Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  DVD

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Ce DVD
 


 

- Membre : Vital Remains, Six Feet Under, Millenium, Sebastian Bach , Toxik
- Style + Membre : Monstrosity, Cannibal Corpse, Obituary

DEICIDE - When London Burns (2006)
Par METALINGUS le 6 Janvier 2020          Consultée 364 fois

"When London Burns" est le premier témoignage visuel de DEICIDE. C’est également un vrai petit miracle qu’il ait eu lieu. En effet, seulement cinq jours avant l’enregistrement du concert, les frères Hoffman décident de claquer la porte ! La raison concerne les "royalties" : Glen prenait un peu trop d’argent au goût des deux frères. Résultat : Jack Owen de CANNIBAL CORPSE et Dave Suzuki de VITAL REMAINS les remplacent au pied levé. Heureusement, les deux gars sont loin d’être des manchots et connaissent sur le bout des doigts les morceaux de DEICIDE.

Le concert à proprement parler est filmé en pleine tournée de "Scars Of The Crucifix", à l’époque où les gars faisaient encore très peur. Visuellement, les caméras font très amateurs : peu nombreux, les plans sont plutôt étroits et pas très professionnels. Entre les morceaux, Benton prend le temps d’injurier son public à grand coups d’insulte envers nos mères… Passons. La mise en scène est quant à elle minimaliste. La setlist pige dans tout le répertoire du groupe, à part le mouton noir, "Insineratehymn". La durée d’une heure est courte, mais ô combien suffisante lorsqu’on sait que pas moins de dix-sept morceaux sont joués pendant le concert.

Concernant les bonus, on peut faire un lien avec le concert en lui-même : plutôt amateur, intéressant, mais sans plus. Il est évidemment très bizarre de voir les frères Hoffman qui discutent de l’élaboration de l’album. On a tout de même un Benton qui explique comment il fait ses vocalises sur "Scars Of The Crucifix". Il y parle également des débuts du groupe pas toujours évidents. Le moment le plus lourdaud vient tout de même de la part du batteur : Steve Asheim y présente son étalement d’armes à feu. On y voit également le drummeur faire du tir dans une salle : totalement bancal et inintéressant. Je ne comprendrai d’ailleurs jamais l’amour des Américains pour les armes à feu…

Intéressant, piquant ma curiosité, l’enregistrement du DVD "When London Burns" est un vrai petit miracle en soi. DEICIDE y présente des morceaux classiques à une vitesse effrénée. Les gars ont du talent, c’est sûr. Malheureusement, avec des bonus mi-figue mi-raisin, des plans de caméras parfois douteux et une mise en scène minimaliste, tout ceci sent l’amateurisme à plein nez.

Morceau préféré : "Dead But Dreaming".

A lire aussi en DEATH METAL :


ROSE FUNERAL
Gates Of Punishment (2011)
Broutaaaaaaaaul !!!!!




NOMAD
Transmigration Of Consciousness (2011)
Hum... Revirement pour le moins étrange...


Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Glen Benton (chant,basse)
- Steve Asheim (batterie)
- Jack Owen (guitare)
- Dave Suzuki (guitare)


1. Scars Of The Crucifix
2. They Are The Children Of The Underworld
3. Bastard Of Christ
4. When Satan Rules His World
5. Once Upon The Cross
6. Kill The Christian
7. Serpents Of The Light
8. Dead But Dreaming
9. Lunatic Of God's Creation
10. Sacrificial Suicide
11. When Heaven Burns
12. Dead By Dawn
13. Behind The Light Thou Shall Rise
14. Deicide
15. Crucifixation
16. Christ Denied
17. Oblivious To Evil



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod