Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (27)
Questions / Réponses (1 / 5)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Astral Doors
- Membre : Deep Purple, Tank, Wami, Black Sabbath, Tony Martin , Zed Yago, Gillan/glover, Impellitteri, Warlock, Quiet Riot, Riot, Aerosmith, Ez Livin', Empire, Trans-siberian Orchestra, Dio, Blackmore's Night, Ozzy Osbourne , Heaven & Hell, Dokken, Ted Nugent , Alice Cooper, Blue Öyster Cult, Plasmatics, Cornerstone, Doro
- Style + Membre : Pink Cream 69, A. Kajiyama & J. L. Turner, Brazen Abbot, Yngwie Malmsteen , Doogie White & La Paz, Msg, Axel Rudi Pell , Ian Gillan Band, Alcatrazz, Joe Lynn Turner , Uriah Heep, Gary Moore , Hear 'n Aid

RAINBOW - Rising (1976)
Par NAUSICA75 le 29 Mars 2006          Consultée 18761 fois

En 1976, sort le deuxième album du projet solo du guitariste Ritchie Blackmore. Le groupe s'appelle Rainbow et le line-up de cet album est tout simplement monstrueux. Sir Blackmore a su bien s'entourer en dénichant des musiciens extraordinaires à chaque poste : le grand (sic!) Ronnie James Dio au chant, Cozy Powell à la batterie, le claviériste de génie Tony Carey et le non moins excellent Jimmy Bain à la basse, tous à l'époque inconnus du grand public.
Tout d'abord, l'album est très court, une trentaine de minutes pour seulement 6 titres. A noter la production de l'album qui n'a pas trop vieillie et qui sonne toujours d'enfer.

L'album commence avec les claviers planants de Tony Carey et le titre "Tarot Woman". Magique! Le chant de Dio est bien agressif et puissant, tandis que la guitare de Blackmore est partout. Le rythme est bien enlevé, le tout restant très mélodique. Les parties de guitare de Blackmore sont majestueuses tandis que ses soli sont bien interprétés, concis, nets. Dio, maitrise son sujet comme sur le titre "Run with the wolf". Le refrain est imparable, entêtant, puissant, mélodique. Bref, tout ce qu'on aime dans la musique de Rainbow. Les parties de guitare sont hallucinées sur la fin du morceau, accompagnant les chants de Dio de façon magistrale.
"Starstruck" est un classique, qui me fait penser immédiatement à du Deep Purple. Le rythme vous fera immédiatement taper du pied. Le jeu de Powell et de Bain n'y sont sûrement pas pour rien. Dio assure incroyablement au chant, tandis que Blackmore enflamme sa guitare, avec des soli rageurs, des riffs puissants, techniques mais toutefois sans en rajouter.
Le titre le plus court de cette galette est "Do you close your eyes" et semble le plus faible de l'album. Les riffs puissants sont présents, le refrain et les mélodies au chant sont excellents même si il semble manquer un petit quelque chose pour que ce titre soit du même niveau que les autres. Je passe sous silence les paroles de la chanson il est vrai un peu ridicule (Do you close yours eyes when you making love, yeah yeah ... pas besoin de traduction).

"Stargazer" est le titre monument de cet album. Avec plus de huit minutes, Ritchie et sa bande nous délivre un titre venu d'ailleurs. Riff vengeur et acéré, Dio chante avec mélodie et avec une puissance, une conviction rare. Le morceau a un coté très oriental avec la guitare de Ritchie Blackmore dans l'interprétation de ses soli. Le morceau est captivant du début à la fin, ambiance épique, la batterie chaotique de Monsieur Powell, et, cerise sur le gâteau, le groupe est accompagné par le Munich Philharmonic Orchestra, bref vous l'aurez compris, ce morceau est à lui seul un chef d’œuvre qui reste, même après tout ce temps, un modèle de puissance de feu hard rock, épique, symphonique et grandiose à souhait. Et le groupe ne lâche pas la pression pour le final de l'album avec le rapide "A Light In The Dark" (pour moi le meilleur titre de l'album tout simplement avec Dio tout simplement diabolique au chant) dans lequel le claviériste nous livre un solo qui rappelle Deep Purple et Ritchie Blackmore qui surenchérit de plus bel, le tout magistralement soutenu par la double grosse caisse de Powell et la basse de Jimmy Bain, et les deux solistes qui se lancent dans un final à l'unisson, du grand art, une vraie leçon de hard rock en somme.

Cet album est un monument du hard rock mélodique. Tout y est, mélodie, puissance, voix magique, refrain entêtant, soli impériaux. Très court, Rainbow n'a pas fait dans la quantité mais plutôt dans la qualité avec seulement six titres. Mais quels titres!
Peut-être le meilleur album du groupe, sans presque aucun déchet, cet album est un must que tous les fans de hard rock devraient posséder!!!

A lire aussi en HARD ROCK par NAUSICA75 :


SURVIVOR
Reach (2006)
Beau retour ...




The MOB
The Mob (2005)
Un super-groupe excellent du début à la fin !!


Marquez et partagez




 
   NAUSICA75

 
   ALANKAZAME
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Ronnie James Dio (chant)
- Ritchie Blackmore (guitare)
- Jimmy Bain (basse)
- Cozy Powell (batterie)
- Tony Carey (claviers)


1. Tarot Woman
2. Run With The Wolfs
3. Starstruck
4. Do You Close Your Eyes
5. Stargazer
6. A Light In The Black



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod