Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (2 / 10)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Vital Remains

DEICIDE - Till Death Do Us Part (2008)
Par KERAZ le 20 Mai 2008          Consultée 5418 fois
C'est toujours avec beaucoup d'excitation que j'appréhende une nouvelle offrande de DEICIDE, mythique formation de death metal "gros méchant satanique" inutile à présenter de nos jours. Arborant toujours avec fierté les récurrents thèmes sataniques, Glenn Benton et sa bande sont de retour, avec ce nouveau skeud, qu'ils annoncent comme le plus rapide et le plus brutal qu'ils aient fait jusqu'à maintenant. Ne soyez pas dupes, et n'allez surtout pas écouter toute la discographie de DEICIDE pour savoir si cela est vrai, c'est sans importance. Une chose est certaine, "Till Death Do Us Part" est la continuité de ce que le groupe a si bien fait avec ses précédents opus, j'ai nommés "Scars Of The Crucifix" et bien-sûr, le dernier en date, le très chaotique "Stench Of Redemption", qui marquait l'arrivée de Ralph Santolla parmi les leurs. Et contrairement à ce qu'on nous a laissés croire, l'ami Santolla a bel et bien participé à l'enregistrement de cet album, à mon grand plaisir. Ceux qui trouvaient que ce dernier se faisait un peu trop remarquer sur l'opus précédent avec ses soli de guitares garochés n'importe où entre deux riffs seront rassurés d'apprendre que lui et son comparse Owen se sont calmés, et se la jouent un peu plus relax sur ce nouveau skeud, si on peut dire ainsi. Moins heavy, mais plus brutal :)

Ce qui est bien avec cet album, c'est que le groupe a corrigé avec brio les vilains défauts qu'on reprochait à "The Stench Of Redemption". Ainsi, l'efficacité est davantage au rendez-vous, et beaucoup moins altérée par les multiples délires des musiciens. Mais ce qui m'a le plus marqué à l'écoute de cet album, ce n'est pas la brutalité sans nom et les structures hyper déroutantes, plutôt habituelles à DEICIDE, mais plutôt l'atmosphère sombre et lourde qui se dégage de l'oeuvre. L'enchaînement est tout simplement parfait entre riffs pesants, et rythmiques violentes, où le bon vieux Steve Asheim s'en donne littéralement à coeur joie. Additionnée aux jeux de guitares somptueux de la paire Santolla/Owen, la rythmique implacable du groupe est plus que jamais mise en valeur, et clairement perceptible. Avec ce travail acharné sur les arrangements et sur les structures, la mythique formation hausse encore son niveau d'un cran, et nous fait vite oublier le temps des frères Hoffman. Et bien entendu, la voix de l'ami Benton est toujours au rendez-vous, toujours d'une brutalité et d'une profondeur déconcertantes, après toutes ces années. Je filerais bien un 5/5 à cet album, mais même si le tout est diablement efficace, le groupe se répète, ne pouvant résolument pas combattre sa nature.

Doté d'une production quasi-irréprochable pour un album de death metal, et rempli de véritables hymnes à la violence, ce nouveau skeud est imposant, et imprègne de nouveau les masses de la doctrine sans pitié de Benton et sa bande de psychopathes. Voilà exactement ce que j'attendais d'une formation comme DEICIDE, véritable modèle pour les jeunes loups du death metal. Benton for president? Pourquoi pas!




Marquez et partagez




 
   KERAZ

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- Glen Bentonm (chant et basse)
- Steve Asheim (batterie)
- Jack Owen (guitare)
- Ralph Santolla (guitare)


1. The Beginning Of The End
2. Till Death Do Us Part
3. Hate Of All Hatreds
4. In The Eyes Of God
5. Worthless Misery
6. Severed Ties
7. Not As Long As We Both Shall Live
8. Angel Of Agony
9. Horror In The Halls Of Stone
10. The End Of The Beginning



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod