Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  E.P

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Membre : Skyclad
- Style + Membre : Blitzkrieg, Pariah / Satan, Blind Fury
 

 Site Officiel (179)
 Myspace (94)

SATAN - Into The Future (1986)
Par DARK SCHNEIDER le 14 Novembre 2006          Consultée 2882 fois

Après le cultissime « Court in the act » et le départ du chanteur Brian Ross, SATAN décida étrangement de changer de nom pour BLIND FURY. Le groupe sortit sous ce nom un unique album en 1985, "Out of reach", dont la musique, bien que toujours heavy, était un peu plus accessible que celle de SATAN. Cependant les fans ne furent pas vraiment convaincus. Les membres de BLIND FURY comprirent qu’ils devaient faire ce qu’ils maîtrisaient le mieux, c’est pourquoi ils reprirent le nom de SATAN et, histoire de faire patienter, ils publièrent en 1986 un EP 4 titres intitulé « Into the future ».

Ce n’est donc plus Brian Ross qui officie au chant mais un certain…Michael Jackson ! Bien sur ce dernier n’a rien à voir avec la pop star américaine, il s’agit juste d’un homonyme. Avec les 4 morceaux de cet EP SATAN remet les pendules à l’heure : si « Court in the act » contenaient incontestablement des éléments précurseurs de la scène speed metal il s’agissait avant tout d’un pur album de heavy metal britannique, avec « Into the future » les anglais mettent beaucoup plus en avant l’aspect speed et technique de leur musique. Vocalement, Michael Jackson n’a pas autant de personnalité que Brian Ross, mais son chant plus rugueux et agressif colle mieux au style pratiqué par SATAN. Ces derniers ont su pleinement tirer profit du départ de Ross.

« Key to the oblivion » est donc le morceau d’ouverture de cet EP : le rythme est bien speed (sans pour autant atteindre la vitesse des plus speeds des combos américains de l’époque), les guitares sont très véloces et le refrain est immédiatement accrocheur, ce qui n’était pas des plus évident sur « Court in the act ». « Hear evil, see evil, speak evil » confirme cette bonne impression, SATAN a su actualiser sa musique et n’apparaît pas à la rue face aux jeunes loup du metal, surtout ceux venus des states. Le troisième morceau, dont le titre est d’une rare poésie (« Fuck you »), est en fait un instrumental bien speed qui une fois de plus prouve tous les talents d’instrumentiste des gratteux de SATAN (et surtout de Russ Tippins), de quoi rassasier les amateurs de longues envolées guitaristiques bien que ce morceau n’égale pas l’instrumental « The ritual » qui figurait sur « Court in the act ». Quant à « Ice man », il est judicieusement placé à la fin de la galette et permet de terminer celle-ci en beauté puisqu’il s’agit du meilleur morceau de cet EP : ce titre est méchamment efficace, construit autour d’un riff très prenant faisant office de gimmick, et le refrain tue, tout simplement un must de heavy metal.

Alors que beaucoup de groupe anglais issu de la NWOBHM paraissaient plus ou moins largués en cette année 1986 (à l’image de BLITZKRIEG, le groupe de Brian Ross), SATAN prouve qu’il est complètement dans le coup et qu’il n’a rien à craindre de la vague speed metal et thrash metal qui pointe son nez de l’autre côté de l’Atlantique. La suite ne fera d’ailleurs que confirmer ces propos.

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


DIO
The Last In Line (1984)
Le meilleur album de dio!




SATAN
Suspended Sentence (1987)
Dernier album pour Satan, toujours aussi bon


Marquez et partagez




 
   DARK SCHNEIDER

 
  N/A



- Michael Jackson (chant)
- Russ Tippins (guitare)
- Steve Ramsey (guitare)
- Graeme English (bass)
- Sean Taylor (batterie)


1. Key To Oblivion
2. Hear Evil See Evil Speak Evil
3. Fuck You
4. Ice Man



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod