Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (5)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Sdreamexplorers, Burden Of Grief, Gardenian, Temnein, Destinity, World Under Blood, Aesmah, Hypocrisy, Be'lakor, The Absence , Amon Amarth, Callenish Circle, Arch Enemy, At The Gates, The Duskfall , Detonation
- Membre : Tiamat, Mercury Tide
- Style + Membre : Soilwork, In Flames
 

 Site Officiel Du Groupe (809)
 Myspace Du Groupe (827)

DARK TRANQUILLITY - Moment (2020)
Par FENRYL le 8 Février 2021          Consultée 3032 fois

Réglé comme une horloge suisse, DARK TRANQUILLITY est de retour quatre ans mois pour mois après un très bon "Atoma". Néanmoins, le monument qu'est ce groupe a connu depuis une période agitée et trouble, qui a pu inquiété bon nombre de fans. En effet, le départ de Niklas Sundin (membre fondateur) quelque temps après celui de Martin Henriksson a généré un vide conséquent sur le poste "guitares" d'un combo qui avait largement fait ses preuves à ce niveau, de tous temps.

Quel ne fut pas mon bonheur de voir arriver comme dans un rêve Christopher Amott (ex-ARCH ENEMY), loin de son frère pour mieux exceller à la face du monde du Metal et non plus dans l'ombre… Je craignais comme de coutume que ce rôle de "guest" ne soit que transitoire mais le guitariste fait depuis partie à part entière du groupe ! Ô joie immense ! Pour l'avoir vu live un nombre incalculable de fois avec la formation suédoise à l'époque, chaque moment de solo seul sur scène était un moment de grâce. C'est bien simple, j'ai toujours pensé que ce guitariste était sous-coté et terriblement fait pour DARK TRANQUILLITY, groupe vénéré chez moi. C'est terriblement con de l'écrire mais c'est un peu le même sentiment quand un Robert Trujillo éblouissant chez SUCIDAL TENDENCIES/INFECTIOUS GROOVES et même avec BLACK LABEL SOCIETY et Ozzy était arrivé chez… METALLICA ! Je m'étais dit qu'enfin ce musicien avait droit à la reconnaissance de son talent (bon, la suite de son aventure reste je le sais discutable !).
Ajoutez à cela la confirmation de la même façon de Johan Reinholdz (ex-ANDROMEDA, NON-EXIST, SKYFIRE) qui participait aux tournée du groupe depuis plusieurs années, et vous tenez le nouveau duo armé de six cordes.
Sundin quittant le navire le 22 mars 2020, il n'en est pour autant pas totalement parti bien loin car c'est lui qui a une nouvelle fois réalisé l'artwork (superbe) de cet opus… (mais également le clip de "Phantom Days"). Une sorte de transition en douceur, portée par ce minimalisme criant et ces couleurs marquantes. Indéniablement touché par ce travail, l'impatience était légitimement à l'ordre du jour au moment de découvrir l'ensemble du travail des Suédois…

Enregistré dans deux studios durant un confinement quasi mondial, DARK TRANQUILLITY a œuvré comme de coutume pour délivrer à son public une œuvre soignée, pure et techniquement irréprochable durant plus de cent trente jours d'enregistrement. Concernés et forts de certitudes indiscutables, DT enfonce le clou en proposant encore et toujours ce Death Mélodique clairement mélancolique porté par un Stanne dont le chant habité constitue la trame principale.
Si techniquement, les deux guitaristes étaient susceptibles d'offrir des horizons quelque peu différents, il n'en est rien : les musiciens s'intègrent à merveille dans l'esprit DARK TRANQUILLITY et assurent une continuité limpide. Cela ne laissait toutefois aucun doute en ce sens car leur présence en tant que musiciens live depuis plusieurs années leur a clairement permis de se nourrir de l'essence même de ce qui fait DT.

Et le résultat est sans appel : DARK TRANQUILLITY réussit le tour de force phénoménal de ne pas s'affaiblir, bien au contraire, mais bien se clairement se renforcer tout en opérant sa traditionnelle mue discrète.
Dès les premiers accords de "Phantom Days", ce nouvel album affiche la couleur : le niveau proposé est impressionnant. Riffs de guitares énergiques, production d'une maîtrise absolue et titre entêtant, du pur DT : intro avec cette signature des Suédois, avant l'arrivée de Mikael qui comme de coutume ne déçoit toujours pas ! C'est bien simple, avec les années, il poursuit de bonifier son travail, encore et encore !
La première partie de ce "Moment" met clairement les claviers en retrait en comparaison des sorties récentes du groupe : Martin reste audible mais le Death Mélodique proposé ici laisse davantage de place à notre nouveau duo de guitaristes, tel un baptême du feu ! Soli mélodieux à souhait (fermez les yeux !) pour cette pépite que je réclame désormais live car il s'agit d'une nouvelle référence pour le groupe !
Le côté plus "heavy" d'un "Transient" avec son refrain qui headbangue, reste marquant et enclenche une nouvelle dynamique :

"we now fail
at the hands of our non-control
confirmation biases
let me go"


Nouveau tube génial avec le trépidant "Identical To None", tout simplement irrésistible : le riffing est du pur bonheur et nous ramène à ce DARK TRANQUILLITY qui m'a toujours bluffé. Comme en outre, Mikael Stanne délivre encore et toujours une prestation incroyable, les textes sont parfaitement compréhensibles dans ce Death de haut vol, ce qui permet de savourer les thèmes abordés.

"what should have been said
what should have been done
forgotten denied
what are you
in the eyes of strangers
you are
identical to none
why this disparity of thoughts
when you are
identical to none"


Cette veine de morceau n'a de cesse de me convaincre que c'est bien ici que DARK TRANQUILLITY excelle : j'en veux pour preuve un "Empires Lost To Time" dont les riffs secs et tranchés font mouche immédiatement. Nerveux à souhait, riche en breaks, ce nouveau titre contribue un peu plus à la légende d'un groupe qui semble intouchable. Mais rassurez-vous, les Suédois ont su conserver leurs évolutions récentes ou encore les changements de rythmes qui font leur caractéristiques : le chant clair refait son retour sur la superbe "The Dark Unbroken" avant d’œuvrer sur "Remain In The Unknown".
Ce duo s'oppose dans sa construction (couplets growl puis refrain clair pour l'un, le contraire pour l'autre). Stanne continue à nous faire penser à un DEPECHE MODE dans sa prestation, mais c'est bien sur son refrain tout en monté en puissance qu'il met clairement les poils pour ce deuxième titre !). À ce niveau, le morceau concluant ce "Moment" comblera les mordus de "Projector" (qui peut ne pas en faire partie, sérieusement !!) avec cette fois-ci uniquement de la voix claire et de la mélancolie à revendre, encore et encore.
Cette construction asymétrique, qui fait la force du combo, est reprise avec un "Ego Deception", punchy et volontaire puis sur "Eyes Of The World" (marqué par le solo aérien de Christopher, je vous l'avais bien dit !).

Les claviers ont depuis, vous l'aurez compris, repris leurs droits ("Standstill", classique parmi les classiques du genre pour le groupe) mais demeurent au service de la rage et de l'agressivité que nos lascars n'ont pas mis au placard : "A Drawn Out Exit" renoue clairement avec un côté sombre et puissant en nous proposant des sonorités proches de "Atoma" (précédent opus du groupe), mais embellie par un solo vivifiant de Reinholdz, comme attendu depuis bien longtemps ! "Failstate", porté par une batterie ultra présente, martèle un refrain de circonstance :
"to the tune of the apocalypse
brave the silent hours
resist the failstate"


DARK TRANQUILLITY en 2020 est monstrueux.
En pleine pandémie mondiale, au terme d'une année éprouvante, après avoir affronté des turbulences conséquentes, le groupe suédois nous délivre après trente ans de carrière rien de moins qu'un véritable joyau, où l'excellence est au rendez-vous, à tous les niveaux : compositions, interprétations et évidemment production. Le combo réussit le tour de force de marquer les esprits sans pour autant proposer de bouleversements dans une formule maîtrisée de A à Z. Il joue avec nos émotions à coup de riffs bruts et sans concession puis poignants et subjuguants… avec un maître absolu derrière le micro. "Moment" est une pièce magistrale dans la discographie d'un combo référence. L'un des albums majeurs de cette année 2020, qui, à mon sens, viendra trôner dans les classements de bon nombre de nos lecteurs au moment de faire le bilan des douze derniers mois écoulés.

Top : "Phantom Days", "Identical to None", "Remain In The Unknown", "Empires Lost To Time".

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par FENRYL :


ARSIS
A Celebration Of Guilt (2004)
Vent frais, vent du matin...




DARK TRANQUILLITY
Where Death Is Almost Alive (2009)
DARK TRANQUILLITY au sommet de son art...


Marquez et partagez






 
   FENRYL

 
  N/A



- Mikael Stanne (chant)
- Christopher Amott (guitare)
- Johan Reinholdz (guitare)
- Anders Iwers (basse)
- Anders Jivarp (batterie)
- Martin Brändström (claviers)


1. Phantom Days
2. Transient
3. Identical To None
4. The Dark Unbroken
5. Remain In The Unknown
6. Standstill
7. Ego Deception
8. A Drawn Out Exit
9. Eyes Of The World
10. Failstate
11. Empires Lost To Time
12. In Truth Divided



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod