Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  STUDIO

Commentaires (7)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Caladan Brood, Forgotten Winter
- Membre : Abigor, Pazuzu, Die Verbannten Kinder Evas, Ice Ages
 

 Site Officiel (1199)
 Myspace (400)
 Chaîne Youtube (374)

SUMMONING - With Doom We Come (2018)
Par ERWIN le 27 Août 2019          Consultée 528 fois

Voila plus de vingt ans maintenant que Richard et Michael ont trouvé la formule magique qui fait de SUMMONING un OVNI dans la musique populaire. Ce huitième album me semble à la croisée des chemins, à l'approche de la cinquantaine, comment être aussi performant lorsqu'on compose devant un ordinateur la majeure partie du temps ? Pas si simple d'autant que le groupe avait donné quelques signes avant coureurs - mineurs - d'essoufflement sur "Old Mornings Dawn".

Au final, pas de doute, voilà le vrai premier faux-pas des Viennois dans une discographie exemplaire d'équilibre. Bien sur quelques titres passent le mur de l'indifférence, ainsi l'instrumental "Tar-Calion" qui introduit ce nouvel opus n'a rien de scandaleux même s'il est réminiscent de plusieurs titres passés des Autrichiens. Constat alarmant toutefois : la guitare me semble moins puissante et centrale qu'auparavant. Cependant. sur "Silvertine", on aime les chœurs aériens mais le chant de Silenius semble un brin monocorde et moins rageur. La mince frontière entre le pompier des synthés et la grandiloquence épique est parfois franchie, et les répétitions sont légion. Le bridge au cor est cependant de toute beauté et le morceau reste fort. Je retrouve un peu de la splendeur passé sur la lancinance de "Mirklands", où le clavecin et les bois s'entremêlent avec beaucoup de grâce, alors que la guitare se fait plus lourde.

Le rythme lent et cathartique de "Carcharoth" est original, indéniablement, mais hélas, les screams de Protector ont pas mal perdu en puissance, un peu comme pour son camarade. On reste sépulcraux sur le bridge, puis on appréciera l'évolution avec la guitare sèche, rare au Tyrol,, puis c'est la montée vers une fin comme souvent héroïque.

"Herumor" est une psamoldie quasi liturgique, mais tellement répétitive qu'on a du mal à apprécier, d'autant que la gratte manque de tranchant. Quelques accents typiquement Black Metal se retrouvent sur "Night Fell Behind", mais à nouveau, le titre s'étire en longueur sans que l'habituelle progression n'intervienne. Certes il y a des bridges et quelques passages atmosphériques mais je ne m'y retrouve pas dans ce foutoir. La voix a beaucoup perdu en agression. L'intermêde "Barrows Down" n'est pas plus brillant. Enfin, le fameux titre éponyme "With Doom We Come" me semble truffé de lignes de screams assez fausses.

Il faut lui redonner ses chances, mais il est indéniable que nous sommes moins bien. On peut accuser tous les maux possibles et imaginables, la carrière longue et l'incapacité de vivre de la musique n'en sont pas des moindres. Même cultissime par mi les cultes, SUMMONING reste fragile, comme on le voit ici. Il faut aussi donner du temps au duo, pour qu'il retrouve en eux-mêmes la volonté de création qui en a fait un incontournable du Metal lourd. On y croit !

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par ERWIN :


SKÁLMÖLD [SKALMOLD]
Skálmöld & Sinfóníuhljómsveit Íslands (2014)
Iceland rules

(+ 1 kro-express)



IHSAHN
Eremita (2012)
Rendre à Ihsahn ce qui appartenait à l'empereur


Marquez et partagez




 
   VOLTHORD

 
   ERWIN

 
   (2 chroniques)



- Silenius (chant, claviers)
- Protector (chant, guitare, batterie, claviers, programmation)


1. Tar-calion
2. Silvertine
3. Carcharoth
4. Herumor
5. Barrow-downs
6. Night Fell Behind
7. Mirklands
8. With Doom I Come



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod