Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COMPILATION

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Pretty Boy Floyd, Roxx Gang, CrashdÏet, Black Rain, Tigertailz, Star Rats, Beautiful Creatures, Zan Clan, Hardcore Superstar, Shameless, Steel Panther, Poison, Sister Sin
- Membre : 58, Ozzy Osbourne , Sixx: A.m., Tommy Lee , Brides Of Destruction, Methods Of Mayhem
- Style + Membre : Vince Neil
 

 Site Officiel Du Groupe (822)

MÖTLEY CRÜE - Greatest Hits (1998)
Par THE MARGINAL le 17 Août 2005          Consultée 4684 fois

L'année 1998 a été assez mouvementée pour MÖTLEY CRÜE. En effet, le groupe a quitté la grosse major Elektra (les ventes insuffisantes de "Generation Swine" y ont largement contribué) pour continuer sur sa propre structure(Mötley Records/Beyond). Par la même occasion, le combo californien a récupéré son catalogue. Par ailleurs, Tommy Lee a fait un séjour en prison pour avoir tabassé sa compagne de l'époque Pamela "Gros nichons siliconés" Anderson. Cependant, alors que le Crüe est en pleine tournée US, celui-ci sort une compilation regroupant tous ses succès de ses débuts à 1998.

Après "Decade Of Decadence"(sorti en 1991), il s'agit-là de la 2ème compilation de MÖTLEY CRÜE sur le marché. Tout compte fait, il faut bien faire parler de soi de façon autrement plus concrète que par le biais de faits divers peu glorieux aptes à faire les choux gras de la presse people...

Cette compilation regroupe donc tous les hits du gang à Nikki Sixx et ceux qui possèdent déjà "Decade Of Decadence" doivent probablement trouver ce best-of inutile. Et bien, pas tout à fait, en fait. Je m'explique: si les hits du groupe, de "Looks that kill" à "Kickstart my heart" (en version studio, ce coup-ci, alors que sur "Decade Of Decadence", ce titre était en version live), en passant par la ballade "Home sweet home", le subversif "Wild side", "Dr. Feelgood", "Primal scream" et la cover "Smokin' in the boys room", sont bien présents, on note qu'il y a 2 titres du précédent opus "Generation Swine", la version 1997 de "Shout at the devil", ainsi que 2 inédits.

Et en ce sens, ce "Greatest Hits" n'est pas totalement inutile, notamment pour ceux qui ne connaissaient pas le Crüe à l'époque. Les 2 inédits, parlons-en, justement. Ils ont été enregistrés dans le but de figurer sur cette compilation et lui apporter un peu de fraicheur. Et "Bitter pill" et "Enslaved" arrivent à point nommé pour démontrer que MÖTLEY CRÜE est encore capable de pondre de très bons titres quand il le veut. C'est simple: ces 2 morceaux sont les meilleurs que Nikki Sixx & Co. aient composé depuis "Primal scream" en 1991. Ces titres ramènent un peu le Crüe aux sources, sans pour autant sonner datés, bien au contraire. "Bitter pill" et "Enslaved", un poil plus axé 90's (mais pas trop), sont terriblement accrocheurs et laissent quelques regrets: si MÖTLEY CRÜE avait composé des titres plus ou moins dans cette veine sur l'album "Generation Swine" au lieu de flirter de façon trop ostensible avec l'indus et les technologies modernes, il est fort probable que le public aurait été plus réceptif au disque en question... Quoi qu'il en soit, on ne refait pas l'histoire...

Concernant la présence de "Glitter" et de "Afraid", tirés de "Generation Swine" justement, on peut considerer que MÖTLEY CRÜE avait fait une erreur en choisissant ces titres en tant que singles car un "Find myself" et un "Generation Swine" eurent été des choix plus judicieux, leur impact étant plus efficace. Quant-à la version 97 de "Shout at the devil", je la trouve moins bien que l'original. D'autre part, on peut s'étonner de la présence de "Too fast for love" en tant qu'unique titre du premier album du même nom, alors que "Live wire" et "Piece of the action", par exemple, sont des classiques en puissance. Enfin, soit, va quand même pour "Too fast for love" qui reste quand même un bon titre.

Tout bien considéré, cette compilation a quand même quelques atouts qui justifient son acquisition. Les fans hardcore du Crüe, ainsi que quelques éventuels néophytes désireux de découvrir la carrière du Crüe, pourront y trouver leur compte. Pour ceux qui avaient zappé la sortie de "Decade Of Decadence", ce "Greatest Hits" constitue en quelque sorte une séance de rattrapage.

A lire aussi en HARD ROCK par THE MARGINAL :


TIGERTAILZ
Bezerk (1990)
Un indispensable du heavy/glam




Steve STEVENS
Atomic Playboys (1989)
Escapade en solo du guitariste de billy idol


Marquez et partagez




 
   THE MARGINAL

 
  N/A



- Vince Neil (chant)
- Mick Mars (guitare)
- Nikki Sixx (basse)
- Tommy Lee (batterie)


1. Bitter Pill
2. Enslaved
3. Girls, Girls, Girls
4. Kickstart My Heart
5. Wild Side
6. Glitter
7. Dr. Feelgood
8. Same Ol' Situation (s.o.s.)
9. Home Sweet Home
10. Afraid
11. Don't Go Away Mad (just Go Away)
12. Without You
13. Smokin' In The Boys Room
14. Primal Scream
15. Too Fast For Love
16. Looks That Kill
17. Shout At The Devil '97



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod