Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Myspace (168)
 Chaîne Youtube (198)
 Site Officiel (255)

PRONG - Scorpio Rising (2003)
Par POSSOPO le 8 Avril 2004          Consultée 5334 fois

Les cd’s promo de Scorpio Rising n’ont apparemment que moyennement convaincu les journalistes des magazines spécialisés puisque les chroniques que j’ai pu lire dans Hard-Rock Magazine et Metallian sont franchement négatives. Un rapide détour par internet m’a permis de constater que les cloches sonnaient d’un timbre un peu différent, beaucoup de chroniqueurs appréciant le disque sans pourtant tomber dans une admiration béate, hormis les fans les plus hardcore du groupe qui n’hésitent pas, sur leurs sites dédiés au gang de Tommy Victor, à demander aux autres musiciens de s’autodétruire tant ils font pâle figure par rapport à PRONG. Entre ces déclarations d’une subjectivité océanique et le «Scorpio Rising n’arrive pas à la cheville de n’importe quel autre album du combo» imprimé sur un des magazines précités, il n’est guère évident de se faire une idée bien définie sur l’intérêt de l’achat du disque.

La comparaison de cet opus avec son prédécesseur direct, l’exceptionnel Rude Awakening, paraît des plus logiques même s’il faut voir dans cette nouvelle livraison plus de points communs avec les ouvrages précédents, notamment le tranchant The Cleansing.

Admirateur du dansant et prodigieux sixième album des New-yorkais, je ne peux que regretter la disparition du groove démoniaque qui, à lui seul, faisait de Rude Awakening une galette indispensable. Le son est moins riche, moins travaillé, les idées moins nombreuses, les morceaux moins accrocheurs et cette accumulation de comparaisons mène naturellement à la conclusion suivante: Scorpio Rising est inférieur à Rude Awakening.

Cela en fait-il un mauvais album? Les forts en maths auront compris que si A est inférieur à B et que C est également inférieur à B, cela ne signifie nullement que B est inférieur à C, ou qu’il lui est supérieur, ni même qu’ils sont égaux d’ailleurs, cela ne signifie rien du tout quand à la relation entre ces deux éléments.

Ce nouvel opus et The Cleansing, qui permit à PRONG de connaître un semblant de reconnaissance aux Etats-Unis sont en bien des points similaires, rythmiques saccadées, son sec, vocaux rugueux, basse sentencieuse, certains y verront même un rapprochement avec les disques les plus anciens du trio. La qualité des compositions est moins aléatoire, les meilleurs morceaux n’ayant peut-être pas la valeur de ceux de son aîné, les moins mémorables gardant plus de décence que les bouche-trous du cru 1994. L’oreille attentive décèlera une certaine évolution et la versatilité d’un disque recélant quelques légers accents pop évitant le ridicule. La balance penche donc cette fois-ci très légèrement du côté du petit dernier.

Contrairement à la majorité des retours qui s’avèrent plus humoristiques que créatifs, celui-ci est honorable et à défaut de faire la nique à KILLING JOKE, PRONG parvient, en gardant la tête haute face aux railleries de ceux qui n’ont de cesse de critiquer les come-back, il est vrai souvent dictés par des raisons financières, à conserver l’essentiel, sa fierté.

A lire aussi en METAL INDUS par POSSOPO :


GODFLESH
Streetcleaner (1989)
Le premier et meilleur album d'un géant !




GODFLESH
Songs Of Love And Hate (1996)
Groove metal


Marquez et partagez



Par POSSOPO




 
   POSSOPO

 
  N/A



- Tommy Victor (chant, guitare)
- Monte Pittman (basse)
- Dan Laudo (batterie)


1. Detached
2. All Knowing Force
3. Embrace The Depth
4. Reactive Mind
5. Regal
6. Inner Truth
7. Avoid Promises
8. Sirusly Emerging
9. Assurances
10. Out Of This Realm
11. Letter To A
12. Entrance Of The Eclipse
13. Red Martial Workings
14. Hidden Agendas



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod