Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL ATMOSPHERIQUE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Orphaned Land, Moonspell
- Membre : Avatarium, Sorcerer
- Style + Membre : Treblinka

TIAMAT - Skeletron, Skeletron (1999)
Par MOMO HEARTBREAKER le 8 Mai 2004          Consultée 5100 fois

Oyé, Oyé mécréant, Tiamat, le dieu du chaos est de retour et ça va faire … bof, bof ! Qu’est-ce qui est arrivé aux géniaux géniteurs de « Wildhoney »? Mystère ! Ont-ils fait un séjour prolongé aux Bahamas, se sont-ils fait piquer le derrière par une mouche tsé-tsé car à l’écoute de ce disque la maladie du sommeil nous guette. Ou tout simplement ont-ils chopé le melon ? Je vous laisse seul juge mais perso j'opterais bien pour la dernière solution.

Tout commence par le très mollasson pop/gothique « Church of Tiamat », heureusement la deuxième piste plus énervée, nous permet d’apprécier une jolie mélodie appuyée par une voix féminine de qualité. On respire (modérément ça reste du sous-Paradise Lost, on se dit que la première piste était une regrettable erreur de parcours mais on retombe bien vite avec un « Dust Is Our Face » sans originalité (riff black sabbathien, mélodie pauvre…sniff !) dont l’intro aux claviers Bontempi est à chialer de rire. Je suis dur : ok ! Mais les petits suisses de Tiamat sont capables de tellement mieux.
Le naufrage continue avec un titre ambient se voulant malsain à la mélodie prévisible « To Have or To Have Not » qui aurait du s’intituler « Être ou Avoir été ». « For Her Pleasure », nous rappelle le glorieux passé du groupe : une guitare scintillante, une voix sombre, une ambiance épaisse…un très bon moment enfin ! Après un intermède où le groupe nous ressort le Bontempi (putain, ils ont des actions chez eux ou quoi : ce son de synthé très kitch façon années 80 est atroce !) avant de nous massacrer « Sympathy for the Devil » des stones qu’ils ont réussi à rendre joyeux. La fin du disque se compose de deux ballades pseudo-atmosphériques sur lesquelles je me refuse d’insister par respect envers le groupe et d’un miracle: un titre pas mal et énergique « As Long As You Are Mine » proposant une mélodie sympa bien qu’un poil répétitive et appuyée par de grosses guitares.

Au final, on se retrouve avec le plus mauvais du groupe : un album fade et sans saveur aux mélodies éculées. Bref, je ne saurais trop vous conseiller d’éviter cet album, sans pour autant renier ce groupe qui dispose tout de même dans son répertoire d’au moins un album culte « Wildhoney ». Un petit mot sur la production pour finir sur une note positive : elle est excellente comme toujours et transcende les compos… On ose imaginer le résultat affligeant avec un son plus quelconque… d’ailleurs le public ne s’y trompe pas, les titres extraits de cet album se révélant pénibles en live ! A oublier vite svp.

A lire aussi en METAL ATMOSPHERIQUE :


NOVEMBRE
Arte Novecento (1996)
Sensibilité au profit d'un Metal majestueux et fin




EILERA
Darker Chapter…and Stars (2011)
Excellence quand tu nous tiens.


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Johan Edlund (chant, guitare, claviers)
- Anders Iwers (basse)
- Lars Sköld (batterie)
- Nicole Bolley (chant)
- Andrea Schwarz (chant)
- Jessica Andree (chant)
- Stefan Gerbe (piano)


1. Church Of Tiamat
2. Brighter Than The Sun
3. Dust Is Our Face
4. To Have & Have Not
5. For Her Pleasure
6. Diyala
7. Sympathy For The Devil
8. Best Friend Money Can Buy
9. As Long As You Are Mine
10. Lucy



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod