Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK / METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel Du Groupe (38)

HOLLYWOOD UNDEAD - V (2017)
Par FENRYL le 6 Août 2018          Consultée 422 fois

Oui, évidemment, on va encore me taxer de vouloir tirer à boulets rouges gratuitement sur ce groupe sans aucun pitié.
"Tu es gentil Fenryl, on a compris, tu n'aimes pas HOLLYWOOD UNDEAD, passe à autre chose et arrête de nous emmerder avec tes complaintes…".
Pas faux, mais désolé, je suis du genre coriace. Je n'aime pas – que dis-je – je déteste croire en quelqu'un et avoir le sentiment de m'être trompé… Mon ressenti live du groupe au Hellfest il y a quelques années me peut pas être totalement erroné : j'avais vraiment apprécié mon concert et depuis je déchante carrément.

Séisme à l'échelle du combo au début de l'année 2017 : Matthew "Da Kurlzz" Busek quitte HW sans beaucoup de détails.
En rois de la communication, les membres du groupe indique que ce nouvel opus s'intitulera sobrement "V" (5) car ils sont cinq frères (maintenant oui, cela tombe bien !) et qu'il s'agit du cinquième LP du combo…

Attachons-nous au contenu après ces quelques considérations sans grand intérêt :
Grosse, grosse claque dès l'ouverture avec l'excellente "California Dreaming". Franchement, c'est dans ce registre que le groupe assure terriblement. Un Rapcore féroce et intelligent car codifiant à merveille tout ce que l'on est en droit d'attendre : de l'énergie, un phrasé nerveux, des riffs gras et féroces et une construction efficace.
Par la suite, c'est "Renegade" qui comblera mon petit cœur de metalleux mais également "Pray (Put 'Em In The Dirt)" dont le refrain puissant permet d'apprécier la performance de Johnny 3 Tears.
Enfin, il faut noter "We Own The Night" qui retrouve des guitares saturées totalement dans l'esprit du combo : une approche cette fois-ci aérienne, un refrain chant clair et aigu, avec le soutien des chœurs avant un "Bang Bang" presque tubesque dans sa construction (né pour les radios américaines, mais pas formaté justement).

Un soin tout particulier semble avoir été apporté au chant et aux ambiances : tout droit tiré des derniers albums de LINKIN PARK, "Nobody's Watching" est un titre mid-tempo/ballade qui fonctionne également, notamment grâce à ses chœurs et au chant Bruno MARSien proposé.
Dans la même veine, on peut apprécier "Ghost Beach", suave et posée ou encore "Bad Moon", qui peut se révéler sur le long terme. Moins immédiat, le titre s'apprécie après plusieurs écoutes.
Enfin toujours dans cette veine, "V" s'achève sur un "Your Life" à rapprocher une fois encore de leurs compatriotes !

"Whatever It Takes" se pose en titre ambiance, un poil sombre tout comme "Cash Out". Un hommage au titre Rap des années 80 sur "Black Cadillac" est frappant : le refrain de Funny Man, sombre, tranche avec le phrasé de Johnny 3 Tears, agressif à souhait (pour une fois J-Dog semble utilisé ici à contre emploi) avant le featuring de B-Real, légende vivante de CYPRESS HILL et désormais officiant chez PROPHETS OF RAGE.

Tout n'est pas rose : on rechute dans la facilité avec un "Broken Record" trop niaiseux avant un nouveau truc bizarre avec "Riot" où l'électro revient proposer un refrain HS.

52 minutes et 14 titres dans un genre dont les limites et les frontières semblent non définies, HOLLYWOOD UNDEAD s'en tire avec les honneurs cette fois-ci et j'ai évidemment envie d'écrire ENFIN !
Les Américains ont clairement voulu recentrer leurs compositions autour des influences majeures les caractérisant. Grand bien leur en a pris.
J'ai clairement apprécié cette approche Pop mainstream qui gagne en maturité et ne s'éparpille pas dans des propositions aussi fugaces que risibles, comme par le passé.

Top : "California Dreaming", "Renegade", "We Own The Night", "Bang Bang".

A lire aussi en POP ROCK / METAL :


SCREAMING TREES
Buzz Factory (1989)
Une fenêtre sur le plaisir




ANATHEMA
Were You There? (2004)
Rock anglais mélancolique dans toute sa splendeur


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Daniel 'danny' Murillo (chant, claviers, guitare)
- Jordon 'charlie Scene' Terrell (chant, guitare)
- Jorel 'j-dog' Decker (chant, guitares, basse, claviers, programmation)
- George 'johnny 3 Tears' Ragan (chant, basse)
- Dylan 'funny Man' Alvarez (chant)


1. California Dreaming
2. Whatever It Takes
3. Bad Moon
4. Ghost Beach
5. Broken Record
6. Nobody's Watching
7. Renegade
8. Black Cadillac
9. Pray (put Em In The Dirt)
10. Cashed Out
11. Riot
12. We Own The Night
13. Bang Bang
14. Your Life



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod