Recherche avancée       Liste groupes



      
(METAL) PROG/ROCK ATMO  |  STUDIO

Commentaires (8)
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2011 2 Bilateral
2013 Coal
2015 The Congregation
2017 Malina
2019 Pitfalls
2021 Aphelion
 

2017 Malina
 

- Style : Constantine [cØnstantine]
- Membre : Borknagar
 

 Myspace (552)

LEPROUS - Aphelion (2021)
Par MEFISTO le 25 Septembre 2021          Consultée 2318 fois

"Pitfalls" laissait entrevoir une prise de conscience chez LEPROUS, qui peinait encore à trouver sa voie. Certes moins lourd que ses prédécesseurs, ce sixième album des Norvégiens est doté d'une aura spéciale qui m'a charmé. "Observe The Train" demeure pour moi une des meilleures pièces du groupe et jamais elle n'aurait pu apparaître sur "Malina" ou "The Congregation", les deux disques de la dérape. "Pittfalls" annonçait donc un coup de barre sérieux qui devrait se poursuivre pour le septième chapitre.

LEPROUS a choisi son camp : le Rock/Prog popisant. Grand bien lui en fasse. La vraie question demeurait : allait-il changer de formule pour faire éclater son talent de nouveau, comme sur "Bilateral" ou "Coal" ?

Pas besoin d'aller chercher loin, prenez la pièce d'ouverture, "Running Low" : on aurait pu s'attendre à une explosion de tous les diables après une telle montée de plusieurs minutes. Montée durant laquelle Einar se la joue expérimental/sentimental pour la centième fois. Eh ben… non. On a droit à un refrain popisant chiant à mourir, mieux taillé pour les églises du sud des States.

Ce scénario est devenu la norme chez LEPROUS ; un début lent menant à un refrain d'excité. La pâte retombe alors, jusqu'à la prochaine excitation, dont Einar semble le plus jouisseur ("Castaway Angels", sors de ma tête !). Le constat est dur, mais il faut être réaliste : la composante « surprise » a été évacuée depuis longtemps chez les Norvégiens, au profit d'une musique convenue, certes Prog, mais redondante. "The Silent Revelation" se pose ici en tant que (in)digne représentant. Ironiquement, quand le groupe se la joue plus recherché, comme sur "Nighttime Disguise", c'est pas non plus la panacée…

Et pourtant, il y a des moments qui nous font douter… La fin trop abrupte (une parmi d'autres) de "Sihouette" par exemple, la construction moins en dents de scie de "Have You Ever?", le solo sorti de nulle part à la fin de "The Shadow Side", la dernière minute intense de "On Hold" (après un début ennuyant)… Pour le reste, c'est chiant à mourir.

On dirait que LEPROUS joue davantage pour sa gueule et a oublié que la musique est un partage qui doit bénéficier aux deux parties. Dommage, car l'enrobage est chouette, la production est toujours au poil et les orchestrations sont agréables. Le noyau par contre se consume (ou pourrit) au grand dam des fans de la première heure comme moi.

Pour le moment, encore un gros gaspillage de talent.

Podium : (Or) "Silhouette", (Argent) "The Shadow Side", (Bronze) "Have You Ever?".

Indice de violence : 1,5/5.

Quand l'écouter : le moins possible, surtout si vous ne connaissez pas le groupe.

A lire aussi en METAL PROG par MEFISTO :


BETWEEN THE BURIED AND ME
Automata Ii (2018)
Très bon contenu dans le mauvais écrin




GRAYCEON
All We Destroy (2011)
Joli Prog violoncelle


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Tor Oddmund Suhrke (guitare)
- Einar Solberg (chant, synthé)
- Baard Kolstad (batterie)
- Simen Daniel Børven (basse)
- Robin Ognedal (guitare)


1. Running Low
2. Out Of Here
3. Silhouette
4. All The Moments
5. Have You Ever?
6. The Silent Revelation
7. The Shadow Side
8. On Hold
9. Castaway Angels
10. Nighttime Disguise



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod