Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : SortilÈge, Yngwie Malmsteen , Stratovarius, Pyramaze, Manticora, Pretty Maids, Helloween, Vanden Plas
- Membre : Killers
- Style + Membre : Jumper Lace
 

 Site Officiel (184)
 Myspace (184)

MANIGANCE - Signe De Vie (2003)
Par BEHEMOTH le 27 Février 2003          Consultée 4701 fois

Un an s’est écoulé depuis la sortie d’Ange ou démon qui a fortement marqué le petit monde du heavy mélodique français. La qualité des compositions, de la production ainsi que le chant en français ont largement contribué au succès de Manigance. Aujourd’hui ils nous proposent de (re)découvrir le premier album remasterisé et agrémenté de bonus non négligeables.

Les 6 morceaux de « Signe de Vie » sont dans un style mélangeant hard-heavy 80’s avec une touche de prog que l’on ressent majoritairement lors des passages instrumentaux. Au premier abord les chansons semblent composées d’une façon assez classique sur une structure couplet-pont-refrain-couplet-refrain-solo etc… le tout soutenu par des riffs très efficaces et une rythmique à toute épreuve. Mais là où manigance nous surprend (enfin pas tellement puisque c’est plutôt cette facette du groupe que l’on connaissait avec Ange ou Demon) c’est lors des solos qui prennent le plus souvent la forme de passages instrumentaux incluants breaks et changements de rythmes en tout genre, ainsi que des solos de guitare (voire même de clavier, bien qu’aucun claviériste ne soit crédité) toujours très mélodiques, sans jamais tomber dans l’excès de technique.
Les 2 moments forts de l’labum s’avèrent être « Sans Fard » et « Rebelle », deux titres taillés pour la scène notamment grâce à leurs refrains très accrocheurs.

Pour les possesseurs de Signe de Vie version 1997, sachez que l’album n’a été « que » remasterisé et non réenregistré, mais que l’ensemble a été sérieusement boosté, notamment au niveau des guitares plus puissantes, des basses plus présentes, et un chant un peu plus mis en valeur. Bref, un sérieux coup de jeune pour cet album qui même si la production était tout à fait honnête à l’époque, aurait fait pâle figure après Ange ou Démon. A noter également une petite différence au niveau du chant entre 97 et aujourd’hui, Didier Delsaux ne semblait pas être aussi à l’aise dans les aiguës qu’il ne l’est maintenant. Mais rien de grave rassurez vous, la performance sur l’ensemble du disque reste très bonne.

Venons en aux bonus, qui sont bien plus que de vagues démos jetées en fin d’album pour inciter les possesseurs de l’album original à ressortir leur porte-monnaie (de toutes façons ils ne sont pas bien nombreux, le CD n’ayant été pressé qu’à 1500 exemplaires).
Le premier morceau auquel nous avons droit et une version acoustique de L’Ultime Seconde de toute beauté entièrement réarrangée (même la mélodie du refrain a été quelque peu modifiée) tant et si bien que l’on a un peu de mal à reconnaître l’original à la première écoute. Mais vu la façon dont ce titre a été adapté, on se surprend à réver d’un concert entièrement acoustique…
S’en suit la reprise de Triumph (groupe canadien peu connu dans nos contrées) Carry on the Flame ainsi que son intro acoustique All the King’s Horses. N’ayant pas pu écouter la version originale je ne ferais donc pas de comparaison avec la version originale, mais force est de constater que nous sommes en présence d’un hymne, un tube en puissance au refrain ravageur, tendance hard FM. On ne pourra que féliciter Manigance d’avoir voulu nous faire découvrir ce groupe à travers ce morceau, il ne reste plus qu’à trouver l’album…

Pour cloturer l’album, c’est le morceau Believer, bonus japonais d’Ange ou Demon, et premier essai de Manigance au chant en anglais. Si cela permet au groupe de devenir plus important pourquoi pas, mais un total abandon de langue française serait quelque peu dommage, car celui-ci est responsable d’une bonne part de l’originalité et du charme de Manigance. Le morceau en lui-même est tout bonnement excellent, plutôt dans le style heavy speed du morceau Ange ou Démon avec un refrain qui fait mouche ainsi qu’un surprenant passage acoustique qui ici ne rime pas avec lenteur, bien au contraire…
La cerise sur le gâteau consiste en la vidéo live du morceau Messager avec en invité Zouille le chanteur original du morceau (tiré de l’album Larmes de héros de Sortilège).

Bien plus qu’une simple curiosité, Signe de Vie remaster 2003 est un très bel objet doublé d’un excellent album destiné a tous ceux ayant apprécié Ange ou Démon et qui les fera patienter en attendant le prochain opus.

A lire aussi en METAL PROG :


SYMPHONY X
Live On The Edge Of Forever (2001)
Metal prog




PATHOSRAY
Sunless Skies (2009)
Metal Prog italien accrocheur et efficace


Marquez et partagez




 
   BEHEMOTH

 
  N/A



- Marc Duffau (basse)
- Bruno Ramos (guitare)
- François Merle (guitare)
- Didier Delsaux (chant)
- Vincent Mouyen (batterie)
- Florent Taillandier (claviers)


1. .sans Fard
2. Signe De Vie
3. Ligne Blanche
4. Rebelle
5. Aube Nouvelle
6. Rouge Comme La Peau
7. L'ultime Seconde (bonus)
8. All The King's Horses (bonus)
9. Carry On The Flame (bonus)
10. Believer (bonus)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod