée 2893 fois

S'il y a un nom à retenir, en France, en ce qui concerne le Black Metal, plus que tout autre, c'est MÜTIILATION, dont il y a peu de choses à jeter dans sa discographie...

Avec un titre comme ''Majestas Leprosus'', on saisit d'emblée comment MÜTIILATION se pose en quelque chose de contagieux, putréfiant, épidémiques, pestilentiel... MÜTIILATION n'est pas un DARKTHRONE, groupe que j'adore au demeurant : car si DARKTHRONE (n'a) défini(t) (qu') un univers extraordinairement sombre... MÜTIILATION – mon DARKTHRONE français – est totalement habité par le Mal. IL EST MALSAIN. Il est pourri de l'intérieur. Il est ce truc qui va vous pourrir, inexorablement. Avec une signature de riffs inimitable et reconnaissable entre tous, avec cette voix souffreteuse, MÜTIILATION, EST le Black Metal à lui seul. L'Oeuvre d'un homme. L'expression d'un mal-être total poussant à l'auto-destruction, à la destruction génocidaire d'humanité au travers d'une haine profondément misanthropique et un culte à Satan, au travers de ce satanisme si français que l'on rencontre dans quelques sphères de l'underground de l'Hexagone...

Avec un nom comme MÜTIILATION, on saisit également d'emblée comme cette acte de la mutilation, qu'il soit dirigé vers les autres ou contre soi, n'est pas anodin et qu'il résulte d'une maladie mentale et de la volonté de nuire, de faire mal volontairement, menant d'abord à la mutilation physique, puis mentale, jusqu'à la destruction. ''Majestas Leprosus'' est cette nouvelle éjaculation de Meyna'ch, sortie en 2003 chez Ordealis Records.

"Follow the dark path, waiting to pass to the other side
Struggle the holy and weak, make your life a sin
Life's so depressive, this world has to pay
Kill for the devil, spread plague and evil
Consume your life from both sides, join the sect
Never have any child, this race has to die
Slash your mortal shell, listen to this voice
Satan is waiting, hear him calling

May the war bells chime again
Feel the power to give death
No one of them is innocent
Smell the stench of their fear
Sequestred in the dark
Humiliation and torture
Destroy the human rights
Desecrate the creation of god
And when you lose the taste
When supplies don't your eyes anymore
End your misery life
Suicide for Satan

Destroy your life for Satan. "

Vomi dès 1991, alors que DARKTHRONE et IMMORTAL sortaient leurs premiers albums, MÜTIILATION est devenu depuis une tête de pont, fidèle à l'esprit underground qui l'habite. Chose remarquable car l'homme qui est aux commandes de ce monstre du Black Metal – français et international – a su, à force de passion et de travail, fournir d'excellents albums, s'assurer une reconnaissance mondiale, tout en restant une entité à tout jamais tapie dans l'ombre... Meyhna'ch, le leader multi-instrumentiste et musicien dans d'autres formations, à l'origine des cultes Black Legions, prouve encore sa valeur dans cet album des plus noirs, terrifiants, malsains et bileux qu'il m'ait jamais été donné d'écouter. Un chef-d'œuvre de noirceur où chacun des titres est une petite perle noire, un hit en puissance. Car l'homme connaît son sujet et le maîtrise. Il n'y a quasiment rien à reprocher à cette galette.

Après une courte intro d'à peine trente secondes, débute le fabuleux titre "Tormenting My Nights", avec ses riffs catchy, ses blasts ni trop en avant in trop en retrait, sa voix si particulière et difficilement classable tant elle ressort inhumaine... Comment décrire un tel titre ? A l'instar de l'album entier, il révèle toute l'expression du malsain glorifié, du mal-être dépressif et suicidaire, de la propagande sanctifiée du slogan "I Hate Myself and I Want To Die" ! Les instruments non synchronisés ou hésitants (sic), une batterie très crue, sèche et presque live, une guitare et une basse possédant des âmes, tout concourt, malgré une production plus qu'honnête, à cantonner cet album dans un "true" black metal qui n'a plus lieu d'être dénommé ainsi, tant l'on peut AFFIRMER que Meyhna'ch détient quelques unes des clefs du Black Metal. Ceci d'une manière telle qu'incontestablement, on se retrouve en face de l'un des manifestes d'un BM pris au sérieux, dans une attitude réservée et loin de tout ce que le reste de la scène peut user comme artifices pour obtenir une visibilité et une reconnaissance...

Pour reprendre le fil de l'album – un full-lenght, qui inexorablement, nous attire dans un vortex malin, les titres devenant de plus en plus primaires et malsains au long de l'écoute – il s'ensuit l'Hymne "Destroy Your Life For Satan". Commençant doucement, avec encore des riffs catchy sur lesquels il est facile de bouger et headbanger -avec une basse bien chaude et présente- le morceau accélère peu à peu. C'est une danse macabre, une descente vers le puits de la folie, qu'annonce un solo de guitare en break. Puis vient la mémorable incantation éponyme du titre, où la voix criarde se double d'une voix démoniaque et artificielle : magique et hypnotique. Plutôt que de vous décrire chacun des neufs titres - l'album est en fait composé de trois parties - je répète encore une fois que ce disque est une descente aux enfers, un tourbillon qui vous saisi et ne vous laisse pas indifférent. Votre esprit, à moins d'être rodé à ce genre de Black, ne peut qu'être entraîné subtilement dans le jeu psychologique qu'y entretient le compositeur... "Majestas Leprosus" n'est pas pour les faibles : mieux vaut être fort à son écoute, tant il est terrible. Cette œuvre est purement démoniaque. Il y a de quoi foutre votre moral à plat pour la journée. A consommer donc avec modération !

A lire aussi en BLACK METAL par ONCLEGUUD :


KAOSRITUAL
Svøpt Morgenrød (2007)
Du black metal underground - maléfique à souhait..




VUCUB CAME
Goat Mit Uns (2007)
Oubliez tout... Ici, LE MAL s'incarne. Terrifiant.


Marquez et partagez




 
   ONCLEGUUD

 
   ZODD

 
   (2 chroniques)



- Meyna'ch (tout)


- from The Evil Vortex
1. Introducing The Plague
2. Tormenting My Nights
3. Destroy Your Life For Satan
- predominance Of Beelzebuth
4. Bitterness Bloodred
5. Majestas Leprosus
6. Beyond The Decay Of Time And Flies
- ...to The Suicidal Void
7. The Ugliness Inside
8. If Those Walls Could Speak
9. Words Of Evil



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod