Recherche avancée       Liste groupes



      
ENCORE???  |  STUDIO

Commentaires (13)
Questions / Réponses (2 / 14)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Hate Forest, Dark Ages, Old Silver Key
 

 Myspace Officiel Du Groupe (499)

DRUDKH - Autumn Aurora (2004)
Par MEGATHERION le 28 Janvier 2010          Consultée 1715 fois

Il est parfois possible de rester des jours et des nuits à contempler la majesté de la nature, à observer ses changements subtils et à tomber irrémédiablement sous son charme. Alors que les oiseaux chantent encore les dernières volontés de l’été ("Fading"), un changement au début imperceptible, commence à poindre, inexorablement. Les feuilles des arbres naguère vigoureuses, peu à peu vieillissent et ne sont plus à présent que des choses flétries et jaunissantes qui supplient le vent, la pluie, de les emporter ("Summoning the rain"). Ces instants sont à la fois beaux et tragiques, merveilleux et déchirants. Devant ce spectacle grandiose d’une saison qui l’emporte sur l’autre, les émotions assaillent et submergent l’être sensible ("Glare of Autumn").
Par moment, un rayon de soleil, surgit des nuages sombres qui s’accumulent, laisse planer pour un instant l’illusion que les beaux jours reviendront ("Sunwheel"). Mais il n’en est rien, car l’ordre immuable des saisons le veut ainsi. Déjà, le vent du nord se lève, soulevant et dispersant les feuilles mortes, comme autant de tristes témoins d’une gloire aujourd’hui révolue ("Wind of the night forest"). Toute résistance est futile, la faune et la flore d’Ukraine le savent bien, mais elles saisissent le moindre instant pour profiter jusqu’au bout d’un dernier instant de vie. Ce n’est qu’une question de temps, avant que la léthargie hivernale, ne déploie ses ailes, recouvrant et figeant ainsi l’immensité de la steppe, lentement mais sûrement. Puis les premiers flocons apparaissent ("The first snow"), annonciateurs du grand sommeil, jusqu’au prochain recommencement...

"Autumna Aurora" est une magnifique ode à la nature, un hommage mélancolique au cycle des saisons, qui ne saurait vous laisser insensible. Sans doute le meilleur de DRUDKH.

A lire aussi en BLACK METAL :


IMPALED NAZARENE
Rapture (1998)
No future but rapture




HEGEMON
Initium Belli (2017)
Efforts du passé au présent : un retour prégnant.


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   MEGATHERION

 
   (2 chroniques)



- Roman Saenko (tous instruments sauf la batte)
- Yuri (batterie)


1. Fading
2. Summoning The Rain
3. Glare Of Autumn
4. Sunwheel
5. Wind Of The Night Forests
6. The First Snow



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod