Recherche avancée       Liste groupes



      
VIKING/PROG METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique viking metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Bathory, Irminsul
- Membre : Otyg
- Style + Membre : BØrknÅgar

VINTERSORG - Till Fjälls Del Ii (2017)
Par MEFISTO le 7 Août 2017          Consultée 2910 fois

Le Suédois VINTERSORG est probablement une des entités les plus sous-estimées ou en manque de projecteurs de l'univers Viking. Pourtant, son Black Mélodique homérique aux forts accents folks et aux atmosphères nordiques enlevantes et exaltées est d'une qualité renouvelée d'album en album depuis 1998. J'en veux pour preuve cette première brique, qui a permis de bâtir l'édifice, "Till Fjälls", considérée par plusieurs observateurs comme une des meilleures impressions du Viking Metal à ce jour.

Près de 20 ans plus tard, Andreas Hedlund, alias Vintersorg, ose reprendre ce lourd collier qui lui a ouvert les portes du Valhalla. Et laissez-moi mettre quelque chose au clair dès le départ : malgré tout ce qu'on connaît sur le Viking Metal (les définitions, les gimmicks, les groupes et albums cultes, les champs lexicaux et banques d'images épiques), les 76 minutes de "Till Fjälls Del II", divisées en deux disques, ne sont guère ennuyantes. Mieux, elles nous font oublier tous les archétypes de ce Metal Progressif naturaliste et folklorique, tellement le ton donné par Hedlund à ses compositions s'avère ingénieux. Et dire que le type est autant impliqué en arrière-scène que devant, avec le mix, le master et tout le toutim…

Flanqué de deux sbires de sa trempe, Andreas fonce sans regarder derrière avec ce dixième skeud, celui de la consécration. Consécration de sa créature VINTERSORG, consécration d'une carrière exceptionnelle jalonnée de succès immenses tels que sa participation à l'élévation de BORKNAGAR parmi les grands du Metal Extrême Progressif. Citons aussi un de ses side-projects, CRONIAN, plus Prog et près des étoiles que ce dernier VINTERSORG, plus près du cœur, de la raison et, surtout, des tripes, là où il frappe durement et pour longtemps. Et je n'explique pas cet attachement simplement en raison du classique chant féminin de Cia Hedmark (qui suit Hedlund depuis ses débuts) ou des instruments folk, qui sont d'ailleurs éparpillés avec rigueur et bon goût, notamment dans les parties plus lyriques. Encore une attestation qu'Andreas connaît son truc sur le bout des doigts.

Si "Till Fjälls" démontrait des germes polyvalents extraordinaires, "Till "Fjälls Del II" confirme, à croire qu'il y a eu un pari ou un défi lancé 20 ans plus tôt, qu'Andreas est un sacré créateur. Comme si le Suédois avait emprisonné son souhait dans une capsule temporelle, qu'il avait enterrée, en terre viking de surcroît, deux décennies plus tôt : Je fais le vœu de répéter, dans 20 ans d'ici, l'exploit personnel d'être allé au bout de mes aspirations artistiques avec mon premier album. Que ce dernier soit aussi varié et inspirant et qu'il ravisse mes fans, qu'ils soient avec moi depuis les débuts ou qu'ils aient accroché à ma version de l'univers viking sur le tard.

Qu'on le considère comme un guerrier avec sa voix gutturale, un barde au chant clair respectant à la lettre les intonations et accents phonétiques de sa langue maternelle, ou comme une brute et ses grognements bestiaux, Hedlund prouve une fois encore avec ce dixième joyau qu'il sait divertir avec des moyens limités et un modèle préétabli. C'est sans doute là son plus impressionnant exploit. J'ai le sentiment de me répéter à ce sujet, mais il est primordial selon moi de souligner cet aspect de sa personnalité d'artiste – et d'homme pourfendu d'endurance créative – car bon, à ce stade d'une discographie si riche et respectée, que reste-t-il à dire, à écrire, sur sa démarche, sa vision et sa technique ? Tout a été remâché, avalé et recraché cent fois, Andreas est aussi puissant intellectuellement qu'IHSAHN, que l'on ne présente plus, autant personnellement qu'à travers ses œuvres, alors à quoi bon…

Disons simplement, pour la cause, que cette cuvée 2017 est un témoignage intemporel que le Folk Metal, le Viking Metal, le Black Atmo, le Black Mélo et le Black nordique en général respirent avec aise, car ils sont regroupés sous la houlette scintillante de VINTERSORG. Avec autant de qualificatifs, de superlatifs, d'adjectifs, d'étiquettes, on peut avancer sans se tromper qu'Andreas Hedlund est un maître ès Metal. Il possède absolument toutes les connaissances, les qualités et les aptitudes nécessaires à la maîtrise totale de son art, de sa science, de sa raison d'être.

Un grand parmi les grands, qui nous offre aujourd'hui son testament sur DEUX plateaux d'argent. Une galante attention réalisée avec sûrement des litres de sueur au compteur, des centaines d'heures à se tordre les méninges et des milliers de litres de houblon pour sublimer cette divine inclination à pondre des hymnes sempiternels. Et la cerise dans tout ça ? Hedlund continue de chanter en suédois, un beau doigt d'honneur au mainstream.

Merci donc à cet increvable compositeur et producteur, un génie méconnu qui, grâce à "Till "Fjälls Del II", recevra « peut-être » enfin les éloges qu'il mérite depuis longtemps. VINTERSORG vs BORKNAGAR ? Nan, ça ne vaut même pas la peine. Les deux sont légendaires et amis. Je préfère VINTERSORG + BORKNAGAR = Valhalla.

Podium : même si j'ai un penchant pour le deuxième disque, tout l'album, les deux disques, bordel, et je ne déconne pas. Faites simplement le test en le faisant écouter à vos invités snobinards ou initiés métalliquement, vous verrez que VINTERSORG détient LA formule. Il n'y a rien à jeter sur 76 putain de minutes, RIEN ! Essayez simplement de me contredire, bande de couillons, et je vous consume du feu de mon maître ! Non, pas Hedlund, Lucifer…

Un sérieux prétendant à l'album de l'année. Pour la somme colossale de boulot abattu, le respect que je voue à ce vétéran paraissant si jeune et pour cette superbe collection de compositions prégnantes à un niveau aussi musclé qu'une saloperie de viking en rut.

Indice de violence : 2/5.

A lire aussi en VIKING METAL par MEFISTO :


CRIMFALL
As The Path Unfolds (2009)
Une bourrasque de la mer du nord qui réchauffe !




KERBENOK
O (2008)
Viking/pagan d'une indéniable qualité


Marquez et partagez






 
   MEFISTO

 
  N/A



- Andreas 'vintersorg' Hedlund (guitare, synthé, chant, programmation)
- Mattias 'matte' Marklund (guitare, chœurs)
- Simon Lundström (basse, chœurs)


1. Disque I
2. Jökelväktaren
3. En Väldig Isvidds Karga Dräkt
4. Lavin
5. Fjällets Mäktiga Mur
6. Obygdens Pionjär
7. Vinterstorm
8. Tusenåriga Stråk
9. Allt Mellan Himmel Och Jord
10. Vårflod
11. Disque Ii
12. Tillbaka Till Källorna
13. Köldens Borg
14. Portalen
15. Svart Måne



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod