Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (48)
Questions / Réponses (7 / 51)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Van Halen
1979 Van Halen 2
1980 Women And Children Fi...
1982 Diver Down
1984 1984
1986 5150
2012 Tattoo
  A Different Kind Of T...
 

- Style : Girl, The Darkness , Tora Tora, Bulletboys, Roxy Blue, Trixter
- Membre : Extreme, Sammy Hagar
- Style + Membre : David Lee Roth , Montrose

VAN HALEN - Van Halen (1978)
Par JEFF KANJI le 13 Octobre 2020          Consultée 516 fois

Un logo mythique, une pochette mythique, un contenu qui l'est davantage parce qu'il a redistribué les cartes après le crépuscule des idoles de début de décennie. Le premier VAN HALEN est une révolution et si on devait résumer le Hard Rock et le Heavy Metal en dix dates-clés, aucun doute sur le fait qu'il en serait. Nous sommes en 1978, un guitariste parvient à saturer son ampli comme personne avant lui, avec une virtuosité dans l'utilisation des effets et dans le jeu qu'on n'avait pas entendue depuis Jimi Hendrix et qu'il se permet de dépasser sur tous les plans.

La folie débridée qui se dégage de cette musique à la fois terriblement accrocheuse et inventive dans la forme raconte à merveille ce qui fait l'essence d'un groupe ; si ce n'est pour la basse et les chœurs ultra précieux de Michael Anthony, la batterie bien au fond et technique d'un Alex Van Halen dont on ne parle jamais assez, éclipsé par le talent extra-terrestre de son frère Edward dont le jeu continue encore aujourd'hui d'influencer tous les amoureux de guitare électrique. Entre les rythmiques de folie et les soli qui abusent d'effets de jeu tout à fait novateurs (même si toutes ces techniques n'ont pas été inventées par Eddie, il les a poussées à un niveau d'excellence), et notamment le tapping bien sûr. Et pour suivre cette bande géniale, il faut un David Lee Roth ; un mec qui pousse le sens du spectacle à son paroxysme (toujours sur le dos d'Eddie pour pas qu'il reste immobile derrière sa guitare flashy faite de bric et de broc) tant sur scène que sur bande. "Ice Cream Man", "Ain't Talkin' 'Bout Love" ou "I'm The One" montrent que sa virtuosité tient à sa capacité à s'approprier un panel de styles musicaux qu'il peut tous restituer avec une personnalité et une touche toutes deux uniques. On lui reprochera souvent de faire n'importe quoi, mais il est à 200% acteur de ses prestations, inimitable.

Le disque en lui-même. Personne ne pourra nier qu'il faiblit un poil le temps de "Feel Your Love Tonight" et "Little Dreamer" mais le reste dépasse tellement l'entendement, en particulier à l'époque, tant ce premier album de VAN HALEN semble alors surgir du futur. Sans doute pas pour rien que Robert Zemeckis en choisira un extrait pour faire réveiller George McFly par Dark Vador de la planète Vulcain quelques années plus tard. Le son est absolument colossal et semble précéder de près de dix ans ce que feront les Californiens du Sunset Strip. Ce premier VAN HALEN, en plus d'être un classique absolu, est une pierre angulaire, une œuvre indispensable à la compréhension du Hard Rock tant il aura ouvert des perspectives à un genre alors moribond, peinant à séduire les masses.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


Gary MOORE
Wild Frontier (1987)
L'Irlande au cœur




RAINBOW
On Stage (1977)
Live où on ne l’attend pas


Marquez et partagez




 
   DARK BEAGLE

 
   ALANKAZAME
   FENRYL
   JEFF KANJI
   MEFISTO
   THE MARGINAL

 
   (6 chroniques)



- David Lee Roth (chant)
- Eddie Van Halen (guitare)
- Michael Anthony (basse)
- Alex Van Halen (batterie)


1. Runnin' With The Devil
2. Eruption
3. You Really Got Me
4. Ain't Talkin' 'bout Love
5. I'm The One
6. Jamie's Cryin'
7. Atomic Punk
8. Feel Your Love Tonight
9. Little Dreamer
10. Ice Cream Man
11. On Fire



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod