Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  COMPILATION

Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Vlad Tepes, Torgeist, MÖevÖt, Belketre, Brenoritvrezorkre, Aakon Keetreh
- Style + Membre : Hell Militia, Meyhnach
 

 Myspace (252)

MÜTIILATION - The Lost Tapes (2018)
Par T-RAY le 10 Juin 2019          Consultée 681 fois

On le croyait passé à autre chose depuis plusieurs années. Avoir laissé pour de bon dans le caveau de sa vie d'avant sa créature impie, l'infâme MÜTIILATION, pour se concentrer sur des projets encore plus underground, dont celui qui porte, à une apostrophe près, son pseudonyme, MEYHNACH. Mais non, le passé semble toujours vouloir revenir vous hanter et lorsque ce passé est incarné par le véritable fer de lance des Légions Noires, on comprend que la hantise puisse être puissante, intense, asservissante… et que William Roussel, alias Meyhna'ch, apparaisse de nouveau sur la pochette d'un MÜTIILATION inédit.

À moins que ce ne soit une considération plus basiquement mercantile, parce que le Black Metal paye rarement son homme comme il faut, qui ait décidé Meyhna'ch à remettre dans les bacs un nouveau disque de MÜTIILATION, de loin son projet musical le plus célèbre, celui qui jouit de la plus grande reconnaissance et du culte le plus prononcé. Bref : celui qui garantit le plus de revenus à son auteur, puisque l'on sait combien le Metalleux est collectionneur et à quel point, de tous les fans de Metal, l'amateur de "Trve" Black est parmi les plus acharnés à accumuler les reliques de ses seigneurs noirs favoris.

Parce que Meyhna'ch préférera certainement invoquer la première de ces deux raisons pour justifier ce bref et inattendu retour - l'entité MÜTIILATION n'étant pas pour autant ressuscitée - nous ne nous attarderons pas plus longtemps sur le pourquoi du comment "The Lost Tapes" est parvenu jusqu'à nous. Toujours est-il qu'à la toute fin du mois de décembre 2018, l'objet a finalement vu le jour, avec la complicité d'Osmose Productions qui, quand il s'agit de Metal Noir et de business, sait toujours tirer son épingle du jeu, en bon label spécialisé qui sait où sont ses intérêts et ceux de la scène Black Metal française.

Car, non, "The Lost Tapes" n'est pas totalement dénué d'intérêt. Même s'il part d'une démarche tout à fait anecdotique, voire même de l'une des plus anecdotiques qui soit lorsque l'on est musicien professionnel : une répétition. Mais une répet' un peu spéciale, puisqu'au cours de celle-ci, qui s'est tenue en 2009, Meyhna'ch choisit de réenregistrer certains classiques des deux premiers albums de MÜTIILATION, "Vampires Of Black Imperial Blood" et "Remains Of A Ruined, Dead, Cursed Soul". Les meilleurs de la carrière de la formation, en réalité, et en réinterprétant ces six titres, l'artiste choisit de leur offrir une seconde vie… Et même s'il "égara" par la suite les pistes, comme le veut la (toute petite) légende de cette improbable compil', reste que, dix ans plus tard, il nous est donné à tous d'entendre ces "nouvelles" versions de ces morceaux.

Non, "The Lost Tapes" n'est effectivement pas dénué d'intérêt car il donne à nouveau à entendre des titres qui font partie du patrimoine Black Metal national car, qu'on le veuille ou non, qu'on le moque ou pas, MÜTIILATION était précurseur du Black dans l'Hexagone. Donc voici six classiques du one-man-band qui, malgré le côté moins lo-fi, moins nécro, de la production, caractéristique des versions d'origine, restent aussi sales que captivants. Parce que Meyhna'ch n'en fait évidemment pas des interprétations rutilantes : ces versions 2009 gardent une bonne part de leur vice, de leur maléfice et de leur potentiel d'accroche, ne serait-ce que parce que lorsqu'il a composé ces six titres, au milieu des années 90, Willy savait comment un riff Black devait sonner et comment ses guitares devaient hurler pour donner le meilleur de ces riffs barbelés.

Certes, un "Transylvania" n'apparaît plus aussi branlant, et pourtant prenant, que sur "Vampires Of Black Imperial Blood", mais avec sa voix désormais plus grave - et toujours écorchée - et une dose de basses supplémentaire, Meyhna'ch redonne un bon coup de misanthropie et de haine à ce titre, qui n'en manquait pourtant pas. Alors, oui, le mixage n'est toujours pas optimal mais on s'en fout un peu lorsqu'il s'agit de MÜTIILATION. On pourra aussi arguer, si l'on est fan du son plaintif et cachectique du morceau d'origine, que le "Transylvania" de "The Lost Tapes" est un peu trop musclé, un brin trop violent, mais ceci offre un côté tempétueux qui sied à un morceau évoquant les terres du comte Dracula.

Par ailleurs, le fait que les titres issus de "Vampires Of Black Imperial Blood" et de "Remains Of A Ruined, Dead, Cursed Soul" soient ici compilés et réinterprétés les uns à la suite des autres leur offre une unité, en termes de rendu sonore, qui n'est pas vilaine du tout. Même avec cette sensible prise de muscle et de bide, des titres pourtant différents comme "To The Memory Of The Dark Countess" - restons dans le vampirisme présumé - ou "Black Imperial Blood" conservent tout leur maléfice, dans les passages rapides comme dans les plus lents et lancinants. La lancinance, justement, l'une des éternelles forces du style MÜTIILATION, est toujours là et bien là, obsédante comme elle se doit de l'être.

Oui, entendez ce passage sur "Through The Funeral Maelstrom Of Evil", ou Meyhna'ch soliloque plaintivement, pour saisir que le sens du désespoir et de la damnation n'ont pas fui ces morceaux. Nul besoin d'évoquer plus avant les deux autres titres qui complètent la galette : ils confirment que Meyhna'ch a su maintenir leur esprit initial, en les revivifiant simplement. Leur soufre est intact et le principal reproche qu'on peut certainement leur faire, c'est de n'être que des reprises, en somme. Des objets sonores qui avaient déjà vécu et se suffisaient finalement à eux-mêmes. Meyhna'ch avait-il réellement, intrinsèquement besoin de nous proposer de nouvelles itérations de ses morceaux les plus classiques ? Objectivement, non. Mais la solidité et l'efficacité conservée des titres concernés s'avère plus que satisfaisante.

A lire aussi en BLACK METAL par T-RAY :


HELLHAMMER
Demon Entrails (2008)
Petit pas pour Hellhammer, grand pas pour le Black




IMPALED NAZARENE
Rapture (1998)
No future but rapture


Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Meyhna'ch (tout)


1. Transylvania
2. To The Memory Of The Dark Countess
3. Black Imperial Blood
4. Born Under The Master's Spell
5. My Travels To Sadness, Hate & Depression
6. Through The Funeral Maelstrom Of Evil



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod