Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Iron Savior
- Style + Membre : Savage Circus

PERSUADER - The Fiction Maze (2014)
Par JEFF KANJI le 15 Avril 2014          Consultée 1689 fois

On a bien cru que PERSUADER était perdu corps et biens pour la cause Heavy Metal après un excellent "When Eden Burns" qui voyait le groupe se doter d’un second guitariste (Daniel Sundbom), laissant libre cours à Jens Carlsson pour nous épater avec ses prouesses vocales aussi étonnantes que déconcertantes. Déconcertantes, oui. Car ceux qui comme moi ont découvert le vocaliste au sein du groupe de Thomen Stauch (ex-BLIND GUARDIAN) et Piet Sielck (IRON SAVIOR) SAVAGE CIRCUS n’ont pu qu’être épatés par la ressemblance flagrante de timbre entre le chantre du Gardien Aveugle et le jeune suédois qui ne force pour autant pas le trait. S’il a mûri depuis 2006, sa voix se rapprochant plus d’un croisement entre celles d’Hansi Kürsch et Piet Sielck (décidément) il n’a pas pour autant baissé la garde et il est toujours aussi vindicatif, ne laissant que peu d’espace au chant posé et clair.

Huit années pour un groupe de cet envergure, c’est une éternité et nul doute qu’une bonne frange du public a oublié la formation suédoise qui était non seulement empêtrée dans des problèmes avec son précédent label mais aussi consacrée à la construction d’une vie familiale avec maison et gamins ; cela ne laissait effectivement que peu de temps à la musique… Alors quid de "The Fiction Maze" ?

Fort d’un line-up d’une stabilité exemplaire, on ne peut pas s’attendre à de renversants changements dans le Power Metal offensif de PERSUADER. Et effectivement nous sommes en terrain ultra connu et archi balisé… Ce qui n’est pas sans poser quelque souci : on a bien notre batterie puissante et pas avare en grosse caisse, nos guitares charnues riffant à tout va, une alternance avec des plans en son clair agrémentés d'un clavier discret ("Deep In The Dark") pour une aura de mystère installant des ambiances très inspirées de BLIND GUARDIAN, et un chanteur ne s’économisant ni en hurlements, ni en lignes mélodiques enlevées et vindicatives.

À partir de là, malgré la satisfaction de voir revenir PERSUADER, on ne peut être pleinement satisfait car les compositions ne sortent pas suffisamment du lot pour prétendre se suffire à elles-mêmes dans un registre Power Metal à l’allemande où il y a pourtant plus de place qu’en 2006, la grande partie de la concurrence ayant soit jeté l’éponge soit bifurqué vers d’autres approches stylistiques. Le premier titre corrobore très (trop) vite mes propos : "One Lifetime" démarre sur fond de batterie en mode double grosse caisse galopante avec un motif de guitare approfondi par un synthé et cimenté par une section basse-guitare rythmique où le chant de Jens vient se poser, ou plutôt planter les clous, avec l’énergie qu’on lui connaît et très vite on repense à Hansi Kürsch et il faut se concentrer pour suivre un morceau duquel on décroche vite malgré un choix d’harmonies intéressant.

Malheureusement pour le groupe, à l’ère du écouté/jeté, les premières pistes ne laissent pas bonne impression et l’auditeur lambda zappera très rapidement pour écouter au hasard le dernier PRIMAL FEAR qui lui déchire sa race (même si dans les faits PERSUADER est plus proche d'un VICIOUS RUMORS). Là où c’est cruel pour PERSUADER, c’est qu’au sein de "The Fiction Maze" on a tout de même deux morceaux de bravoure qui valent leur pesant de cacahuètes, à savoir "The Fiction Maze" justement au refrain rassembleur, et surtout "Son Of Sodom", LA réussite, dont les lignes de chant et la structure sont d’une étonnante limpidité au sein d’un album non pas pauvre mais fastidieux à l’écoute.

Et si l'immersion prolongée rendra le fan un peu plus indulgent pour "Heathen" et sa rythmique centrale rouleau-compresseur ou le sympathique instrumental "Dagon" qui parvient cependant moins bien qu’un SULPHUR AEON ou un AZRATH XI à nous faire entrer dans le monde de Lovecraft, "The Fiction Maze" ne sera pas l’album du retour pour PERSUADER qui vient, je pense, de saper l’excellent travail accompli avec "When Eden Burns". Sincèrement on n’a pas besoin d’un tel album en 2014, pas plus qu’on a le besoin de voir un second couteau talentueux s’empêtrer dans un quatrième opus aussi laborieux. J’en appelle à l’indulgence tout de même car le groupe reste fidèle à ce qu’il est, honnête dans sa démarche et donnant tout ce qu’il a. Mais dire que Jens Carlsson et Emil Norberg ont quitté SAVAGE CIRCUS pour se focaliser à 100% sur PERSUADER…

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


HIBRIA
Hibria (2015)
La mue s'est achevée




BLIND GUARDIAN
Memories Of A Time To Come (2012)
Merci BLIND GUARDIAN !


Marquez et partagez



Par JEFF KANJI




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Fredrik Herdström (basse)
- Saniel Sundbom (guitare)
- Emil Norberg (guitare)
- Jens Carlsson (chant)
- Efraim Juntunen (batterie)


1. One Lifetime
2. War
3. The Fiction Maze
4. Deep In The Dark
5. Insect
6. Son Of Sodom
7. Sent To The Grave
8. Heathen
9. Dagon Rising
10. Worlds Collide
11. Falling Faster
- Japanese Bonus Track
12. Aftermath



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod