Recherche avancée       Liste groupes



      
HARDCORE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique hardcore
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Biohazard
- Membre : Kingdom Of Sorrow
- Style + Membre : Jasta
 

 Site Officiel Du Groupe (1220)
 Myspace Du Groupe (697)

HATEBREED - Weight Of The False Self (2020)
Par FENRYL le 24 Mars 2021          Consultée 1185 fois

Il est sur la ligne de départ depuis un sacré moment ce neuvième opus d'HATEBREED !
En effet, ce "Weight Of The False Self" est terminé depuis janvier 2020 et prêt pour débouler dans nos cages à miel au mois de mai suivant… Et puis la pandémie est arrivée, poussant tout ce gentil monde à reporter la sortie du p'tit dernier à la fin novembre de la même année, faute de mieux…

Troisième sortie chez les Allemands de Nuclear Blast des natifs de Bridgeport, portés par leur charismatique frontman Jamey Jasta indéniablement mais également forts d'un line-up inchangé depuis pas mal d'années, qui avaient eu le bon goût de me laisser un peu sur ma faim avec un bon "The Concrete Confessional" qui manquait tout de même de convictions. En défendant cet LP jusqu'au début de l'année 2019, HATEBREED a su conserver le son du terrain et l'énergie de la scène en y côtoyant des combos en devenir ou sacrément respectés : OBITUARY, CRO-MAGS, TERROR (Punk Hardcore) et FIT FOR AN AUTOPSY (ces derniers que je vous recommande terriblement si vous ne les connaissez pas !).
Références du Hardcore et du Death voire Deathcore à hautes doses pendant plusieurs semaines : voilà sans doute le cocktail nécessaire à une sacrée cure de testostérone et d'énergie retrouvées !
Ainsi, en consacrant dans la foulée le reste de l'année 2019 à ce processus de création, "Weight Of The False Self" est né… et sacrément bien né !

Les Américains n'y vont pas par quatre chemins : ils nous attrapent méchamment dès les premiers instants d'un "Instinctive (Slaughterlust)" straight to your face, pour ne plus nous lâcher durant trente-quatre minutes d'un Hardcore totalement retrouvé !
HATEBREED reprend donc ses riffs de guitare typés SLAYER, puissants et dédiés à vous démonter la nuque encore et encore ("This I Earned") dans une succession de titres courts et sans concession. Pas de fioritures : du Thrash, du Punk, et bien évidement ce Hardcore immédiatement reconnaissable entre mille, du riff à gogo et un chanteur toujours aussi inspiré derrière son micro.

Sa hargne retrouvée fait plaisir à entendre : il bonifie le groove constant des morceaux, il déclame ses lyrics galvanisantes sur des titres toujours aussi fédérateurs avec tous ces chœurs ("Wings Of Vulture", "Set It Right (Start With Yourself)", "Let Them All Rot", le titre éponyme, "Instinctive (Slaughterlust)"…).
Mais attention, n'allez pas croire qu'il suffit de placer notre charismatique Jamey sur un titre pour en faire une réussite ! Il est indispensable de noter le fantastique travail de Matt Byrne à la batterie : énergie à gogo, breaks et rupture de rythme qui distillent une fantastique ambiance sur chaque prestation du groupe. Ajoutez à cela un duo de gratteux toujours aussi musclés (en live, c'est du délire), dans les règles de l'art et des attentes et vous comprendrez pourquoi ce dernière livraison est une véritable réussite ("The Herd Will Scatter", "Invoking Dominance" et son intro trompeuse...).

Comme s'il n'en fallait pas davantage, nos lascars ont le bon goût de nous servir quelques bons morceaux bien old school dans leur approche : speederie Punk/Hardcore ("From Gold To Gray" à la vitesse de la lumière, "Dig Your Way Out" …), bombinette Hardcore irrésistible (je vous défie de résister à "Let Them All Rot" et son refrain dantesque !), morceau plus "mélodieux" grâce à son solo et qui fait mouche à chaque fois ("Cling To Life", "A Stroke Of Red"), titres invitant à se sortir les doigts et à se prendre en main ("Set It Right (Start With Yourself)", "Weight Of The False Self" pour ne citer qu'eux) et j'en passe…
"Weight Of The False Self" insiste sur notre construction personnelle qui provient de l’accumulation de nos émotions : un fardeau invisible à porter

En douze nouveaux missiles balistiques parfaitement calibrés, HATEBREED affiche clairement qu'il ne compte pas abandonner son rôle référence de leader de la scène Hardcore alors que tant des pères de la discipline sont encore et toujours en activité ! Avec ce neuvième album studio, les Américains se refont très nettement une sacrée santé et ne laissent plus planer le doute : il faudra évidemment et heureusement encore compter sur eux, pour notre plus grand bonheur !
En plus de vingt-cinq ans d'activité, il ne fallait pas compter sur le fait qu'HATEBREED allait lever le pied : le riffing est affûté, les uppercuts distribués à la pelle et le pire, c'est que l'on en redemande encore et encore !

Un album qui fait du bien là où il passe ! Un vaccin contre la morosité ambiante.


Top : "Let Them All Rot", "Set It Right (Start With Yourself)", "Cling To Life", "Dig Your Way Out", ...

A lire aussi en HARDCORE par FENRYL :


HATEBREED
The Rise Of Brutality (2003)
Superbe entrée au panthéon du Hardcore burné...




BIOHAZARD
Urban Discipline (1992)
Album fondateur d'une certaine idée du Hardcore...


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Jamey Jasta (chant)
- Chris Beattie (basse)
- Matt Byrne (batterie)
- Wayne Lozinak (guitare)
- Frank Novinec (guitare)


1. Instinctive (slaughterlust)
2. Let Them All Rot
3. Set It Right (start With Yourself)
4. Weight Of The False Self
5. Cling To Life
6. A Stroke Of Red
7. Dig Your Way Out
8. This I Earned
9. Wings Of The Vulture
10. The Herd Will Scatter
11. From Gold To Gray
12. Invoking Dominance



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod