Recherche avancée       Liste groupes



      
HARDCORE/PUNK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dirge
 

 Site Officiel (235)
 Myspace (203)

NEUROSIS - Pain Of Mind (1987)
Par JEREMY le 24 Septembre 2004          Consultée 4294 fois

Avant de devenir le groupe que l’on connaît, Neurosis avait sorti deux albums : The Word As Law en 1991, et celui que je m’apprête à chroniquer ici, Pain Of Mind, en 1987. Il faut d’ailleurs noter qu’à l’époque, le groupe était constitué de Dave Edwardson à la basse et au chant, de Scott Kelly aux guitares et à certaines parties de chants (ces deux là seront d’ailleurs les seuls rescapés de cette période de Neurosis), de Chad Salter également à la guitare (il sera remplacé après l’EP qui suivra ce disque par Steve Von Till), et enfin de Jason James à la batterie.

A l’époque, le groupe envoyait un punk/hardcore sans fioriture, mais de très faible niveau. Jason James se plaisait à jouer le plus vite possible sans la moindre réflexion et les riffs de guitares ne faisaient jamais mouche, même après dix écoutes attentives du disque. Au niveau du chant, Dave Edwardson s’en tirait plutôt bien au niveau strictement qualitatif de ses braillements, mais aucun passage ne devenait réellement mémorable. D’ailleurs je n’ai retenu ni refrains, ni lignes de chant durant de ce disque. En revanche, la réelle satisfaction de l’album vient du travail effectué par Dave dans le maniement de la basse. Omniprésente, galopante, ciselante, elle appuie chacun des instruments dans sa tâche et Dave apparaît alors comme l’artisan le plus important de la tenue du disque, qui sans lui n’aurait pas valu un copeck. Néanmoins, les plus observateurs d’entre vous auront remarqué ces rares passages plus calmes, annonciateurs d’une qualité indéniable chez les gars de Neurosis, comme les deux premières minutes de « Self-Taught Infection », certaines parties plus calmes de « Black », le solo de « Stalemate », ou encore quelques breaks disséminés un peu partout tout au long des 37 minutes que dure l’album.

En soit, et malgré sa production très brouillon, ce Pain Of Mind n’est pas complètement mauvais ; mais comparé à ce que fera le groupe par la suite, il ne vaut vraiment pas grand chose. De plus, à l’époque, beaucoup d’autres formations évoluaient dans le même genre de hardcore/punk, et ceux-ci étaient à mon avis bien plus intéressants. Un disque qui ne restera pas dans les annales, mais qui vaut quand même son pesant d’or en tant que premier méfait d’un groupe appelé à devenir génial par la suite : Neurosis.

A lire aussi en HARDCORE par JEREMY :


CONVERGE
When Forever Comes Crashing (1998)
Hardcore




BETWEEN THE BURIED AND ME
Colors (2007)
Prog extrême qui frôle le génie

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   JEREMY

 
  N/A



- Dave Edwardson (basse, chant)
- Scott Kelly (guitare, chant)
- Chad Salter (guitare, chant)
- Jason James (batterie)


1. Pain Of Mind
2. Self-taught Infection
3. Reason To Hide
4. Black
5. Training
6. Progress
7. Stalemate
8. Bury What's Dead
9. Geneticide
10. Ingrown
11. United Sheep
12. Dominoes Fall
13. Life On Your Knees
14. Grey



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod