Recherche avancée       Liste groupes



      
POSTCORE INTROSPECTIF  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dirge
 

 Site Officiel (287)
 Myspace (244)

NEUROSIS - Given To The Rising (2007)
Par BIONIC2802 le 30 Avril 2010          Consultée 4108 fois

Houlà, la vache ! C’est bourré d’émotions, faites gaffe ! Irais-je jusqu’à dire que c’est leur meilleur galette, hum, faut voir… ou plutôt, entendre. Quelle claque, tout de même. Whaouw ! Ok, commençons avec parcimonie et discernement…

- Merde, c’est bouleversant à mort, c’te "Given To The Rising" me sidère à un point que tu peux pas imaginer (digression involontaire, sorry ! )… mais redevenons critique, dans le bon sens du terme, d’ac ?

Hum ! "Given To The Rising" est belliqueux, glauque et passionné. L’êtes-vous tout autant ? Dans le cas où la réponse est affirmative, délectez-vous sans plus tarder - si cela n’est déjà fait - de cet album qui a l’outrecuidance de nous mener par le bout du nez tant son impact sonore est puissant.

Noirceur épaisse, étouffement sonores, ébranlements psychiques : ce sont les ingrédients de cet album noir. Maintenant que vous en êtes conscient(e), poursuivons.

Alors, le coup de la ballade tronquée revient à "To The Wind", qui est d’une délicatesse à un point tel que nous sommes en droit de nous demander si c’est bien NEUROSIS qui joue, là, sur ce morceau ! Et comment, d’autant plus que ce groupe n’a pas son pareil pour briser, casser (broyer ?) ses transitions. Ôhhhh, que c’est bon !

Les intros de "At The End Of The Road" et de "Shadow" sont lugubres au possible et l’angoisse nous astreint à nous placer au fond du divan ou du fauteuil dans lequel nous nous trouvons… à moins que ce ne soit dans un bus ou dans la rue et là, c’est le drame ! Mieux vaut sentir un mur, une haie, une barrière solide derrière vous, sans quoi vous allez paniquer. Ouais, les gars du groupe sont assez subversifs et corrosifs. Faut s’y attendre. Et le moins que nous puissions sentir c’est leur capacité à nous mettre en transe et dans le doute raisonnable. Soit de déni, soit de compassion mais en tout cas, avec anxiété et bouleversement mental au final. Écoutez NEUROSIS, c’est accepter de se faire « shampouiner » par de la musique atypique.

Terriblement efficace SI et seulement SI nous acceptons d’être pris en charge par les bas-fonds émotionnels qui sont enfouis en nous que les musiciens-magiciens font ressortir sans fausse pudeur en notre âme et conscience. Accrochez-vous parce que le voyage n’est pas sans risque. Surtout en ce qui concerne nos réactions, notre tempérament d’ordinaire en mode circonstancié et donc non naturel selon les situations. Ici, vous êtes nus et devant vos contradictions. Presqu'une thérapie, c’est un cheminement personnel qui vous sera proposé au contact de "Given To The Rising".

Le passage atmosphérique de "Distill" va encore plus loin. C’est de l’introspection intensive dont il s’agit. Réfléchissez-y et dites-moi ce qui vous a bouleversé (sans rentrer dans les détails personnels, non, faites-nous partager au contraire les émotions contradictoires qui vous sont passées à l’esprit - c’est dingue, n’est-ce-pas ?). Une expérience des plus déstabilisantes si vous souhaitez évidemment la concrétiser à son audition.

En bout de course, se trouve "Origin" ! Marrant ça. N’empêche, NEUROSIS enfonce le clou avec délectation et majestueuse crasse qui leur colle à la peau. Personnellement, c’est avec ce genre de groupe que je prends acte de mon existence. Est-ce que je fais du bien, du mal, est-ce que mes actes ont un sens ou non… Que de réflexions pour ce qui n’est, à la plupart des mortels, un divertissement à la base ?

Jouir de NEUROSIS c’est vouloir comprendre une infime partie de la vie, qu’elle quelle soit…

A lire aussi en POST-HARDCORE :


ISIS
Oceanic (2002)
Post-hardcore génial




OBSCURE SPHINX
Void Mother (2013)
Comme son nom l'indique : obscur et aérien

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   BIONIC2802

 
  N/A



- Jason Roeder (batterie)
- Dave Edwardson (basse, claviers et chant)
- Scott Kelly (guitare et chant)
- Steve Von Till (chant et guitare)
- Noah Landis (claviers et samples)
- Josh Graham (guitare)


-
1. Given To The Rising
2. Fear And Sickness
3. To The Wind
4. At The End Of The Road
5. Shadow
6. Hidden Faces
7. Water Is Not Enough
8. Distill (watching The Swarm)
9. Nine
10. Origin



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod