Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK PSYCHéDéLIQUE  |  STUDIO

Questions / Réponses (1 / 0)
Metalhit
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : ÖxxÖ XÖÖx

SIGH - Gallows Gallery (2005)
Par POSSOPO le 11 Décembre 2005          Consultée 5225 fois

Oui, la production de cet album est…particulière. Aujourd’hui que le successeur du divin Imaginary Sonicscapes est sorti et que les plus pessimistes peuvent remiser au placard leur idée de split du groupe, les divers forums qui ont la saine idée de s’intéresser à la formation nippone n’ont de cesse de se remplir de messages concernant le son de Gallows Gallery. Et à en juger par l’effort incroyable donné à l’agencement des invraisemblables éléments sonores constitutifs de l’oeuvre, la pauvreté de l’enregistrement reste une énigme. Bien difficile de donner une raison d’être à cette jonglerie avec les extrêmes puisque, et les amateurs le savent, un des intérêts premiers du SIGH nouvelle formule réside en la palette d’instruments joués par Mirai Kawashima qui à même, afin de se concentrer sur sa collection de synthés, céder sa basse à Satoshi Fujinama, auparavant batteur. Alors oui, les textures sonores sont parfois insuffisamment audibles, les contrastes entre les timbres sont floutés et cela est, à mon sens, dommageable.

Passée la décevante surprise, il est temps de se focaliser sur les compositions.

Comparer Gallows Gallery avec son remarquable prédécesseur serait facile. Mais pourquoi donc faire dans la difficulté?
La cueillette des ingrédients metal se fait toujours dans un potager heavy typé eighties, le rythme s’est vivifié, les morceaux sont globalement courts et laissent une part plus belle aux hymnes que l’on dira fédérateurs, quasiment absents d’Imaginary Sonicscapes et irrégulièrement soulignés par des chœurs presque ironiques. Les effluves d’un black metal bizarroïde sont aujourd’hui définitivement dissipés, même la voix de Mirai a désormais abandonné toute noirceur, pour muer en un chant solaire presque glam, à peine rauque et supporté par un étrange effet que j’assimile à un très léger vocoder lui conservant ce trait acide et plaisant.

L’univers psychédélique et la formidable dense architecture sonore qui faisait de l’opus de 2001 un monument au style inclassable restent présents. Le shogun Mirai nous propose de découvrir ses nouvelles acquisitions, banjo électronique, glockenspiel, tabla, sitar, gong, cloches tibétaines, claviers divers (Yamaha Dx-7 et Prophet V) et un redoutable Theremin, instrument inventé au début du siècle par le russe Lev Termen, qui ne nécessite aucun toucher pour la production de sons. Celle-ci s’effectue par le déplacement des mains entre deux antennes jaillissant de cette étrange boîte et qui décident de l’amplitude et de la fréquence.

Les plus classiques Minimoog et Fender Rhodes ne quittent pas l’actualité et les samples sont utilisés à bon escient. Ce joyeux bazar musical accueille pour finir nombre d’invités, guitaristes et chanteurs, ainsi que le saxophoniste de YAKUZA.

La compacité salvatrice dont le disque fait preuve n’en est que plus étonnifiante. Car malgré sa flore disparate (un flot de brûlots heavy, des plages évanescentes, deux ou trois parenthèses affriolantes, d’autres carrément voluptueuses, des accents lounge), cette jongle nippone se laisse traverser de simples coups de machette qui ne fatigueront que les poignets les moins exercés. Quand l’accessibilité devient une qualité.

Les déçus seront nombreux à l’écoute de Gallows Gallery, certains reprocheront évidemment une production garage seyant mal à la musculature précise du groupe, les autres bouderont le nouveau timbre vocal de Mirai ou l’évidente accessibilité de l’opus.

Bah moi, je ne suis pas déçu, voilà.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


DARKTHRONE
A Blaze In The Northern Sky (1992)
1er album de Black 90's norvégien, référentiel !!!

(+ 1 kro-express)



DRUDKH
Forgotten Legends (2003)
Black psychédélique

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez



Par POSSOPO




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Mirai Kawashima (voix, basse, synthé, samples,)
- Shinichi Ishikawa (guitare)
- Satoshi Fujinami (basse)
- Junichi Harashima (batterie)


1. Pale Monument
2. In A Drowse
3. The Enlightenment Day
4. Confession To Be Buried
5. The Tranquilizer Song
6. Midnight Sun
7. Silver Universe
8. Gavotte Grim



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod