Recherche avancée       Liste groupes



      
METALCORE  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique metalcore
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Silent Civilian, Voice Of Ruin, Asking Alexandria, August Burns Red
- Membre : Austrian Death Machine, Rose Funeral
- Style + Membre : Unearth

AS I LAY DYING - An Ocean Between Us (2007)
Par FENRYL le 19 Juin 2024          Consultée 416 fois

C'est avec un nouveau line-up que AS I LAY DYING se présente au moment de nous livrer "An Ocean Between Us" : Josh Guilbert arrive à la basse et au chant clair.
Je l'ai découvert à l'époque avec son second single, "The Sound Of Truth", curieux de les suivre du coin de l'oreille depuis leur passage au Hellfest l'année précédente.
Ce titre constituera l'arbre qui cache la forêt ici, car si il s'agit bien d'un morceau intéressant de Metalcore Mélodique, le reste de cette galette est vraiment trop classique autant que répétitif et donc sans grande imagination.
Tantôt bas du front et brutal comme par le passé ("Wihin Destruction", "Bury Us All", "Wrath Upon Ourselves", "Noting Left", ...), plus mélodique pour le reste, cet opus est en pilotage automatique.
La voix de Tim est toujours aussi féroce et efficace (rien à faire, j'adore) et se complète plutôt bien avec la prestation de Josh Guilbert ("An Ocean Between Us", classique et propre, sans grande surprise).
La section rythmique, batterie en tête, est dans le respect des attendus du genre (épileptique et tout en rupture/break), rien de bien surprenant toutefois.
Globalement, on est en terrain bien trop connu : deux titres instrumentaux sans grand intérêt, un dernier morceau ("This Is Who We Are") qui se termine avec un clavier mélancolique.

AS I LAY DYING s'engage sur un sentier très commun avec cet opus : "I Never Wanted" singe BULLET FOR MY VALENTINE avec son format mid-tempo/ballade nerveuse, le reste conserve une ligne de création bien trop prévisible.

Correctement réalisé, sans grand inventivité ni au final d'identité, "An Ocean Between Us" vient se noyer dans un océan de sorties toutes les plus clonées les unes que les autres dans le monde du Metalcore.
Attention à la suite de l'aventure...

Note réelle : 2,5/5.

N.B : "Nothing Left" figure sur la bande son du jeu vidéo "Saints Row 2", début de reconnaissance ?

A lire aussi en METALCORE par FENRYL :


UNEARTH
The Oncoming Storm (2004)
Metalcore IN FLAMEmien destructeur




AUSTRIAN DEATH MACHINE
Destroy The Machines (2024)
La machine broutale en hommage à Arnold's back !


Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Tim Lambesis (chant)
- Nick Hipa (guitare)
- Phil Sgrosso (guitare, claviers)
- Josh Gilbert (basse, chant)
- Jordan Mancino (batterie)


1. Separation
2. Nothing Left
3. An Ocean Between Us
4. Within Destruction
5. Forsaken
6. Comfort Betrays
7. I Never Wanted
8. Bury Us All
9. The Sound Of Truth
10. Departed
11. Wrath Upon Ourselves
12. This Is Who We Are



             



1999 - 2024 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod