Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2011 1 Bilateral
2013 Coal
2015 The Congregation
2017 Malina
 

 Myspace (271)

LEPROUS - Malina (2017)
Par MEFISTO le 22 Août 2017          Consultée 2054 fois

"The Congregation" m'avait légèrement déçu en raison de son côté complaisant et sa propension à mettre tous ses œufs dans le même panier, soit miser surtout sur les refrains, au détriment de la qualité des riffs et des mélodies. Pire, de l'ambiance, comme l'inoubliable climat de "Coal". J'espérais alors que les Norvégiens, vedettes modernes du Prog accessible, allaient rectifier le tir en enrobant davantage leurs compos. Eh ben, c'est pas gagné.

Avant d'analyser tout ça, notons deux changements au line-up pour ce sixième album : le bassiste studio Simen Børven fait désormais partie du band à part entière et le guitariste Robin Ognedal fait son entrée, en remplacement de Øystein Landsverk, qui aura passé douze ans avec le groupe. LEPROUS n'étant pas reconnu pour ses guitares grandioses désormais, cette modification n'aura pas une incidence majeure sur le rendu de "Malina". Enfin, pas au niveau de l'ajout du violoncelle sur quelques morceaux, dont la sublime finale…

De leur propre aveu, les Norvégiens ont tenté, avec "Malina" de ne pas viser la perfection, préférant mettre l'accent sur le côté organique de leurs créations. Cela bien sûr entraîne quelques conséquences fâcheuses, comme sur "The Congregation", dont la « popitude » de ce Prog accrocheur, pleinement assumée par LEPROUS. Un Prog qui n'a jamais été casse-tête, avouons-le, à part peut-être sur "Coal", qui luisait aussi de violence. Or, LEPROUS est depuis un groupe léché, distrayant, "Bilateral" étant le sommet à ce niveau. "Malina" toutefois, malgré de bonnes qualités, ne dépasse pas "The Congregation", avec qui il partage cette habitude qu'a le quintette de bâtir ses compos autour des refrains. Ce qui renforce son orientation Pop, mais, je dois l'avouer, un peu moins qu'avant.

Prenez "Stuck" ou "Mirage" par exemple, deux compos directes, sans flafla, qui harponnent illico. Cela fait du bien parfois, surtout que "Malina" en a cruellement besoin pour compenser d'autres pièces traînant en longueur ou reposant sur les « expérimentations sonores » pas toujours efficaces (les nerveuses "Captive" et "Coma", l'ennuyante "Illuminate",). Les fans aimeront aussi le premier single, "From The Flame", bâtie sur le format classique LEPROUSien (idem pour "Leashes" et "The Weight Of Disaster", qui heureusement s'alourdit à mi-chemin), soit une montée en puissance au refrain. Ah, ce damné refrain collant aux neurones en peu de temps, grâce à la voix magnifique d'Einar Solberg qu'on ne présente plus… Couteau à deux tranchants chez LEPROUS, qui en laissera beaucoup de marbre. Marque de commerce oblige, risque aussi…

Il y a ensuite le tremplin "Bonneville", qui se dévoile lui aussi en crescendo, une bien drôle de manière de débuter un album… Mais bon, ce n'est pas la première fois chez LEPROUS, on est rodé ! On a aussi droit à de lentes complaintes telles que la pièce-titre, que j'ai appréciée à sa juste valeur, tout comme la tristounette "The Last Milestone". Au moins, ces deux morceaux ont le mérite de garder tout du long le même rythme oppressant et une atmosphère hautement émotive. Cela prouve hors de tout doute que LEPROUS est un combo de doux artistes qui ne montre pas souvent les dents. Mon podium vous prouvera que j'apprécie de plus en plus ce trait de caractère chez nos Norvégiens…

Reste que… Cette chronique se termine sur le même constat, ou presque, qu'en 2015 : peut mieux faire, oh que oui ! Le prochain album sera des plus déterminants.

Note : 3,5/5.

Podium : (or) "Mirage", (argent) "The Last Milestone", (bronze) "Malina".

Indice de violence : 1,5/5.

A lire aussi en METAL PROG par MEFISTO :


MARTRIDEN
Cold And The Silence (2015)
Groupe majeur sans label




VOYAGER
Univers (2007)
Micro fabricant de tubes


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Tor Oddmund Suhrke (guitare)
- Einar Solberg (chant, synthé)
- Baard Kolstad (batterie)
- Robin Ognedal (guitare)
- Simen Børven (basse)


1. Bonneville
2. Stuck
3. From The Flame
4. Captive
5. Illuminate
6. Leashes
7. Mirage
8. Malina
9. Coma
10. The Weight Of Disaster
11. The Last Milestone



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod