Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Cruachan, MÄgo De Oz, Minotaurus
- Membre : Sabbat, Satan, The Clan Destined , Blind Fury
- Style + Membre : Pariah / Satan
 

 Webzine Dédié à Skyclad (562)
 Site Officiel (705)

SKYCLAD - Prince Of The Poverty Line (1994)
Par CANARD WC le 19 Avril 2006          Consultée 5129 fois

Il arrive un moment dans la carrière d’un groupe où celui-ci atteint une sorte d’apogée. Le groupe a déjà un peu de bouteille (suffisamment d’expérience), le style est défini, chaque chanson a été pensée, il n’y a pas de « déchets » ni d’approximations, et le tout est inspiré de bout en bout. C’est une sorte de « summum ». C’est par exemple « Act III » de DEATH ANGEL ou encore « Coma of Souls » de KREATOR.

Vous l’avez compris, « Prince of the Poverty Line » est justement cet album de la maturité. Il représente même un sommet pour le groupe et est avec le suivant « The Silent Whales of Lunar Sea » ce que SKYCLAD a fait de mieux. A titre personnel, « Prince of the Poverty Line » est mon album préféré des anglais, tant par sa construction que son infinie richesse. Il est difficile de décrire les émotions que suscite cet album. C’est pesant et sombre, puissant, presque fataliste avec toujours ce petit coté folk et (j’ai envie de dire) authentique.

Ce que j’aime dans cet album, c’est justement que ce coté Folk - tout en étant plus en retrait - dessert mieux le Heavy Metal de SKYCLAD. On a là un vrai album de Heavy Metal qui n’est plus « folklorique » comme sur l'album "Jonah’s Ark", mais seulement teinté Folk. Un morceau comme « Gammadion Seed » est par exemple quasiment dénué de toutes nuances Folk. Et d’un point de vue général, cet héritage Folk se veut plus discret sur cet album.

Cette évolution vers un Heavy Metal peut-être plus « classique » se ressent d’ailleurs au niveau des paroles : fini les textes de Hippies, et tout le toutim autour de « Mère Nature » ! Place à un peu plus de réalisme avec au programme : critique du libéralisme anglo-saxon (principalement). Musicalement, SKYCLAD s’assombrit donc très clairement (oxymore pourri j’ai honte) avec un chant nerveux mais aussi plus torturé, presque étouffé – proche par moment de l’imprécation. Et ça riffe dur, c’est le moins qu’on puisse dire, je vous renvoie d’ailleurs à un morceau comme « A Bellyful of Emptiness » proprement « pied au plancher ».

Mais ce qui fait que « Prince of the Poverty Line » est mon préféré réside dans le fait que toutes les chansons ont un « truc », ce petit « plus » irrésistiblement accrocheur. C’est parfois une très belle mélodie (« The One Piece Puzzle »), un riff bien Heavy (« Sins of Emission »), une ambiance prenante (« Land of the Rising Slum ») ou encore une rythmique du tonnerre (« Civil War Dance »)… et parfois un peu de tout ça à la fois (« The Truth Famine »). « Prince of the Poverty Line » est au final un album terrible : il y a de l’audace (réécoutez-moi « Cardboard City »), de l’inspiration et un tour de force – celui de rendre accessible la musique de SKYCLAD au Metalleux lambda.

Certains préfèreront son successeur (« The Silent Whales of Lunar Sea » du même acabit), mais ce ne sera qu’une question de goûts et/ou de titres. Mais perso quand j’écoute cet album, tout y passe : j’headbangue, je sers le poing, j’écoute avec émotion, je voyage… et c’est le seul skeud de SKYCLAD qui m’équilibre aussi bien tout ça.

Reste le problème de la note finale. Objectivement, « Prince of the Poverty Line » vaut un bon 4/5 bien tassé, mais tout en moi me crie de donner un 5/5. Et je vais résister à la tentation de gonfler la note parce que « c’est mon préféré et c’est ma chro ». J’espère cependant que mon message aura été clair concernant cet album. Et pour ceux qui lisent en diagonale, je l’écris noir sur blanc et en final : « Prince of the Poverty Line » c’est bon mangez-en !


Morceau préféré du Canard : The One Piece Puzzle (belle à pleurer)
Morceau bof bof : A Dog in the Manger

A lire aussi en HEAVY METAL par CANARD WC :


ENFORCER
Death By Fire (2013)
Du bon Speedheavy (Gonzales) en 2013, c'est rare.

(+ 1 kro-express)



AVENGED SEVENFOLD
Nightmare (2010)
Un cauchemar gorgé d'espoir et de fraîcheur.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



Non disponible


1. Civil War Dance
2. Cardboard City
3. Sins Of Emission
4. Land Of The Rising Slum
5. Once Piece Puzzle
6. Bellyful Of Emptiness
7. Dog In The Manger
8. Gammadion Seed
9. Womb Of The Worm
10. Truth Famine



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod