Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH GRIND  |  STUDIO

Commentaires (2)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Nausea
- Membre : Insidious Disease, Menace
- Style + Membre : Carcass
 

 Site Officiel (240)
 Chaîne Youtube (260)
 Myspace (258)

NAPALM DEATH - Fear, Emptiness, Despair (1994)
Par DAVID le 5 Avril 2004          Consultée 6366 fois

Les albums de Napalm Death étaient trop rapides pour permettre aux headbangers de tout poil de s'en donner à coeur joie. Partant de ce simple constat, le groupe, lassé de voir à ses concerts un public passif et sur le cul face à tant de rapidité, a alors décidé de ralentir les tempos à partir de ce disque. Fear, Emptiness, Despair a été crée dans ce but, et reste à ce jour l'album le plus heavy de Napalm Death, constitué principalement de chansons mid-tempos et axé plus que jamais autour de rythmiques massives et écrasantes, ne laissant aucun répits à l'auditeur. De ce coté-là, pas de problème, les amateurs de headbanging seront aux anges : la peur, le vide, le désespoir saura répondre répondre à leurs angoisses grâce à des riffs carnassiers conçus pile poil dans le but de vous faire secouer la tête et avec quelques passages plus speeds histoire aussi de rappeler que Napalm Death, ce ne sont pas des taffiolles non plus.

Mais qu'en est-il réellement de la musique ? C'est là où le bas blesse en fait. Napalm Death semble avoir délaissé le grind bourrin des débuts au profit d'un nouveau style, unique en son genre, beaucoup plus lent et heavy, un style que je serais bien incapable d'étiqueter. Napalm Death n'a de toute façon jamais fait dans le death metal basique. Ils font du Napalm Death, point ! Fear, Emptiness, Despair est très certainement l'album le plus brutal et le plus noir qu'ils aient enregistré, bien qu'il ne soit pas très rapide. Et paradoxalement, l'album précédent, le bourrin Utopia Banished, contenait davantage de "mélodies" et il était plus intéressant surtout.

On peut considérer Fear, Emptiness, Despair comme un album de transition puisqu'il montre un Napalm Death en pleine mutation, soucieux à son échelle de diversifier au maximum son style. Pour l'instant ce sont surtout les amateurs de headbanging qui se sentiront concernés par cette évolution. Les amateurs de musique, eux, risquent d'être décontenancés par ce disque qui mise tout sur la brutalité et la puissance des rythmiques, au détriment de la qualité des compositions. La plupart des morceaux se ressemblent, Napalm Death a voulu appliquer la formule magique de The world keeps turning à tout l'album. Bien qu'on puisse receler des qualités évidentes sur certain morceaux, on sent un Napalm Death en train de se chercher pour la redéfinition de son propre style, et donc pas très à l'aise encore pour composer des morceaux dignes d'intérêt. Mais patience, à partir des albums suivants, on pourra enfin profiter pleinement d'une nouvelle ère créative qui s'ouvre pour le groupe.

A lire aussi en DEATH METAL par DAVID :


KATAKLYSM
The Mystical Gate Of Reincarnation (1993)
Death grind




DEICIDE
Once Upon The Cross (1995)
Death grind

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   DAVID

 
   DEADCOM

 
   (2 chroniques)



- Mark "barney" Greenway (chant)
- Jesse Pintado (guitare)
- Mitch Harris (guitare)
- Shane Embury (basse)
- Danny Herrera (batterie)


1. Twist The Knife (slowly)
2. Hung
3. Remain Nameless
4. Plague Rages
5. More Than Meets The Eye
6. Primed Time
7. State Of Mind
8. Armageddon X7
9. Retching On The Dirt
10. Fasting On Deception
11. Throwaway



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod