Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Vital Remains, Six Feet Under, Millenium, Sebastian Bach , Toxik
- Style + Membre : Monstrosity, Cannibal Corpse, Obituary

DEICIDE - In Torment In Hell (2001)
Par METALINGUS le 1er Janvier 2022          Consultée 626 fois

"Insineratehymn" fut tellement mal reçu par les fans et les critiques que DEICIDE n’a eu d’autres choix que de revenir à leur Death Metal Satanique de base, niveau "Serpents Of Light". Si pas mal d’auditeurs s’étaient réjouis de cette annonce, votre humble serviteur était un peu déçu. Non pas que "Insineratehymn" était si incroyable, mais plutôt parce que la cinquième galette apportait quelque chose de différent à l’univers DEICIDE. De plus, "Serpents Of Light" était à mon sens la galette la moins inspirée de nos affreux.

Comme si les choses ne pouvaient aller plus mal, la fin de leur contrat avec Roadrunner touchait à sa fin, les gars ayant signé avec Earache. Conséquence de ce changement ? La maison de disque mettait une pression énorme sur nos Américains dans le but de sortir un dernier album sous la bannière Roadrunner.

"In Torment In Hell" a donc été carrément improvisé, le peu de temps étant un gros facteur. Pour ajouter l’insulte à l’injure, les tensions entre les frères Hoffman et Benton débutent à ce moment. L’enjeu central était la distribution des "royalties" du groupe, des questions monétaires quoi.

Trois grosses embuches donc, faisant en sorte que "In Torment In Hell" est d’un ennui assez accablant. Vous pouvez prendre "Serpents Of Light" et mettre ses défauts également dans cette nouvelle offrande. Mais j’irai plus loin encore : le sixième album est encore plus générique, encore plus ennuyeux. On "sent" que les gars nous chient une merde sans nom sans aucun plaisir. Au-delà de tout, nos barbus sont lessivés, à court d’idées. Il est vrai que nos Américains ont travaillé ferme ces dernières années et ont tourné à un rythme d’enfer (ha ha, trop bien mon jeu de mots).

L’expérience de "In Torment In Hell" peut donc se targuer d’être une leçon pour tout musicien en devenir.

1 - Ne pas changer de style par acclamation populaire.

2 - Ne pas brusquer les musiciens à sortir un album.

3 - Des tensions entre musiciens peuvent parfois être une bonne chose. Il est cependant clair que, pour nos hommes sataniques, c’était une embuche.

La sortie de la sixième galette sera encore plus mal accueillie que "Insineratehymn", résultante d’une certaine problématique assez évidente. Aucun morceau ne sera d’ailleurs joué en concert à l’avenir. Pour les prochaines années, DEICIDE prendra enfin le temps de composer la suite de "In Torment In Hell". La nouvelle offrande avec leur nouvelle maison de disque sera une belle façon de débuter leur partenariat.

Morceau préféré : "In Torment In Hell".

A lire aussi en DEATH METAL :


CRUSHER
Act Ii : Undermine (1993)
Death metal / hardcore hexagonal : culte !




NATTRAVNEN
Kult Of The Raven (2018)
Deep blue sky... Dark blue night...


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Glen Benton (basse,chant)
- Eric Hoffman (guitare)
- Brian Hoffman (guitare)
- Steve Asheim (batterie)


1. In Torment In Hell
2. Christ Don't Care
3. Vengeance Will Be Mine
4. Imminent Doom
5. Child Of God
6. Let It Be Done
7. Worry In The House Of Thieves
8. Lurking Among Us



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod