Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (9)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Chinchilla, Dreamland, Armory, Thornbridge, Nocturnal Rites, Metalium, Katana, Stormhammer, Steel Attack, Nostradameus, Lost Horizon, Iron Fire, Saint Deamon
- Membre : In Flames, Cans, Cyhra
- Style + Membre : Warlord, Stefan Elmgren's Full Strike , Dream Evil
 

 Site Officiel (402)
 Chaîne Youtube (344)
 Myspace (397)

HAMMERFALL - Renegade (2000)
Par DARK SCHNEIDER le 16 Juin 2019          Consultée 540 fois

Ce troisième effort d'HAMMERFALL devait être celui de la confirmation. Le groupe s'était bâti une jolie réputation totalement méritée grâce à ses deux premiers albums d'excellente qualité et d'une grande fraîcheur. Si l'on attendait certainement pas qu'HAMMERFALL révolutionne sa musique avec son troisième album, ce "Renegade" devait en tout cas permettre aux Suédois de continuer leur ascension. Malheureusement il n'en fut rien.

Le contenu musical proposé ici manque d'une certaine homogénéité qualitative. Ça commence pourtant très très bien avec ce mid-tempo inspiré qu'est "Templars Of Steel" : le groupe prouve qu'il peut développer une facette épique sans miser sur la vitesse, il sait faire preuve d'une certaine classe et continue de montrer tout son talent en terme de refrains évocateurs. "Templars Of Steel" est un excellent titre, qui a peut-être été quelque peu inspiré par le "Crusader" de SAXON dans la démarche musicale (proposer pour la première fois de leur carrière un titre mid-tempo épique en ouverture). Le problème c'est que le soufflé retombe aussitôt avec le bien mal-nommé "Keep The Flame Burning" (riff aux forts relents de celui de "Legacy Of Kings", refrain qui manque de souffle), et des moments de faiblesses comme celui-ci, "Renegade" en connaîtra d'autres : "The Champion", la très faible ballade "Always Will Be", l'instru plutôt dispensable "Raise The Hammer"...

Mais si pendant longtemps j'ai gardé un souvenir plutôt négatif de "Renegade", j'avoue qu'en le réécoutant de nos jours j'ai été plus qu'agréablement surpris, sans parler de révélation pour autant. La comparaison avec certains de ses successeurs pouvant jouer en sa faveur faut dire. Ainsi, outre l'excellent opener, ce troisième opus propose un title-track absolument tubesque, avec un riff différent de ce que le groupe proposait auparavant, et sur lequel le passé Death Metal d'Oscar Dronjak ressort (même si le traitement est bien sûr complètement Heavy). Bon par contre, écrire un morceau sur une série télé avec Lorenzo Lamas qui était déjà bien ringarde à l'époque, je ne sais pas trop quelle mouche les a piqués. Mais bon le principal chez HAMMERFALL c'est la qualité des riffs et des refrains, les paroles on s'en fout un peu. Quant à Elmgren, il délivre des solos d'une certaine sobriété, mélodiques, dénués d'esbroufe, qui manque du coup peut-être d'un peu de folie. Autre grand moments : l’enchaînement "The Way Of The Warrior" et ses chœurs puissants à la ACCEPT et "Destined For Glory", ce dernier possédant d'ailleurs un refrain vraiment majestueux pour tout amateur de Heavy épique. J'insiste d'ailleurs sur cette composante de leur musique, car HAMMERFALL n'a jamais été réellement totalement un groupe de Power Metal, et "Renegade" confirme même cet éloignement déjà amorcé sur "Legacy Of Kings".
Dernier bon point : l'album se clôt en beauté avec le très réussi "A Legend Reborn", à la mélodie forte et habilement exploitée.

Il y a néanmoins un élément qui posera toujours problème à "Renegade" : c'est cette production très léchée. Dronjak ne cachait d'ailleurs pas à l'époque son admiration des belles prods, en citant notamment le très bon "Out Of This World" d'EUROPE comme un de ses disques favoris. Et il est évident qu'avec "Renegade" ils ont voulu se rapprocher de ce son. Grossière erreur. À cause de ce son léché les guitares perdent tout leur tranchant, ce qui est quand même franchement un comble pour un groupe qui se base sur des riffs particulièrement aiguisés ! "Renegade" aurait pu être un album à la hauteur de "Legacy Of Kings", mais cette production malheureuse et quelques titres vraiment qualitativement faibles l'ont fait échouer. Dommage !

A lire aussi en HEAVY METAL par DARK SCHNEIDER :


STORMWITCH
Eye Of The Storm (1989)
Stormwitch entame un virage encore plus mélodique




LOUDNESS
Geraldine (1983)
Pop Psyché revisitée par LOUDNESS


Marquez et partagez



Par STEF




 
   POWERSYLV

 
   DARK SCHNEIDER

 
   (2 chroniques)



- Joacim Cans (chant)
- Oscar Dronjak (guitare)
- Stefan Elmgren (guitare)
- Magnus Rosen (basse)
- Anders Johansson (batterie)


1. Templars Of Steel
2. Keep The Flame Burning
3. Renegade
4. Living In Victory
5. Always Will Be
6. The Way Of The Warrior
7. Destined For Glory
8. The Champion
9. Raise The Hammer
10. A Legend Reborn



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod