Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  LIVE

Commentaires (2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : SortilÈge, Yngwie Malmsteen , Stratovarius, Pyramaze, Manticora, Pretty Maids, Helloween, Vanden Plas
- Membre : Killers
- Style + Membre : Jumper Lace
 

 Site Officiel (176)
 Myspace (177)

MANIGANCE - Mémoires... Live (2005)
Par METAL-O PHIL le 22 Juillet 2006          Consultée 2697 fois

C'est en live que j'ai découvert Manigance, en première partie de Stratovarius à Lyon en 2004 (soirée mémorable, soit dit en passant). C'est en live que j'ai été conquis par un groupe que j'ai longtemps considéré comme la révélation du métal français.
Le terme "révélation" n'est d'ailleurs plus approprié: nos compatriotes commençent à bien se faire connaître et ont rapidement prouvé leur "maturité musicale" avec deux premiers albums qui ont placé la barre très haut!

En écrivant cette chronique, je me replongerai donc en même temps dans les souvenirs de cette soirée si spéciale (mon premier concert de metal, difficile d'oublier!), d'autant plus que les deux concerts n'étaient qu'à quelques jours d'intervalle(la setlist varie peu).

Votre jeune et humble serviteur entend donc pour la première fois de sa vie ce qu'un "riff" ça donne en "vrai" sur "Empire Virtuel", une pièce typiquement Speed métal mélodique. Rien de mieux pour ouvrir un concert(et un album d'ailleurs). Premier constant de ce "Mémoires... live", le son est bon, tout comme les musiciens.

On continue le massacre avec "Mourir en héros" où l'innocent Phil, arborant alors son futur pyjama Linkin Park, commence à basculer du côté obscur de la musique en scandant le refrain très efficace de ce morceau!
Ce mid-tempo mélange de Hard Rock et de heavy metal mélodique passe très bien l'épreuve du live, la rythmique et le refrain sont imparables. Une chanson dans la lignée de "Comme une ombre" du premier album. C'est donc logiquement que s'enchaînent les deux morceaux.

Sur l'excellent cru de speed mélodique qu'est "Mémoire", le chanteur confirme ses capacités vocales, et atteint sans problème les notes aiguës du refrain.

Les meilleures chansons de nos frenchies sont au rendez-vous : de la superbe ballade « La mort dans l’âme », au mid tempo « Maudit », heavy et entêtant, en passant « Dès mon retour » teinté de hard rock ou encore le tube au refrain mélodique et ultrafédérateur « en mon nom ».
Le batteur s’offre aussi le luxe de démontrer ses capacités techniques lors d’un cours solo. A mon humble avis, il est fort, ça va vite, aucun reproche à faire. Il me paraît toutefois un peu trop « démonstratif » et pas assez musical. On tombe un peu dans l’exercice stérile de démonstration technique, ça manque un peu de « groove » (ça me fait du mal de critiquer quelqu’un d’éminemment plus compétent que moi et je m’en excuse. Cet avis n’engage que moi).

En tout cas, il convient de faire un grand bravo aux musiciens, dont la prestation est de qualité : toutes les chansons sont restituées à la perfection et d’une façon très fidèle aux versions studio, avec la même pêche, le même rythme.

Là est d’ailleurs le problème : à part quelques soli additionnels, on a l’impression d’écouter un best-of de Manigance sans rien de bien nouveau. J’en attendais un peu plus d’une prestation live d’un groupe d’une telle qualité !
Didier, le chanteur, fait bien participer le public sur « Maudit », mais à part ça, on ne l’entend pas beaucoup parler. Il est d’ailleurs nécessaire de préciser, du fait de mon expérience live avec le groupe, que Didier est pourtant un excellent frontman, qui bouge bien, à l’aise sur scène, qui regarde le public, sourit, bref, communique ! Quoi de mieux pour réveiller un public que de lui remémorer que la ville est championne de France de foot ?
Ce « Mémoires… live » semble donc être une malheureuse exception à la règle.
Didier tutoie le public : cela en a choqué plus d’un ; je trouve personnellement que cela lui donne un style.
En revanche, sa façon très « DJ » de parler (« ça va bien Paris ? « Est-ce que tu es là ce soir ? »), j’apprécie un peu moins.

En dehors de ces bémols (exceptionnels, j’insiste), le chant est très bon. La voix charismatique de Didier s’adapte à un large panel de genres : speederies diverses avec des notes haut perchées, une voix plus grave, plus grasse sur les passages plus Hard. Bref, un chanteur efficace !
Les duos de guitaristes sont accrocheurs : pêchus sans être masturbatoires lors des soli. J’affectionne particulièrement ce mélange entre speed metal mélodique d’actualité et un son faisant penser au Heavy Metal et au Hard Rock des années 70-80.

Ce live est destiné à ceux qui voudraient découvrir Manigance, car les meilleures chansons sont représentées et on a la preuve de la compétence des musiciens. Les fans inconditionnels seront bien entendu ravis. Le seul défaut est le manque cruel d’interaction avec le public, surtout lorsqu’on a eu l’occasion de voir le groupe sur scène.
Pour ceux qui étaient présents lors ce cette tournée, ce cd constituera un bon petit souvenir (hihi, à la fin, Didier dit qu’ils seront à Lyon au Transbordeur !!!!), souvenir d’une première soirée métallistique pour certains…

A lire aussi en HEAVY METAL :


EDGUY
Rocket Ride (2006)
Bel effort des petits allemands ... devenus grands

(+ 1 kro-express)



TAD MOROSE
Matters Of The Dark (2002)
Le meilleur de TAD MOROSE....


Marquez et partagez




 
   METAL-O PHIL

 
  N/A



- Didier Delsaux (chant)
- Marc Duffau (basse)
- Daniel Pouylau (batterie)
- François Merle (guitare)
- Florent Taillandier (claviers)
- Bruno Ramos (guitare)


1. Mirage
2. Empire Virtuel
3. Mourir En Heros
4. Comme Une Ombre
5. Memoire
6. Maudit
7. Dernier Hommage
8. D'un Autre Sang
9. La Mort Dans L'ame
10. L'ultime Seconde
11. Heritier
12. Solo Batterie
13. Des Mon Retour
14. En Mon Nom



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod