Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bon Jovi, Ac/dc, Manic Eden, Soul Doctor
- Membre : Unisonic, China
- Style + Membre : Krokus

GOTTHARD - Dial Hard (1993)
Par THE MARGINAL le 4 Janvier 2007          Consultée 4429 fois

En 1992, Gotthard avait épaté le monde du hard rock avec un premier album de hard rock plein de classe et d'inspiration. Voilà qu'un an plus tard, le combo suisse remet le couvert avec comme successeur "Dial hard" qui se doit de confirmer les espoirs. On ne change pas une équipe qui gagne et Gotthard ne procède donc à aucun changement de line-up, fait appel au même producteur(Chris Von Rohr) pour mener à bien ce second album.

C'est le titre "Higher" qui ouvre les hostilités. Après une mise en route plus anecdotique qu'autre chose, les riffs déboulent et Gotthard sort la grosse artillerie: ce titre est rythmé, entraînant, fait taper du pied, le chanteur Steve Lee est très en voix, bref on est là en présence d'un mid-tempo hard bluesy puissant, imparable. Je qualifierai même ce titre de classique du genre. Gotthard enchaîne avec un autre classique en puissance, je parle de "Mountain mama", un mid-tempo bluesy avec des harmonies pleines de feeling, pas mal de talk-box et un refrain classieux, irrésistible pour soutenir le tout. "Here comes the heat" est un titre pêchu qui dépote, avec une rythmique musclée, incisive, un Steve Lee virevoltant et ça fait du bien par où ça passe. Avec "She goes down", on a droit à un mid-tempo "acédècien" avec une basse groovy, une rythmique binaire et des riffs saignants qui tuent. "I'm your travellin' man" commence comme un blues qui progresse crescendo jusqu'à l'arrivée des riffs électriques, puis du refrain et on apprécie particulièrement le solo de guitare travaillé, mais aussi la sensibilité, le feeling qui ressortent de ce titre. Sur le mid-tempo hard groovy "Love for money", Steve Lee se lâche franchement et met beaucoup d'intensité dans sa voix.

La deuxième partie de l'album est également de haute volée, comme l'attestent "Get it while you can", un blues-rock-hard aux guitares tantôt crues, incisives, tantôt plus légères, subtiles et au refrain très prenant, "Open fire", une compo énergique, corrosive qui secoue, qui met vraiment le feu, ou encore la ballade de bonne facture "I'm on my way" avec un solo de guitare à faire pleurer. On ne peut passer sous silence la cover des Beatles "Come together": après un début bluesy à la guitare acoustique, les riffs électriques prennent le dessus et donnent une couleur résolument hard à cette reprise. L'interprétation, en plus d'être originale, est magistrale, puissante.

En conclusion, cet album, bien produit, est une véritable leçon de hard rock à la fois classieux et punchy. Il est peut-être un chouia en dessous(mais de peu) du précédent opus, mais on ne va pas chipoter: chaque musicien donne le meilleur de lui-même et Gotthard a accompli un quasi-sans-faute. "Dial hard" a été le premier album de Gotthard à se hisser à la 1ère place des charts suisses, tous les disques suivants faisant aussi bien par la suite.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


The WILDHEARTS
P.h.u.q (1995)
Hard rock




CRASH N' BURN
Fever (1991)
Du hard bluesy plaisant, de qualité


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Steve Lee (chant)
- Leo Leoni (guitare)
- Marc Lynn (basse)
- Hena Habegger (batterie)


1. Higher
2. Mountain Mama
3. Here Comes The Heat
4. She Goes Down
5. I'm Your Travelin' Man
6. Love For Money
7. Get It While You Can
8. Come Together
9. Dirty Devil Rock
10. Open Fire
11. I'm On My Way



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod