Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

1987 Primitive Origins
2012 Carved Into Stone
2014 Unleashed In The West
  Ruining Lives
2015 Songs From The Black ...
 

 Myspace (289)
 Chaîne Youtube (364)
 Site Officiel (462)

PRONG - Carved Into Stone (2012)
Par CANARD WC le 14 Septembre 2012          Consultée 3166 fois

J’aime pas PRONG. C’est pas un mauvais groupe pour autant, juste pas ma tasse de bière.

Si ce mélange Hardcore / Thrash sur le papier a tout pour me plaire, en pratique je m’emmerde un peu. C’est l’histoire de la mayonnaise qui prend pas, mal dosée pour moi, un peu écœurante avec mes frites bien cuites. Car oui, je mange des frites qu’avec de la mayonnaise. Aussi quand mon oncle – à qui je dédie cette chronique lamentable - m’a informé de la sortie du nouveau PRONG, j’étais à peu près aussi excité que le soir de l’investiture d’HOLLANDE (un mal pour un bien quoi) :

RAYON GAMMA : Le nouveau PRONG est sorti et c’est une bombe, tu devrais l’écouter.
CANARD : Ah ouais ? PRONG, c’est pas trop mon truc. Mais c’est pas nul hein.
RAYON GAMMA : Je sais, mais là, il est vraiment bien, vraiment tu devrais l’écouter.
CANARD : Je jetterai une oreille.


Donc j’ai testé, j’ai aimé beaucoup contre toute attente au point même de me tâter l’entrejambe pour vous en faire une Sélection du site. Et ça ne s’est pas joué à grand-chose, bande de coquins.

Deux raisons :

1) Les compos.

Tous les titres sont bien foutus, structurés, avec du sens et des idées derrière le riff. Un premier point qui fait que "Carved Into Stone" est par nature intéressant à écouter, soit un premier point pas anecdotique du tout dans notre monde de brutes. On sent que PRONG a bossé, s’est sorti les doigts et a ensuite reniflé pour apprécier la qualité de son travail (à moi l’Académie Française !). Bref, pas de remplissage et tout ce qu’il faut là où il faut : du riff, des airs, des chœurs judicieusement placés, des lignes de chant pas débiles etc. Je vais garder un brin de décence en ne criant pas au génie, mais disons que c’est costaud comme du parpaing, intimidant comme une chape de plomb qui impose le respect et je vais aller boire un verre d’eau froide.

2) La force d’accroche.

On ne peut pas dire que PRONG est mélodique. Non, on ne peut pas le dire, alors n’insistez pas. Mélodique est un adjectif bien trop lourd de sens pour du Thrash qui tabasse avec moult effets (d’autant que ce n’est pas non plus le but recherché par le groupe). En revanche, dans sa recherche d’efficience, il a phallus gamberger ses riffs, bien agencer les couplets / refrains et tout le bazar. Et PRONG fait mieux que sur ses précédents albums (à mon sens), tant "Carved Into Stone" se montre efficace pour se coller dans un coin de votre crâne et y rester un paquet de temps.

A ces deux facteurs, je colle un dénominateur commun : l’inspiration.

Ce qui nous fait l’équation suivante :

COMPOS + ACCROCHEUR
------------------- = CANARD CONTENT
INSPIRATION


PRONG a semble-t-il fait appel à pas mal de monde pour composer son merdier et cela s’entend. Chaque titre de "Carved" est de ce fait une petite mécanique bien huilée, pour un album d’une redoutable cohérence. Un melting pot harmonieux des précédents albums. Donc non seulement les fans de la première heure devraient retrouver leurs petits et les réfractaires raccrocher les wagons pour un album aux allures de tour de force discographique qui mérite donc une petite courbette.

Hop – la courbette.

Alors on écoute "Carved" comme on se laisse prendre dans un bon thriller. Les titres défilent et on est dedans. Comme pour sceller définitivement sa performance, PRONG nous quitte sur un "Reinvestigate" (une exhortation dont j’ai fait mienne) (la preuve avec cette chronique) (bah oui on peut dire que j’ai « reinvestigate » PRONG alors que j’avais un a priori maousse) : l’articulation riff / lignes de chant est parfaite. Un tube en puissance pour se quitter et faire le constat. PRONG est dans l’air du temps, son album respire et se déploie harmonieusement dans notre paysage Metal actuel. A quelques encablures du Metalcore, pas si loin du PAIN de Tägtgren ni des anciens cadors du Thrash, PRONG est « -core » quelque chose tout en tabassant et n’a jamais été aussi bien dans ses pompes. Le même groupe qui semblait coincer entre un proto Thrash et un Hardcore poisseux a accouché d’un album aussi exemplaire que solide. Fruit d’un acharnement qui se double d’un véritable travail de fond.

Suffisamment rare pour que ce soit signalé. Alors je le signale.


Note : 3,5 / 5


Morceau préféré : "Reinvestigate"
Ça tue aussi : "Revenge Best Served Cold", "Put Myself To Sleep".

A lire aussi en METAL INDUS par CANARD WC :


OOMPH!
Glaubeliebetod (2006)
Oomph oomph... géant vert !!!




RAMMSTEIN
Sehnsucht (1997)
Encore plus fort, plus vicieux, plus malsain...

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- Tommy Victor (chant et guitare)
- Tony Campos (basse)
- Alexei Rodriguez (batterie)


1. Eternal Heat
2. Keep On Living In Pain
3. Ammunition
4. Revenge ... Best Served Cold
5. State Of Rebellion
6. Put Myself To Sleep
7. List Of Grievances
8. Carved Into Stone
9. Subtract
10. Path Of Least Resistance
11. Reinvestigate



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod