Recherche avancée       Liste groupes



      
POSTCORE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Dirge
 

 Site Officiel (277)
 Myspace (235)

NEUROSIS - A Sun That Never Sets (2001)
Par BIONIC2802 le 3 Février 2010          Consultée 3149 fois

Monde imaginaire, introspectif, sombre, torturé, tantôt malsain, tantôt pessimiste, NEUROSIS est hypnotique, parfois dérangeant mais ô combien original et bien fait !

Écouter le groupe est un acte qu’il faut mériter. Faut l’vouloir en fait, car assez inaccessible au commun des mortels. Louche, atypique, épuré, hurlements et rendu musical quasi solitaire à la fois, ce n’est que parce que nous faisons le choix de rentrer dans ce monde bouillonnant de colère, d’incompréhension, de haine et d’introspection à l’infini que nous découvrons un univers décliné comme jamais auparavant. Les ambiances peuvent nous rendre mal à l’aise ; nous serions même tenté de jeter plusieurs fois un regard derrière nous, histoire de constater pour la énième fois que personne n’a l’intention de nous étrangler…

"A Sun That Never Sets" poursuit la nouvelle direction entamée deux ans plutôt avec l’album "Times Of Grace". Ce n’est plus le chaos qui dévaste tout sur son passage, mais un voyage initiatique comme décrit ci-dessus. Névrosés, ça, ils le sont toujours mais les musiciens vont le faire plus subtilement ; prenant une dimension moins violente tout en maintenant une structure des plus inattendues qui soit pour l’époque. Donnant ainsi l’apparence trompeuse qu’ils se sont métamorphosés… En fait, c’est bien plus sordide qu’avant et le pouvoir d’être aussi noirs, en ralentissant la cadence, est plus efficace qu’il n’y parait aux premiers abords.

Ici, les morceaux - pouvant atteindre les 10 minutes - restent sobres (dépouillés) et pourtant, à chaque écoute, le rendu dévoilera petit à petit toute l’étendue de sa richesse : c’est là la force de NEUROSIS ! Ce qui est dingue, c’est que par inattention, nous pourrions laisser à penser que c’est toujours la même rythmique et que la batterie est en mode automatique. QUE NENNI, M’FI !!! Je vous avais prévenu, faut l’vouloir vraiment pour l’apprécier. Essayez de prendre le temps de vous l’accaparer. Éventuellement, la nuit ; personnellement, la musique décuple ses effets lorsque l’obscurité est établie et qu’elle n’a pas l’intention de passer le relais à ce "soleil qui ne se couche jamais", ça n'engage que moi !

NEUROSIS c’est aussi des voix, un chant hors du commun. S’investir à ce point en mettant son âme à nu de la sorte mérite au moins le fait que nous nous y attardions un temps soit peu. Steve Von Till et son comparse de toujours, Scott Kelly, font un travail remarquable et unique dans les annales de cette grande Dame que l’on nomme Musique ! Entre cris et chant mélancolique (quoique plus pessimiste que triste), le dosage parfois chaotique de cette alchimie va mouler, façonner, fonder la patte unique et reconnaissable entre toutes d’un savoir-faire, certes artisanal et non conforme, mais malgré tout professionnel et terriblement captivant. Et ce final, à la toute dernière fin de l'album, quelle idée géniale que de nous surprendre (déranger ?) avec, comme qui dirait, de fausses grattes dans votre CD alors qu'ils transforment ce phénomène en art !

Franchement, ces Californiens sont surprenants - un exemple parmi tant d’autres, penchez votre oreille droite sur "Resound" et savourez ces cloches terrifiantes qui, en peu de temps (moins d’une minute et demie), donnent un condensé (un aperçu, si vous voulez) de leur ouvrage artistique ultra puissant que peut engendrer cette personnalité extraordinaire, unique et au-delà de tout cloisonnement musical qu’est NEUROSIS.

A lire aussi en SLUDGE :


ACID BATH
Paegan Terrorism Tactics (1996)
Deuxième et dernier album d'une formation majeure

(+ 1 kro-express)



TOMBS
Path Of Totality (2011)
Violent... et lourd


Marquez et partagez







 
   BIONIC2802

 
  N/A



- Steve Von Till (guitare et chant)
- Scott Kelly (chant et guitare)
- Dave Edwardson (basse)
- Noah Landis (claviers et samples)
- Jason Roeder (batterie)
- Kris Force (violon)


-
1. Erode
2. The Tide
3. From The Hill
4. A Sun That Never Sets
5. Falling Unknown
6. From Where Its Roots Run
7. Crawl Back In
8. Watchfire
9. Resound
10. Stones From The Sky



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod