Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (223)

DYING FETUS - War Of Attrition (2007)
Par EPSILON le 23 Avril 2007          Consultée 5789 fois

Il aura fallu 4 ans pour voir le nouvel album de DYING FETUS arriver, groupe majeur de la scène Death metal, DYING FETUS pratique toujours son death teinté de grind et de hardcore, mais toujours dans le style DYING FETUS : technique, rapide et propre. On peut le dire, War of Attrition était attendu par les fans et en tant que tel il ne m'a pas déçu bien au contraire. Au rayon des nouveautés, un nouveau batteur pour le groupe Duane Timlin qui est très loin d'être un manchot.

War of Attrition commence sur les chapeaux de roues, avec "Homicidal Retribution", dès les premières notes on reconnait immédiatement le groupe du Maryland par son style sans concession, c'est rapide, technique et très fin ça part dans tous les sens sans pour autant être désordonné. On ressent la maitrise parfaite du brutal death du groupe, chaque musicien assure son rôle sans fioriture. On retrouve avec plaisir ce côté "groovy" propre à DYING FETUS, toutes ces petites parties accrocheuses, accrochées sur des riffs bien lourds et très efficaces, la batterie de Duane Timlin renforce ce groove avec ses innombrables blasts, sa double grosse caisse évidemment omniprésente et son jeu de qualité, quant à la voix de Gallagher et de Beasley respectivement guitariste et bassiste, c'est une oscillation voix death/grind/hardcore de toujours aussi bonne facture ou DYING FETUS sont passés maitres.

Impensable de ne pas parler de la production de War of Attrition tant elle atteint des sommets. Contrairement à la production de Stop at Nothing qui m'avait plutôt déçu par rapport aux anciennes galettes du groupe par son côté trop "hardcore", War of Attrition se rapproche beaucoup plus de la période pré Stop at Nothing comme Killing on Adrenaline ou encore Destroy the Opposition, et je dirais même que la production de War at Nothing surpasse toutes les anciennes et en devient la meilleure du groupe. En effet celle-ci est propre, chaque instrument est mixé comme il le faut, le son en général est d'une puissance des plus appréciables pour ce genre d'album et surtout renforce comme il le faut cet effet « groovy » que DYING FETUS procure, en bref la production est excellente, exactement ce qu'un groupe comme celui-ci mérite.

Pour en revenir à l'album, il est évident qu'il s'adresse à un public averti, amateur de death évidemment, pour ce qui est du côté grind et hardcore, avec DYING FETUS ce sont des nuances, des influences surtout celles du hardcore, DYING reste un groupe de death bien brutal et si c'est le deathcore que vous recherchez, c'est vers Stop at Nothing que vous vous tournerez. Mais j'ai tout de même l'impression d'avoir un album un peu moins brutal que les précédents, on peut remarquer une certaine baisse de la brutalité mais tout ceci n'engage que moi.

War at Nothing sans pour autant être la putain de baffe, en reste un très bon album de DYING FETUS, bien au dessus de Stop at Nothing à mon goût, un peu en dessous de ses prédécesseurs Killing on Adrenaline et Destroy the Opposition, le disque est brutal, complexe, groovy et doté d'une bonne richesse musicale qui ravira les bons fans de death metal, seul petit regret, la durée de 36:50min, un défaut auquel DYING FETUS nous a habitués mais finalement il vaut mieux un album court et bon qu'un album long et chiant.

A lire aussi en DEATH METAL par EPSILON :


NECROPHAGIST
Onset Of Putrefaction (1999)
Attention, chef-d'oeuvre...




MALEVOLENT CREATION
Eternal (1995)
Slayer of Death Metal...

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   EPSILON

 
  N/A



- John Gallagher (guiatre, chant)
- Mike Kimball (guitare)
- Sean Beasley (basse, chant)
- Duane Timlin (batterie)


1. Homicidal Retribution
2. Fate Of The Condemned
3. Raping The System
4. Insidious Repression
5. Unadulterated Hatred
6. Ancient Rivalry
7. Parasites Of Catastrophe
8. Obsolete Deterrence



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod