Recherche avancée       Liste groupes



      
POSTCORE APOCALYPTIQUE  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 7)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dirge
 

 Site Officiel (275)
 Myspace (235)

NEUROSIS - Through Silver In Blood (1996)
Par BIONIC2802 le 11 Février 2011          Consultée 4598 fois

Euh, soyez prévenus, ça va aller loin…

Bon, faisons simple : énorme, dévastateur, glacial, chaotique, majestueux, d’une violence subliminale, etc… vous voyez où je veux en venir ? Si, si, on y va (*) : comme si un schizophrène luttait contre l’intensité de son ambivalence. D’une volonté telle que son expérience sonore va bien au-delà de l'art musical. Période des plus chahutées, névrosées et d’une intensité folle, z’êtes prêt ? …

C’est bon, on peut y aller ?

Alors, d’aucuns diront : « Merde, Bio, arrêtes de sublimer ce qui ne l’est pas » ! Ce qui ne l’est pas… à vos yeux, rajouterais-je. Une force animale décuple le potentiel artistiquement apocalyptique du groupe californien ! Grand est son effet sur mes humeurs. Que de contrastes pour un simple objet sonore du quotidien, n’est-il pas ?

Les guitares saturent pratiquement en permanence ; la batterie semble se calquer sur le rythme d’une machine industrielle, inlassablement, dès qu’elle met sa chaîne de fabrication cadencée en route. Les voix souffrent, se plaignent, s’éteignent même par moment… comme si il n’y avait plus qu’à attendre la Grande Faucheuse… qui tarde à venir, d’ailleurs ! Quant aux claviers, ils laissent planer un doute, une errance solitaire et un froid interne qui va bientôt geler votre cœur… L’invitation du violon, de la contre basse et de cet instrument atypique - dont de la fierté de l’Écosse n’est plus à démontrer (mais si, tu connais. Sinon, lis ci-dessous alors…) - n’y changeront rien à l’affaire !

En fait, son audition va bien au-delà de la musique : ce n’est plus elle qui est au centre du débat mais bien le défouloir épileptique (ok, dérangeant plutôt) et hors norme (j’insiste) du concept de cet album. Toute la catharsis du mal-être ambiant qui nous frôle à chaque instant - et que nous nions la plupart du temps afin de nous préserver d’autrui - fait que la tempête va se déchaîner, non plus à l’extérieur de vous en tant que spectateur - mais bien à l’intérieur de votre psyché… dont vous venez de décrocher le premier rôle ! C’est vraiment pas un album rigolo, définitivement et à tout jamais. En revanche, si votre curiosité - pas forcément malsaine, hein - vous pousse à lorgner sur "Through Silver In Blood ", prenez le temps nécessaire à l’écoute pleine, entière, intense et uniquement consacrée à cette œuvre.

Allons plus loin. Cet album n’est pas joli à entendre. Pas d’harmonie ni de gentille mélodie pour nous préparer, nous sécuriser, nous cloisonner (mouais, disons que l’intro de "Aeon" me contredira, évidemment, mais bon) dans l’ensemble de son audition. Un exemple, peut-être ?

Le moment le plus intense, pour ma modeste personne, c’est cet interminable final des plus terrifiants que je connaisse : plage quatre. La fin de ce "Purify" sublime tout ce que vous croyiez avoir entendu dans l'Extrême, avec son chant funèbre de cornemuses pour le moins effrayantes (un peu comme si nous découvrions un champs de bataille fraîchement terminé)… Rien n’est envisagé après cette écoute ! Je reste souvent prostré quelques secondes. De plus, l’arrivée de "Locust Star" se faisant timide durant les 1’15’’ de départ du morceau, l’abnégation se prolonge encore un peu. Par contre, la seconde qui suit, nous arrachera avec violence vers d’autres frustrations ; effets garantis !!!

Bref, c’est en toute connaissance de cause que vous serez amener à l’écouter ou non !

P.S. : une ré-édition en 2008 redéfini l’artwork du livret et sa pochette en fuseau devint plus sobre (il ne reste que les deux serpents qui s’entrecroisent ; exit le visage qui pleure des larmes de sang).


(*) C’est un chef d’œuvre musical sans précédent !

A lire aussi en POST :


The OCEAN
Anthropocentric (2010)
Seconde vague, alerte tsunami...

(+ 1 kro-express)



HERETOIR
The Circle (2017)
Feu de joie alimenté à l'essence


Marquez et partagez







 
   BIONIC2802

 
  N/A



- Jason Roeder (batterie)
- Noah Landis (orgue, piano et samples)
- Dave Edwardson (basse)
- Steve Von Till (guitare et chant)
- Scott Kelly (guitare et chant)


1. Through Silver In Blood
2. Rehumanize
3. Eye
4. Purify
5. Locust Star
6. Strength Of Fates
7. Become The Ocean
8. Aeon
9. Enclosure In Flame



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod