Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVECORE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

2017 Bloodlust
 

- Membre : Steel Prophet
 

 Site Officiel D'ice-t (893)

BODY COUNT - Carnivore (2020)
Par FENRYL le 23 Mai 2020          Consultée 552 fois

Personne ne l'avait vu venir cette gifle de 2017 avec "Bloodlust"…
Moi le premier !

J'écoute le groupe depuis 1992, et il faut bien avouer qu'après "Violent Demise…", je pensais que BC était au placard… Quel con ! Penser un instant que Tracy Marrow et sa bande allaient la fermer était totalement stupide.

"Carnivore", le single, est disponible depuis pas mal de temps sur la toile et il avait sans doute relancé une forme d'attente/espoir non négligeable rapidement… Il serait également le titre de l'album… "Pourquoi donc ce choix Tracy ?"
Réponse : "It's basically: 'Fuck vegans.' We figure, anything carnivorous pretty much kicks ass. We're carnivorous! I'm not [really] saying 'Fuck vegans.'Everyone's so pussy right now, [so] we're carnivores".
Je vous le dis : on ne change pas avec l'âge…

Revenu de quasi nulle part en 2014, "Carnivore" est le troisième LP en six ans sur les sept que compte le groupe en tout ! Et n'allez pas pour autant penser que son leader de soixante-deux ans (!) a perdu sa verve légendaire et ses thèmes de prédilection : Ice Motherfuckin T n'est pas une légende !
Prenez vous en pleine tronche un "No Remorse" où le texte est clair et sans concession : un tour d'horizon d'insultes et de refus pour signifier clairement qu'il ne regrette rien :
"I refuse to say I'm sorry
I refuse to give a fuck about how you feel
Anything I said or did, I meant it
If I offended you, it was intentional
No remorse"
.

Cette rage éructée à la face des adversaires vient s'opposer à un excellent "Bum-Rush" (ne ratez pas le clip où le groupe s'est fait plaisir en prenant d’assaut un plateau TV) qui souhaite diffuser un message simple : "unissez-vous pour leur rentrer dedans !". Un titre totalement dans l'esprit BC, tout comme "Thee Critical Beatdown", hymne à régler ses comptes en direct, à ta porte !

BODY COUNT reprend le process de "Bloodlust" :
- Des covers : une nouvelle reprise de "Ace Of Spades" de vous-savez-qui (et si vous ne le savez pas, allez vous cultiver !) en hommage certes mais doit-on finalement uniquement résumer une immense carrière à un seul titre que tout le monde reprend déjà ? On est en droit de s'interroger sur l'absence de prise de risque. Toutefois, évidemment que cela fonctionne terriblement ! Et puis Ice-T avait collaboré sur un titre du groupe dans le passé, donc nostalgie...
Le combo s'offre une reprise de "Colors" – avec Monsieur Dave Lombardo à la batterie svp (ex-SLAYER, SUICIDAL TENDENCIES), titre composé pour le film du même nom de Dennis Hooper (1988). Connaissant donc l'original, les lyrics sont malheureusement bien d'actualité mais les riffs de Ernie C. donnent véritablement le coffre que j’espérais à ce titre. Et comme le guitariste nous sert un petit solo dont il a le secret, inutile de vous dire que le final vous en colle plein les cages à miel ! Une façon de faire passer la pilule du titre un poil feignasse !
L'occasion pour moi de vous préciser que pour la première fois, il n'est crédité sur aucun titre en tant que compositeur… Il est à noter en bonus le même exercice de "Metalisation" d'anciens titres avec "6 In The Morning" en démo non retenue. Jello Biafra (DEAD KENNEDYS) place encore sa voix sur l'excellent "The Hate Is Real".

- Des guests : Riley Gale (POWER TRIP) est une découverte honnêtement et ouvre la tournée des invités. Le frontman de ce groupe de Thrash américain permet à BODY COUNT de conserver cet aspect sombre et rageur des titres précédents : groove, riffs Hard/Deathcore avec des relents de Punk. Un titre efficace.
"Another Level" permet à Jamey Jasta (HATEBREED, JASTA, KINGDOM OF SORROW) de venir poser son timbre de frontman, valorisant la scène Hardcore. Lourd, dense et pesant, ce morceau féroce est une réussite : le petit riff lead entêtant d'Ernie est vicieux au possible !
La présence d'Amy Lee (EVANESCENCE) est par contre une totale surprise, voire une incompréhension. Il faut bien reconnaître que bien peu de personnes l'avaient vu venir cette collaboration ! Je n'accroche pas particulièrement à cette association qui n'apporte rien de fameux à un morceau pourtant intéressant, notamment autour des paroles.

"Carnivore" est un bon album. À l'image de son artwork bestial, il illustre une fois de plus le fait que les années passent mais que son leader est toujours enragé et utilise son énergie comme une bête féroce.
On retrouve quelques gros temps forts, puissants et engagés où les riffs modernes et -core sont la règle. Il est bien dommageable que le sentiment de remplissage artificiel revienne trop souvent au fil des dix titres et des grosses trente-cinq minutes d'écoute… Un bon BODY COUNT, un peu trop facile...

Top : "Thee Critical Beatdown", "Blum Rush", "The Hate Is Real".

A lire aussi en HARDCORE par FENRYL :


HATEBREED
The Divinity Of Purpose (2013)
Alors là, je dis oui !!!




CANCER BATS
Dead Set On Living (2012)
Punk Harcdore sudiste qui défouraille !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Little Ice (hype man, chœurs)
- Sean E Sean (sample, chœurs)
- Vincent Price (basse)
- Juan Of The Dead (guitare)
- Iii Will (batterie)
- Ernie C (guitare)
- Ice-t (chant)


1. Carnivore
2. Point The Finger (feat. Riley Gale)
3. Bum-rush
4. Ace Of Spades
5. Another Level (feat. Jamey Jasta)
6. Colors - 2020
7. No Remorse
8. When I'm Gone (feat. Amy Lee)
9. Thee Critical Beatdown
10. The Hate Is Real
11. 6 In Tha Morning – 2020 (démo Bonus)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod