Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (5)
Questions / Réponses (4 / 12)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Vital Remains

DEICIDE - Scars Of The Crucifix (2004)
Par POSSOPO le 8 Mai 2004          Consultée 5934 fois
Après la rafraîchissante escapade de Glen Benton dans VITAL REMAINS, un changement de producteur, de lieu d’enregistrement ainsi que de managérat, DEICIDE ayant signé un nouveau contrat chez Earache, l’espoir était de mise. Même les fans les plus durs du quartette de Floride ne pouvaient qu’admettre qu’Insiniratehymn et In Torment In Hell constituaient, sinon un retour en arrière signant un arrêt de mort prochain, une stagnation guère intéressante. Certes, le groupe n’a jamais réellement perdu de sa hargne et a su conserver, au fil de ses sorties, son tempérament vindicatif, mais commençait à sérieusement lasser un auditoire rompu à ces assauts bénéficiant d’une stratégie déjà vieille de dix-sept ans. Les meilleurs atouts des compétitions de l’extrême sont généralement la fougue et l’explosivité et ces qualités ne peuvent être compensées que par le rare talent de quelques anciens combattants dont DEICIDE ne fait pas partie. Alors, à moins d’annoncer une retraite qui, finalement, ne constituerait pour personne, une réelle mauvaise nouvelle, les quatre tourmenteurs de crèches en plastique se devaient de faire évoluer une formule usée jusqu’à la moelle afin de bénéficier d’une indispensable cure de jouvence.

Scars Of The Crucifix comporte de très nombreux éléments maintes fois utilisés. Malgré le fait que le chanteur au look sévère se soit déjugé le jour où il passa le cap de ses trente-trois ans (le bonhomme ayant promis le suicide car 33 n’est autre qu’un très satanique 666 qu’on a divisé par deux -les deux cornes du bouc-, qu’on a ensuite privé de ses trois dernières unités -les trois premières branches du pentagramme- pour finalement le diviser par dix -les dix poils sur la tête de Bélzébuth-), des paroles délicieusement pataudes (il n’est pas interdit de rigoler en lisant les titres des morceaux) et une pochette au sens artistique peu évident reviennent pour la énième fois et ne marqueront pas les esprits.

Pourtant, les riffs se veulent plus incisifs, et même si le mérite en revient probablement plus à Neil Kernon qu’au groupe lui-même, le résultat est satisfaisant. Cette production moins pesante que celle des studios morrisound rend l’ensemble plus véloce et lui fait gagner ce soupçon de férocité dont certains historiens datent les dernières traces à l’époque du référentiel Legion. DEICIDE n’a point changé mais vient de subir un lifting qui fera peut-être taire quelques railleries. Qui plus est, quelques soli (celui du morceau scars of the crucifix rappelant quelque peu le doigté de Dave Suzuki) portent un accent mélodieux sur une trame manquant toutefois de profondeur.

Car aussi court le disque soit-t-il, cette concentration semble insuffisante et ne plaira qu’aux plus fervents fidèles de l’antéchrist. Le canevas proposé ne recèle que le minimum de surprises évoquées plus haut et si le disque saura rassurer les supporters de la bête qui croyaient l’animal en hibernation, son impact risque de se révéler quasiment insignifiant pour tous les autres, ceux qui oeuvrent pour l’éducation de leurs oreilles et ceux, à l’ambition plus mesurée, qui préfèrent les divertir, plutôt que de les fatiguer. Scars Of The Crucifix est donc objectivement médiocre.




Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Glen Benton (chant, basse)
- Eric Hoffman (guitare)
- Steve Asheim (batterie)
- Brian Hoffman (guitare)


1. Scars Of The Crucifix
2. Mad At God
3. Conquered By Sodom
4. Fuck Your God
5. When Heaven Burns
6. Enchanted Nightmare
7. From Darkness Come
8. Go Now Your Lord Is Dead
9. The Pentecostal



             



1999 - 2014 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod