Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Sully Erna

GODSMACK - When Legends Rise (2018)
Par METALINGUS le 20 Août 2018          Consultée 990 fois

Si vous avez jeté un coup d’œil à la chronique qui lui est dédié, vous savez que "1000 hp" n’avait pas cassé trois pattes au Canard, et ne m’avait également pas impressionné : trop de recyclage de riffs, trop d’absence au volant d’un bolide pourtant habilement conduit par le passé. De plus, les paroles étaient d’une banalité déconcertante, loin d’un "Voodoo" ou d’un "Running Blind" par exemple. Pour la première fois depuis sa création, GODSMACK se pétait la gueule et chutait de son piédestal sur lequel il était le seul compétiteur, le Grunge/Neo Metal n’étant pas pratiqué par beaucoup d’athlètes. Les fans avaient eux aussi boudé le disque et fait part de leur déplaisir aux principaux intéressés. Contrairement à bien des artistes, Sully a pris en considération la "voix du peuple" et décida de changer sa façon de faire en annonçant en grande pompe que le prochain CD du groupe en sera un complètement différent. Désormais, GODSMACK allait changer de style, passant du gros Metal viril à du Hard Rock plus classique. Personnellement, bien que j’aime leur son Heavy, étant donné le piètre rendement de "1000 hp", je me disais qu’un changement d’air ne serait pas pour me déplaire tant que le résultat soit au rendez-vous.

Pourtant, dès la chanson-titre, premier morceau de la galette, c’est bel et bien à du Metal super Heavy que l’on a affaire : riff lourd, refrain hyper accrocheur, mur de son, "When Legends Rise" est un futur classique instantané, me rappelant à quel point Sully possède une capacité incroyable à composer des morceaux d’une efficacité redoutable. Si les premières minutes ne sortent pas trop des sentiers battus, c’est avec les prochains titres que l’on va avoir droit au GODSMACK nouvelle mouture : "Bulletproof", premier "single" sorti, résonne comme du 3 DOORS DOWN avec son refrain bonbon sans aucune réelle agressivité. "Unforgettable", avec son chœur d’enfants, continue dans la même ligne d’approche facile : toute la violence et la lourdeur du groupe ont disparu au profit d’une atmosphère aseptisée. Nul doute que ce nouveau son permettra de faire une percée auprès des adolescents. Comprenez bien ici que je n’ai rien contre le changement du style (qui est par ailleurs loin d’être énorme), mais le résultat me laisse un goût amer dans la bouche : les sonorités plus Pop et l’atmosphère globalement plus positive ne collent pas vraiment au groupe.

Ce changement de cap n’apporte toutefois pas que des échecs : "Every Part Of Me" en est un bel exemple : Le titre est taillé sur mesure pour la radio, même que ta voisine de cinquante ans pourrait aimer. Pour faire simple, la ligne de chant et le refrain sont hyper accrocheurs : la science du Hit n’est pas loin. Plus Rock qu’à l’habitude, les guitares saturées laissent ici la place à des riffs moins agressifs et violents. Il en est de même avec "Someday" et "Let It Out" qui sont de belles réussites et prouvent qu’Erna négocie tout de même bien son nouveau virage. Bien que la barque prenne l’eau plus souvent qu’à son tour, ces petits moments sont vraiment accrocheurs, la production étant au service d’une approche plus facile qu’à l’habitude. "When Legends Rise" se termine comme il a commencé, avec un morceau Heavy supporté par un riff bien gras et sa batterie qui sonne comme une tonne de brique. En entrevue, Sully avouera avoir eu beaucoup de difficulté à écrire les couplets tellement le riff apporté par Tony était lourd. Le reste du disque ? Des morceaux difficiles à apprécier pour un metalleux qui aime tant le côté piquant de GODSMACK. Le pire du pire revient à "Under Your Scars", ballade sirupeuse plutôt inutile, qui fait un peu tache et manque la cible en étant trop guimauve pour moi.

Contrairement à bien des groupes, GODSMACK écoute ses fans et tente de répondre à leurs attentes suite au semi-échec de "1000 hp". Un changement de style est ainsi imposé, celui-ci étant dans l’ensemble beaucoup plus subtil qu’on peut le croire. Le groupe ne bascule pas dans la Pop ou le petit Rock trop stéréotypé non plus, en gardant une partie de son identité propre. Pourtant, il est clair que la violence et la pesanteur sont beaucoup moins présents, donnant en conséquence une atmosphère générale plus légère. Malheureusement, le résultat est également semi-réussi avec plusieurs morceaux qui ratent leurs cibles malgré quelques qualités certaines. De mon côté, suite à cette aventure, j’attends déjà la suite de pied ferme en croisant les doigts vers un retour aux années Heavy.

Morceau préféré : "When Legends Rise".

A lire aussi en HARD ROCK :


THIN LIZZY
Black Rose (1979)
Le meilleur de thin lizzy, volume 2

(+ 1 kro-express)



EUROPE
Almost Unplugged (2009)
Almost perfect !!! Du grand art !

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Sully Erna (chant,guitare)
- Tony Rombola (guitare)
- Robbie Merrill (basse)
- Shannon Larkin (batterie)


1. When Legends Rise
2. Bulletproof
3. Unforgettable
4. Every Part Of Me
5. Take It To The Edge
6. Under Your Scars
7. Someday
8. Just One Time
9. Say My Name
10. Let It Out
11. Eye Of The Storm



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod