Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COMPILATION

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1978 Van Halen
1979 Van Halen 2
1980 Women And Children Fi...
1982 Diver Down
1984 1984
1986 5150
2012 Tattoo
  A Different Kind Of T...
 

- Style : Girl, The Darkness , Tora Tora, Bulletboys, Roxy Blue, Trixter
- Membre : Extreme, Sammy Hagar
- Style + Membre : David Lee Roth , Montrose

VAN HALEN - The Best Of Both Worlds (2004)
Par ALANKAZAME le 20 Avril 2009          Consultée 5440 fois

En 2004, VAN HALEN sort d'une période d'inactivité de quatre ans, marquée par des problèmes d'ordre personnel du côté de ce grand de la guitare qu'est Eddie Van Halen, en lutte contre un cancer de la langue (le gaillard aura décidément fait dans l'originalité jusqu'au bout) et en proie aux méandres du divorce. Après un "Van Halen III" franchement bof, le seul avec Gary Cherone qui n'a jamais été, malheureusement pour lui, à la hauteur de Sammy Hagar qui a quitté le groupe en 1995 après avoir accouché du médiocre "Balance", le groupe a préféré la mettre en veilleuse, histoire d'éviter de nous pondre une nouvelle daube. Pourtant, à la surprise générale, Sammy fait son retour au sein de l'équipe de manière officielle en mars 2004, après quelques contacts laborieux avec le très caractériel Eddie sur les conseils du plus consensuel Michael Anthony. L'une des plus grandes légendes du rock est de retour, dans la configuration qui lui a permis de signer plusieurs de ses plus grandes réussites, parmi lesquelles la pléthore de tubes du désormais culte "For Unlawful Carnal Knowledge" (FUCK). Le quartet décide de marquer le coup en démarrant une nouvelle tournée internationale et en écrivant trois nouveaux titres destinés à agrémenter ce gros best of.

Deux disques, 36 titres, plus de 2h30 de musique, le moins qu'on puisse dire c'est que le plat est consistant. Remarquez, vu la bête qu'est devenu VAN HALEN au fil du temps, le contraire aurait été étonnant. Le tout commence bien entendu sur les chapeaux de roue avec le cultissime instrumental "Eruption", contenant ni plus ni moins l'un des plus grand solo de guitare de l'histoire du hard rock. On ne saurait rêver mieux comme entrée en matière. Viennent ensuite les trois nouveaux titres. Sammy et Eddie éprouvant très vite beaucoup de difficultés à travailler ensemble, leur écriture aura été laborieuse, ce qui pourrait expliquer leur piètre qualité, d'autant plus que Michael - qui sera d'ailleurs brutalement remercié deux ans plus tard - a été dégagé des sessions d'enregistrement sans ménagement par Eddie, qui semble devenir de plus en plus invivable avec l'âge. Du coup il n'y a pas grand chose à tirer de "It's About Time", "Up for Breakfast" et "Learning to See", trois titres sans relief, sans réelle identité, sur lesquels s'illustre un Sammy Hagar qu'on sent bien peu inspiré et encore moins convaincu. VAN HALEN tombe dans les mêmes travers que du temps de "Balance" : trop de linéarité, riffs fadasses, structures prévisibles... Pas étonnant que le groupe se soit à nouveau séparé l'année suivante, la magie de FUCK semble définitivement ne plus opérer.

Les fans devront donc prendre leur mal en patience et se contenter de la très bonne sélection de titres constituant cet énième best of. Le côté ambitieux du projet et sa promotion musclée laissent à penser qu'il s'agit là en quelque sorte d'une rétrospective exhaustive, LE best of, en somme. La production a choisi de faire primer la qualité sur la quantité tout en couvrant l'ensemble des divers visages qu'a arboré VAN HALEN pendant 17 ans, de l'album éponyme à "Balance". Au menu, cinq titres de "Van Halen", deux titres de "Van Halen II", deux titres de "Women and children first", un titre de "Fair warming", deux titres de "Diver down", quatre titres de "1984", quatre de "5150", quatre de "OUB12", quatre de "For Unlawful Carnal Knowledge" et enfin deux titres de "Balance". Marqué au fer rouge par l'absence d'un des deux chanteurs emblématiques du groupe, "Van Halen III" est en rupture de banc. Le deuxième disque se termine par trois titres live issus du "Live: Right Here, Right Now" sorti en 1993. Une idée que je trouve particulièrement mauvaise, pour la simple et bonne raison que la qualité sonore de ces titres n'est clairement pas à la hauteur de celle des enregistrements studio, d'autant plus que les trois extraits sélectionnés ici font doublons avec des titres déjà présents dans leur version d'origine. Leur place aurait sans doute gagné à être occupée par plus de titres issus de "Women And Children First", que je trouve fortement sous-représenté en comparaison d'albums nettement moins bons comme "5150" et "OUB12". Le contexte a sans doute fait que la période Hagar a été excessivement mise à l'honneur, ce qui est un peu dommage pour la raison que je viens d'évoquer. Quoiqu'il arrive cela n'enlève rien au fait qu'aucun titre résolument mauvais n'est passé entre les mailles du filet de la sélection, il n'y a que du bon sur "Best of Both Worlds" et le profane y trouvera largement son compte. J'ai tendance, comme un certain nombre de fans, à ne pas supporter les titres mettant en avant le synthétiseur, mais ça c'est une question de gout...

Cette facette du groupe est de toute manière une composante essentielle de son histoire, et cette compilation a avant tout pour ambition d'être exhaustive. On trouve ainsi tout ce qui a fait la réussite de VAN HALEN, des riffs et refrains passés à la postérité de "You Really Got Me" à l'inoubliable chef d'œuvre made in Eddie "Finish What Ya Started", ironiquement coupé avant la fin, en passant par le brulôt "Hot for Teacher", l'énigmatique "And the Cradle Will Rock..." ou le synthé de "Jump", via lequel le groupe a signé son plus grand succès commercial, sans oublier la reprise du titre culte de Roy Orbison et devenue emblématique de Julia Roberts, "(Oh) Pretty Woman". Le redoutable enchainement de tubes "Panama"-"Best of Both Worlds"-"Jamie's Cryin'"-"Runaround" au début du deuxième disque fait mouche à tous les coups, et l'ingénieux émiettement des titres indépendamment de l'album auquel ils appartiennent donne beaucoup de relief à l'ensemble, qui ne souffre d'aucune linéarité et s'avère être, après plusieurs écoutes, définitivement increvable quoique souffrant d'une petite baisse de régime sur la fin. Ça n'est pas parfait, mais l'essentiel est là et c'est tout ce qui compte.

Vibrant témoignage de la carrière d'un grand groupe, "The Best of Both Worlds" rend hommage comme il se doit à une légende du rock, et aura tôt fait de réconcilier cette dernière avec ceux qui ne la connaissent pas ou encore trop peu. Vous n'avez maintenant plus d'excuses pour ne pas réviser vos classiques, d'autant plus que le groupe s'est reformé depuis 2006 avec David Lee Roth au micro et Wolfang Van Halen, fils d'Eddie, à la basse, et que tout ce monde là a sacrément la pêche. Signe avant coureur d'un brillant retour sur le devant de la scène ? L'avenir nous le dira. En attendant, les concerts font déjà salle comble...

A lire aussi en HARD ROCK par ALANKAZAME :


ALICE COOPER
Trashes The World (1990)
Le mythe dans toute sa splendeur




ALICE COOPER
The Definitive Alice Cooper (2001)
Alice de 1970 à 1991


Marquez et partagez




 
   ALANKAZAME

 
  N/A



- Eddie Van Halen (guitare, claviers)
- Alex Van Halen - (batterie, percussions)
- Michael Anthony - (basse)
- David Lee Roth (chant jusqu'en 1984)
- Sammy Hagar - (chant et guitare entre 1984 et 1995 puis en 2004)


- disc 1
1. Eruption
2. It's About Time
3. Up For Breakfast
4. Learning To See
5. Ain't Talkin' 'bout Love
6. Finish What Ya Started
7. You Really Got Me
8. Dreams
9. Hot For Teacher
10. Poundcake
11. And The Craddle Will Rock...
12. Black And Blue
13. Jump
14. Top Of The World
15. (oh) Pretty Woman
16. Love Wlaks In
17. Beautiful Girls
18. Can't Stop Lovin' You
19. Unchained

- disc 2
1. Panama
2. Best Of Both Worlds
3. Jamie's Crying
4. Runaround
5. I'll Wait
6. Why Can't This Be Love
7. Runnin' With The Devil
8. When It's Love
9. Dancing In The Street
10. Not Enough
11. Feels So Good
12. Right Now
13. Everybody Wants Some!!
14. Dance The Night Away
15. Ain't Talkin' 'bout Love (live)
16. Panama (live)
17. Jump (live)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod